Test des Nike Elastico Superfly

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2014/11/test-nike-elastico-superfly-orange-2.jpg

Le jeudi 6 novembre dernier, Nike conviait une flopée de journaliste à l’Urbansoccer de la porte d’Ivry pour le test de ses nouvelles Elastico Superfly. La Première foulée y était et vous explique tout !

La Mercurial Superfly et la Magista avaient révolutionné le monde des chaussures de foot sur gazon. Ces chaussures montantes, avec une chaussette intégrée jusqu‘au dessus de la cheville permettaient un confort optimal pour le joueur.  Suite au grand succès auprès des footballeurs, Nike a décidé de faire évoluer sa gamme avec les Elastico Superfly, dédiées au football réduit. Les concepteurs ont imaginé deux paires différentes, une pour le futsal, avec une semelle plate et une autre  pour l’urban football (gazon synthétique) avec une semelle composée de picots. LPF a participé au test de cette dernière lors d’un tournoi amical  entre bloggeurs et journalistes.

Confort

Habituellement, quand on change de chaussures de foot, il faut un certain temps pour qu’elles se fassent à notre pied, qu’elle en prenne la forme. Avec l’Elastico Superfly, c’est complètement différent. La souplesse de la toile permet au pied de se sentir comme dans un chausson. Des les premiers appuis, la chaussure épouse la forme du pied et permet un confort extrême.  Grâce à la chaussette, le pied ne se dérobe pas et le pied reste bien agrippé à la chaussure.

Enfin, la semelle est d’une qualité extrême. Elle remonte légèrement de part et d’autre du pied, formant une cuvette. Les câbles Brio qui entourent la chaussure jouent le rôle d’une ceinture de sécurité : ils se bloquent quand le pied est en action. Il est donc bien callé et ne bouge pas.

nike-elastico-superfly-kaki-noir-vert-5 nike-elastico-superfly-kaki-noir-vert-4

Esthétique

C’est un souhait de Nike : celui qui porte ces chaussures ne doit pas passer inaperçu. Il doit même se démarquer des autres ! Encore une fois avec l’Elastico Superfly, le pari est réussi. Elle existe pour le moment en deux coloris. Le jaune orangé, dans la ligné des dernières paires créées par Nike et en vert. Ce second coloris est plus récent et tout aussi « flashy ».  La semelle est verte fluo et le chausson, un peu plus foncé, avec des effets allant du noir au marron. La chaussette permet aussi de bien différencier la chaussure.

nike-elastico-superfly-orange-2

Poids

La Nike Elastico Superfly est prévue pour les joueurs explosifs et son poids est incomparable pour des chaussures de 5 contre 5. Rapidement, vous oublierez vos chaussures lors de vos matchs endiablés contre vos amis.

nike-elastico-superfly-orange-4

Maniabilité

Le chausson étant moins épais que sur une paire de chaussures classique en cuir par exemple, le contact avec le ballon est rapproché. On a l’impression d’avoir seulement une seconde peau au dessus du pied. La partie en latex présente sur tout l’avant de la chaussure permet au ballon de coller au pied. La qualité du contrôle s’en ressent considérablement ! Quel plaisir de faire un contrôle en mouvement sans que le ballon parte un peu n’importe où.

Enfin, les picots présents sur la semelle permettent une adhérence extrême au gazon synthétique. Les appuis sont très bons. Cela permet des changements de direction ultra-rapide. La vitesse d’exécution s’en ressent considérablement, tout comme la vitesse sur les cinq premiers mètres. Cependant, si le gazon synthétique est un peu haut, ils peuvent parfois être un frein, le pied restant bloqué dans le gazon.

 nike-elastico-superfly-kaki-noir-vert-3

Solidité

En regardant la chaussure, on peut avoir du mal à croire à sa solidité. Mais les designers  de Nike ont pensé à tout. Le chausson est cousu en un seul bloc et très solide. Du coup, pas de désolidarisation entre deux parties de la chaussure. La languette à l’arrière colle les deux bouts du chausson.

Un petit bémol peut être laissé sur la protection des coups. La finesse de l’enveloppe en tissu ne protège pas comme une chaussure plus épaisse.

