Interview Pierre Bouby : « La adidas F50 est parfaite pour moi »

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2014/10/image-une-1.jpg

Après Jérémy Choplin, le défenseur central de Metz équipé en Kispta, c’est au tour de l’excellent Pierre Bouby. Joueur à part, grâce à sa forte présence sur Twitter, il nous raconte sa relation avec les chaussures de foot. Interview. 

La Première Foulée : Bonjour Pierre, tu portes désormais des chaussures adidas ? Pour quelles raisons as-tu choisis cette marque?

Pierre Bouby : Oui, en effet je porte la adidas F50, tu as l’oeil ! :) Je portais déjà cette chaussures avant, mais je n’ai pas choisi cette marque, c’est elle qui m’a choisi. En fin de saison 2012/2013, juste avant notre dernier match de la saison face à Auxerre, en me réveillant de la sieste, pour faire le con, je me suis dis : « Pourquoi pas aller chercher un sponsor moi-même vu qu’aucun ne vient me chercher », donc j’ai tweeté en mentionnant chaque marque en leur demandant s’il voulait sponsoriser un joueur banal de Ligue 2, j’ai même mentionné Kipsta il me semble… pour te dire la détresse dans laquelle j’étais :).

Cela a fait effet boule de neige : mes followers se sont pris au jeu et ont fait des montages avec moi et le slogan « Allin », ce qui donnait « AllinForBouby ».  Et à ma grande surprise, adidas a répondu, on a pris contact, et ils me fournissent quand j’en ai besoin. Ils ont été super cool pour le coup et très sérieux. Je les remercie encore, tout ça grâce à Twitter… Je donne une paire de temps en temps à mes followers pour les remercier aussi, c’est surtout grâce à eux.

allinforbouby

LPF : Avant de porter des chaussures adidas, tu as porté des Nike Mercurial ou des CTR à Metz et Evian. Comment choisis-tu tes modèles ? Quelles sont les caractéristiques indispensables à ta chaussure ?

PB : Avant de porter adidas, j’ai été beaucoup en Mercurial Vapor depuis que j’étais au centre de formation de l’Olympique Lyonnais. C’était l’époque où Nike sortait la première Vapor sans aucune couture, en couleur en peu caméléon, et puis j’ai eu la première Nike Mercurial R9. A Evian, j’ai beaucoup joué en F50 TUNIT avec les semelles interchangeables etc… même des vertes pomme sans lacets. Ensuite, à Metz je suis retourné en Vapor.

pierre-bouby-metz-nike-mercurial-vapor

J’ai le pied assez fin, et j’aime être serré dans mes chaussures pour bien sentir le ballon donc je ne peux pas porter des chaussures comme les CTR de Nike, je serai obligé de serrer les lacets à fond, et j’aime avoir un minimum de style quand je joue quand même.

Pour moi, la chaussure doit être légère, fine dans l’épaisseur du cuir ou du synthétique et avoir des crampons sans trop de lamelles, et bien sur le confort.

LPF : Tes chaussures actuelles correspondent-elles à tes attentes ?

adidas-F50-pierre-boubyPB : Carrément, la adidas F50 est parfaite pour moi. Un confort ultime, très légère et faite pour les pieds fins, on sent super bien le ballon. Le seul petit inconvénient, (si je dois en trouver un) c’est que les ballons de Ligue 2 (Ulhsport), contrairement aux ballons de Ligue 1 (adidas), glissent énormément avec l’eau, et avec des chaussures synthétiques, quelque soit la marque, « ça glisse graaaave ». Mais c’est surprenant au début, après on s’habitue.

LPF : Que penses-tu de l’arrivée des chaussures-chaussettes de Nike (Magista, Mercurial Superfly) ?

PB : Ecoute, je n’ai jamais essayé, ça a l’air pas mal. J’ai été surpris par la légèreté de la Superfly, mais je pense que c’est plus un effet de style qu’un moyen de bien maintenir la chaussure au pied. Mais je trouve cela original, pourquoi pas.

LPF : Constates-tu une évolution autour de la chaussure de football (communication des marques, dans le vestiaire, …) ?

PB : Nike et adidas ont pris une avance considérable, ils innovent tout le temps, et leur communication est énorme avec des campagnes de pub qui ressemblent de plus en plus à des minis films… moi j’adore. Puma commence à remonter la pente avec la evoSPEED, mais ils sont encore loin. adidas a rejoint Nike depuis qu’ils ont changé leur modèle de F50 TUNIT pour la F50 adizero que l’on connaît aujourd’hui. C’est pour cette raison que j’étais revenu chez adidas, j’avais pas mal d’ampoules avec les Vapor pendant ma période à Metz. Je suis donc repassé sur la F50, et là, même plus besoin de casser la chaussure avant de jouer avec. Elles étaient parfaites, depuis que je suis en F50 adizero, je n’ai plus d’ampoule.

LPF : Est-ce que tu te souviens de ta première chaussure de foot ? Est-ce qu’une chaussure de foot dans ta jeunesse t-a marqué ? Quelles sont les différences entre la chaussure que tu portes maintenant, et celle que tu avais enfant ?

PB : AHAHAAA Ma première chaussure était une paire de Patrick, je m’en souviens très bien, je devais avoir 6, 7 ans. Je ne faisais pas le difficile. Mon père pouvait m’envoyer avec des espadrilles que je serais aller à l’entrainement quand même.

La chaussure dont je me rappelle le plus ? C’est la première chaussure de couleur que Diadora avait sortie, j’avais les bleues avec la languette retournée. Je devais avoir 11 ou 12 ans. Pour les différences, inutile de te parler du poids, ce qui n’est pas négligeable vu ma vitesse foudroyante :)

LPF : Combien de paires de chaussures utilises-tu par saison ? Sont-elles les mêmes à l’entraînement et en match ?

PB : Je ne sais pas combien de paires j’utilise, plus de 10 paires par an, c’est sûr. Et généralement, je joue avec celle que j’utilise à l’entrainement, vu que maintenant adidas me fournit, je ne regarde plus vraiment pour être franc.

LPF : As-tu des rituels d’avant-match autour de la chaussure ?

PB : Non pas spécialement, il y a juste une chose que je ne supporte pas : c’est que mes chaussures de foot soient sales… Cela n’arrive jamais.

LPF : Quel type de crampons préfères-tu porter ?

PB : Pour un milieu de terrain, jouer en moulé est une base, après si on est obligé de mettre les vissés pour ne pas se froisser un adducteur, alors je mets les vissés…mais avec déception :)

LPF : Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la saison avec Auxerre ?

Ecoute, souhaites-moi de me maintenir le plus rapidement possible, et si un nouveau challenge est potentiellement réalisable, alors souhaite nous de le réaliser. Jouer beaucoup, et gagner surtout.

LPF : Enfin, un petit mot sur La Première Foulée ?

PB : Merci à vous, sachez que j’adore ce que vous faites, c’est original et nouveau. Et pour vous remercier vous, et mes followers sur Twitter, je vous envoie une paire de F50 dédicacée pour organiser un jeu-concours.

​Bonne continuation pour votre site.

Un grand MERCI à Pierre pour sa franchise et ses réponses très intéressantes. Comme prévu, nous faisons gagner une paire de F50 dédicacée par Pierre Bouby en personne. Tu as jusqu’à mercredi 12h pour RT ce tweet : 



Il y a 1 commentaire

Ajoutez le votre

Post a new comment

54.163.94.5