La première adidas Nitrocharge Crazylight

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2014/10/adidas-crazylight-nitrocharge-2014-1050x595.jpg

adidas a surpris tout le monde hier en appliquant la recette Crazylight à tous ses modèles. En effet, cette dénomination est apparue en premier sur les F50 Adizero, le modèle pour attaquant de la marque aux 3 bandes. C’est maintenant au tour de la Nitrocharge de voir son nom associé à cette technologie.

Alors qu’on avait quitté la Nitrocharge avec un nouveau coloris Rouge/Gris métallisé/Bleu en début de saison, elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène à la faveur d’un pack Crazylight. Il convient d’enlever le suspense tout de suite : la cure d’amaigrissement n’a pas été aussi efficace pour la Nitrocharge que pour les autres modèles. En effet, la perte de poids est de seulement 15 grammes (soit 7%) pour arriver à 225 grammes.

adidas-crazylight-nitrocharge-2014-2 adidas-crazylight-nitrocharge-2014-3

Néanmoins, le patronyme Crazylight n’est pas factice. En effet, plusieurs éléments ont été supprimés au profit de la perte de poids. Ainsi, les coussinets de protection sur l’orteil ont été retirés, tout comme la protection Superstrong sur l’arrière du pied en Kevlar.

Néanmoins, la chaussure conserve sa caractéristique principale à savoir la bande Energysling sur le dessus de la chaussure. Cette bande en caoutchouc a pour but d’apporter plus de soutien et de stabilité lorsque le joueur effectue des changements de direction.

adidas-crazylight-nitrocharge-2014-4 adidas-crazylight-nitrocharge-2014-5

De plus, les concepteurs ont aussi modifié la semelle, pour la remplacer par celle des F50 Adizero avec la technologie Sprintframe. Celle-ci est plus légère que celles des traditionnelles Nitrocharge. En effet, il convient d’indiquer que la cible d’adidas pour ce modèle reste les milieux de terrain défensifs qui explosent très souvent les compteurs des km parcourus et pour qui le moindre gramme gagné est significatif au vue de leurs efforts durant un match.

D’un point de vue design, on constate une réelle évolution. Le modèle gagne lui aussi en légèreté sur cet aspect. En effet, sur un fond principalement blanc (empeigne, lacet semelle), on retrouve un graphique composé de 2 couleurs : un Vert solaire pour l’avant de la chaussure qui se transforme en Bleu solaire sur l’arrière. A noter que dans ce graphique toute en rondeur et légèreté, un œil apparaît sur le côté de la chaussure. La principale nouveauté réside dans l’absence visuelle des 3 bandes symbole de la marque depuis des années. Si elles sont bien présentes sur le flanc de la chaussure, elles n’apparaissent plus dans une couleur contrastée, tout comme la bande Energysling qui était visuellement identifiable sur la version en précédente. Cet aspect est vrai pour toutes les chaussures du pack Crazylight, excepté les F50 Adizero, et a clairement comme objectif d’alléger le graphisme de la chaussure et donc de saluer l’effort technique en y mêlant un graphisme très aérien.

adidas-crazylight-nitrocharge-2014-6 adidas-crazylight-nitrocharge-2014-7

Pour finir, cette chaussure sortira le 22 octobre et on suivra alors avec attention les pieds des actuels porteurs de ce modèle, notamment le monégasque Joao Moutinho, mais aussi les lillois Vincent Enyeama et Florent Balmont.



Il y a 1 commentaire

Ajoutez le votre
  1. Didier Lemoine

    Très belle paire de chaussures qui plaira certainement à ceux qui aiment les couleurs vives. Cependant, je ne suis pas fan de l’alignement des crampons.


Post a new comment

54.211.82.105