Max Blau : « Ce que l’on essaye de faire, c’est d’être en phase avec le jeu, et il a évolué ! »

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2015/02/interview-max-blau-nike-football-wear.jpg

Présent à Saint George’s Park pour nous dévoiler en exclusivité la nouvelle gamme Football x qui sortira en avril prochain, Max Blau nous a accordé un entretien exclusif. Le vice-président de Nike Football Wear nous présente les nouveautés de la gamme et nous parle des futurs projets de la marque.

Footpack : Max, pouvez-vous nous parler des différences entre la nouvelle gamme Football x et l’Elastico Superfly ?

Max Blau : L’Elastico Superfly était en quelque sorte une introduction de nos futurs projets. C’est la première fois qu’une chaussure dédiée au foot réduit introduisait le Flyknit par exemple. Cette nouvelle gamme est dans la continuité de ce que l’on commencé à produire et il ne faut donc pas s’attendre à une évolution drastique pour être totalement honnête avec vous. On pourrait assimiler ça à un projet de transition. Cependant, la vraie différence, c’est que l’on s’est particulièrement focalisé sur la protection et la durabilité des chaussures de la gamme Football X, en prenant en considération le côté foot de rue où les frottements avec le sol sont fréquents et très dommageables.

nike-elastico-superfly-noir-gris-rouge

Le Nike Skin est donc renforcée sur la Magista X et la Mercurial X à la différence de l’Elastico Superfly qui reprend exactement la même technologie que les chaussures adaptées au foot sur gazon au niveau de l’empeigne. Le but demeure de renforcer la durabilité et la résistance de la chaussure surtout si vous jouez sur de l’asphalte ou autres surfaces dures. On a également ajouté une fine couche supplémentaire sur la Magista X, au niveau de l’avant-pied, toujours dans l’idée d’améliorer la résistance aux frottements.

nike-MagistaX-2

Footpack : Vous avez également ajouté le Lunarlon…

MB : Effectivement, la technologie Lunarlon, qui a fait ses preuves dans les chaussures fitness ou running, est incontournable lorsque l’on souhaite apporter un confort optimal et de la légèreté. La gamme football X est en réalité un condensé du meilleur de la gamme FC247 avec quelques améliorations !

nike-mercurialX-2

Footpack : Pouvez-vous nous expliquer à quel point il est difficile pour vous de jongler entre les différentes attentes de vos consommateurs qui veulent des chaussures toujours plus légères mais qui les protègent aussi bien des chocs ?

MB : L’avantage avec les chaussures conçues pour le foot à 5 ou le foot de rue, c’est que l’on n’est pas confronté aux chocs des crampons sur le pied qui peuvent être douloureux. Il est donc plus facile pour le consommateur d’accepter que l’empeigne soit plus fine. Je pense que la légèreté est une sensation que chaque joueur recherche et dans ce sens, le Flyknit est vraiment une technologie géniale comme le Lunarlon. A vrai dire, notre approche ne demeure pas vraiment basée prioritairement sur la protection lorsque l’on conçoit une chaussure pour le foot réduit.

Footpack : Justement, au niveau des sensations, comment transférer ce que vous faites dans le foot à 11 vers le foot réduit dont la pratique diffère ?

MB : La première chose que l’on recherche, c’est la régularité. Aujourd’hui, de plus en plus de joueurs pratiquent le foot à 11 et le foot à 5 en même temps. Notre stratégie est donc d’apporter le moins de différence possible entre ces deux pratiques. Cela demande des ajustements comme le Nike Skin renforcé pour notre gamme football X. La traction est clairement un des points clés lorsque l’on élabore une chaussure et je peux d’ores et déjà vous dire que c’est le secteur où il y aura le plus d’innovations de notre côté. Je pense également qu’à l’avenir, les chaussures de foot à 11 auront plus d’influences sur la conception de nos chaussures de foot réduit, et inversement. Les deux sont complémentaires et peuvent être une bonne source d’inspiration car le jeu est de plus en plus rapide, et le foot réduit répond totalement à ce critère de vitesse qui s’adapte aussi pour le foot à 11.

nike-MagistaX

nike-MagistaX-3

Footpack : Aujourd’hui la personnalisation a pris une très grande importance pour Nike. Doit-on s’attendre à une amplification de cette personnalisation dans les années à venir avec encore plus de silos et peut-être des chaussures signatures ?