Nos impressions

Il faut être difficile pour ne pas apprécier ce genre de matériel. Souplesse, confort tout est au rendez-vous. L’adaptabilité rapide du pied à la chaussure est le gros point fort. Dès les premiers appuis, on à l’impression d’avoir toujours évolué avec ces Elastico Superfly.

Même s’il est d’usage de dire que l’habit ne fait pas le moine, cette chaussure à impact sur le joueur. Vitesse, Contrôle, rapport au ballon sont optimisés par la qualité de celles-ci. Par contre, son prix reste assez élevé (150€) par rapport à ses concurrentes. Un point négatif pour le joueur amateur qui décide de jouer uniquement avec ses amis.

Le jeudi 6 novembre dernier, Nike conviait une flopée de journaliste à l’Urbansoccer de la porte d’Ivry pour le test de ses nouvelles Elastico Superfly. La Première foulée y était et vous explique tout ! La Mercurial Superfly et la Magista avaient révolutionné le monde des chaussures de foot sur gazon. Ces chaussures montantes, avec une chaussette intégrée jusqu‘au dessus de la cheville permettaient un confort optimal pour le joueur.  Suite au grand succès auprès des footballeurs, Nike a décidé de faire évoluer sa gamme avec les Elastico Superfly, dédiées au football réduit. Les concepteurs ont imaginé deux paires différentes, une pour le futsal, avec une semelle plate et une autre  pour l’urban football (gazon synthétique) avec une semelle composée de picots. LPF a participé au test de cette dernière lors d’un tournoi amical  entre bloggeurs et journalistes. https://twitter.com/La1ereFoulee/status/530462340425449472 Confort Habituellement, quand on change de chaussures de foot, il faut un certain temps pour qu’elles se fassent à notre pied, qu’elle en prenne la forme. Avec l’Elastico Superfly, c’est complètement différent. La souplesse de la toile permet au pied de se sentir comme dans un chausson. Des les premiers appuis, la chaussure épouse la forme du pied et permet un confort extrême.  Grâce à la chaussette, le pied ne se dérobe pas et le pied reste bien agrippé à la chaussure. Enfin, la semelle est d’une qualité extrême. Elle remonte légèrement de part et d’autre du pied, formant une cuvette. Les câbles Brio qui entourent la chaussure jouent le rôle d’une ceinture de sécurité : ils se bloquent quand le pied est en action. Il est donc bien callé et ne bouge pas. Esthétique C’est un souhait de Nike : celui qui porte ces chaussures ne doit pas passer inaperçu. Il doit même se démarquer des autres ! Encore une fois avec l’Elastico Superfly, le pari est réussi. Elle existe pour le moment en deux coloris. Le jaune orangé, dans la ligné des dernières paires créées par Nike et en vert. Ce second coloris est plus récent et tout aussi "flashy".  La semelle est verte fluo et le chausson, un peu plus foncé, avec des effets allant du noir au marron. La chaussette permet aussi de bien différencier la chaussure. Poids La Nike Elastico Superfly est prévue pour les joueurs explosifs et son poids est incomparable pour des chaussures de 5 contre 5. Rapidement, vous oublierez vos chaussures lors de vos matchs endiablés contre vos amis. Maniabilité Le chausson étant moins épais que sur une paire de chaussures classique en cuir par exemple, le contact avec le ballon est rapproché. On a l’impression d’avoir seulement une seconde peau au dessus du pied. La partie en latex présente sur tout l’avant de la chaussure permet au ballon de coller au pied. La qualité du contrôle s’en ressent considérablement ! Quel plaisir de faire un contrôle en mouvement sans que le ballon parte un peu n’importe où. Enfin, les picots présents sur la semelle permettent une adhérence extrême au gazon synthétique. Les appuis sont très bons. Cela permet…

Test des Nike Elastico Superfly

Confort - 9
Esthétique - 8.5
Poids - 9
Maniabilité - 8
Solidité - 7.5

8.4

La chaussure indispensable pour des parties de 5 contre 5 endiablées !

User Rating: 4.7 ( 1 votes)
8

Merci à Antoine Raguin pour sa disponibilité pour le test !



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.158.167.137