MB : Ce que l’on essaye de faire, c’est d’être en phase avec le jeu, et il a évolué ces dernières années. Nous allons donc continuer à nous adapter aux demandes et aux habitudes du consommateur et des joueurs, avec de nouveaux silos et coloris. On veut créer une sorte de confidence avec le joueur pour qu’il puisse évoluer dans les meilleures conditions. Nous sommes entièrement satisfaits de notre stratégie actuelle. On subvient à la majorité des demandes et besoins des joueurs. Nous travaillons dans le bon sens et ça renforce notre confiance.

Footpack : Selon vous, quelle est la meilleure chaussure que vous avez produite jusqu’ici ?

MB : Hum… (Il réfléchit longuement). C’est une question difficile car les goûts et les couleurs de chacun sont différents. Je pense toutefois que la Magista est un excellent produit. C’est une chaussure vraiment complète, polyvalente. Mais si j’avais 17 ans, je vous aurais sans doute répondu l’Hypervenom car elle est plus agressive. (Rires).

nike-magista-verte-pack-highlight

Footpack : Quelle est donc la prochaine étape pour élaborer la chaussure ultime ?

MB : Vous savez, c’est une question que je me pose depuis que je suis vice-président de Nike Football Wear. Je travaille sur les produits depuis une vingtaine d’années est c’est une question qui revient continuellement lorsque mes équipes élaborent un nouveau produit. Comment améliorer un produit qui est déjà excellent ? Ce qu’il faut faire, c’est d’être attentif en écoutant le retour des athlètes, des consommateurs. De toujours répondre à leurs besoins. C’est ce qui nous pousse à ne jamais nous contenter de ce que l’on sait faire et de toujours rechercher l’innovation qui révolutionnera la performance.

Footpack : Le jeu réduit est devenu un secteur particulièrement important et porteur pour les marques. Vous nous confirmez que c’est une nécessité pour vous d’être compétitif et de vous démarquer de la concurrence ?

MB : Effectivement, c’est un secteur très important pour nous. Comme je vous l’ai dit précédemment, de plus en plus de joueurs pratiquent à la fois le foot à 11 et le foot à 5. Il est donc essentiel d’être excellent dans tout ce que l’on propose. Je trouve que l’on se débrouille très bien jusqu’ici mais on peut devenir encore meilleur. On se considère encore comme débutant dans le secteur du foot à réduit, il y a donc énormément d’innovations à développer en termes de confort et de traction… Mais on progresse. La première étape, était de mettre en place cette nouvelle stratégie. On essaye de se servir de ce que l’on a produit par le passé pour imaginer ce que l’on désire faire pour le futur.

Footpack : Venons au Highlight Pack. Pourquoi sortir un nouveau pack concernant vos 4 silos Hypervenom, Magista Obra, Mercurial Superfly et Tiempo ?

MB : En fait, l’idée du Highlight Pack est de mettre en avant les joueurs qui auront la chance d’être sur le devant de la scène lors des matches couperets de Ligue des champions. On s’est dit qu’il y avait une nouvelle histoire à raconter. Ces nouveaux coloris sont également un moyen de rebooster notre relation avec le consommateur. Je pense que ce pack va très bien marcher et je suis vraiment impatient de voir les résultats qui en découleront.

nike-Highlight-Pack

Footpack : Et pourquoi ces couleurs flashy ? Pour accroître la sensation de vitesse ?

MB : Tout le monde peut avoir sa propre interprétation mais les joueurs actuels aiment ces couleurs. Vous savez, quand vous aimez ce que vous portez, vous jouez mieux. Flashy ou non, il faut que les couleurs vous plaisent. Si c’est le cas, il y a de bonnes chances que vous jouerez de manière libérée et tout en confiance sur le terrain.

nike-football-pack-highlight



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.158.119.60