Test Nike MagistaX Proximo

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2015/04/test-nike-magistaX-proximo.jpg

Véritable révolution lors de sa sortie en Avril 2014, la Magista se relooke à la mode « street » à l’occasion de la sortie de la gamme FootballX, dédiée au foot à 5. Nous avons eu le plaisir de tester la MagistaX Street Proximo quelques jours après sa sortie officielle. Voici nos impressions.

Lancée le 1er avril, la nouvelle gamme Nike FootballX revisite deux silos phares de la marque à la virgule, la Magista et la Mercurial, en version foot à 5. La MagistaX Proximo (qui est le modèle premium avec le col) bénéficie donc des attributs qui font la force de la Magista Obra mais elle dispose également de caractéristiques spécifiques au foot de rue.

test-nike-magistaX-proximo

Confort

Sans surprise, on retrouve le Dynamic Fit (le col de la chaussure) qui englobe la cheville et maintient parfaitement le pied. L’empeigne est constituée de la technologie Flyknit qui donne cette impression de seconde peau mais également des câbles Flywire pour une meilleure extensibilité de la chaussure. Mais la vraie révolution de la MagistaX reste l’ajout de la semelle intermédiaire Lunarlon (qui remplace la plaque en TPU présente sur les Magista Obra), que l’on avait l’habitude de retrouver sur les chaussures de basket Nike, qui apporte un amorti supplémentaire particulièrement agréable quand on évolue sur surface dure.

test-nike-magistaX-proximo-4

Esthétique

La version testée demeure le modèle « Street » à dominante noir et anthracite. Le design est fortement inspiré de l’univers urbain avec ces couleurs sombres mais également ce côté créatif avec le swoosh rayé et les motifs en forme d’éclairs sur  la partie arrière de la chaussure. Les textures Flyknit en 3D qui recouvre l’empeigne donne l’illusion d’un nid d’abeilles. La semelle extérieure blanche ainsi que la semelle intérieure orange (une déclinaison du pack Intense Heat) contraste avec le reste de la chaussure. Globalement, cette version Street a de l’allure car elle ne ressemble pas complètement à une chaussure de foot mais plus à une basket de ville.

test-nike-magistaX-proximo-7

Poids

Même si la légèreté n’est pas l’argument majeur de la Magista, on constate que la MagistaX pèse 278 grammes soit 70 grammes de plus qu’une Magista Obra. Cette différence est due au renforcement en Lunarlon sur la semelle extérieure qui alourdit la chaussure au contraire de la plaque en TPU qui permet d’alléger les produits. Pour faire une comparaison, une Air Max qui possède également le Lunarlon pèse environ 280 grammes également.

Maniabilité

Avec la technologie ACC (All Condition Control) qui permet de conserver un toucher de balle optimal même par temps de pluie, l’empeigne Flyknit qui donne la sensation d’être proche du ballon et la semelle extérieure (IC), qui est plate et s’adapte parfaitement au jeu sur sol dur comme le parquet ou l’asphalte, la MagistaX demeure particulièrement maniable. La présence de Nike Grind sur la semelle permet, en plus, d’accrocher parfaitement le sol même lorsqu’il est humide. C’est clairement l’un des points forts du produit.

test-nike-magistaX-proximo-5 test-nike-magistaX-proximo-6

Solidité

Ce qui pouvait être un point faible sur la Magista Obra ne l’est plus sur la MagistaX. L’empeigne demeure toujours aussi fine mais elle est recouverte d’un cuir doux qui la renforce considérablement. De plus, dans la rue ou lors d’une pratique en salle, on ne risque pas de recevoir des coups de crampons pouvant abîmer voire déchirer l’empeigne fine de la Magista, ce qui hante tous les possesseurs d’une Magista Obra par exemple.

L’autre particularité de la MagistaX, c’est l’ajout d’une couche au-dessus de la semelle au niveau de l’avant-pied pour améliorer la résistance aux frottements et protéger l’empeigne.

test-nike-magistaX-proximo-2

Nos impressions

Etant de gros pratiquants de foot à 5 et de foot de rue, la MagistaX s’est révélée particulièrement intéressante et satisfaisante. Si on la compare à l’Elastico Superfly qui permet de se sentir plus libre et plus léger sur des matches de rue, la MagistaX apporte davantage de confort et de confiance. Les matériaux sont solides, la chaussure confortable, si bien que l’on prend énormément de plaisir à jouer avec. Après deux parties, nous n’avons pas constaté de signes d’usure. Concrètement, Nike a parfaitement réussi à transposer les bénéfices de la Magista Obra sur de la pratique sur sol dur en s’adaptant aux particularités de la rue grâce au Nike Grind, au renfort en cuir et à la semelle Lunarlon.

Le gros point faible, c’est effectivement son poids, qui se ressent vraiment lorsque l’on joue. Mais si on l’observe les caractéristiques techniques de la chaussure, son look qui nous permet de la porter même en dehors des parties de foot,  la MagistaX demeure sans aucun doute LA première véritable chaussure estampillée « foot de rue ».

Max Blau, directeur Footwear chez Nike, que l’on a rencontré en Février dernier nous parlait de la gamme FootballX comme un projet de transition. En testant la MagistaX, on peut effectivement s’attendre à ce que les marques, qui nous proposaient jusque-là des produits pour le foot à 5 assez similaires et presque banaux, révolutionnent le marché dans les prochaines années.

En d’autres termes, la MagistaX, qui nous a entièrement convaincu tant esthétiquement que techniquement, risque de faire bouger le monde du foot réduit. On s’en frotte déjà les mains !

Véritable révolution lors de sa sortie en Avril 2014, la Magista se relooke à la mode « street » à l’occasion de la sortie de la gamme FootballX, dédiée au foot à 5. Nous avons eu le plaisir de tester la MagistaX Street Proximo quelques jours après sa sortie officielle. Voici nos impressions. Lancée le 1er avril, la nouvelle gamme Nike FootballX revisite deux silos phares de la marque à la virgule, la Magista et la Mercurial, en version foot à 5. La MagistaX Proximo (qui est le modèle premium avec le col) bénéficie donc des attributs qui font la force de la Magista Obra mais elle dispose également de caractéristiques spécifiques au foot de rue. Confort Sans surprise, on retrouve le Dynamic Fit (le col de la chaussure) qui englobe la cheville et maintient parfaitement le pied. L’empeigne est constituée de la technologie Flyknit qui donne cette impression de seconde peau mais également des câbles Flywire pour une meilleure extensibilité de la chaussure. Mais la vraie révolution de la MagistaX reste l’ajout de la semelle intermédiaire Lunarlon (qui remplace la plaque en TPU présente sur les Magista Obra), que l’on avait l’habitude de retrouver sur les chaussures de basket Nike, qui apporte un amorti supplémentaire particulièrement agréable quand on évolue sur surface dure. Esthétique La version testée demeure le modèle « Street » à dominante noir et anthracite. Le design est fortement inspiré de l’univers urbain avec ces couleurs sombres mais également ce côté créatif avec le swoosh rayé et les motifs en forme d’éclairs sur  la partie arrière de la chaussure. Les textures Flyknit en 3D qui recouvre l’empeigne donne l’illusion d’un nid d’abeilles. La semelle extérieure blanche ainsi que la semelle intérieure orange (une déclinaison du pack Intense Heat) contraste avec le reste de la chaussure. Globalement, cette version Street a de l’allure car elle ne ressemble pas complètement à une chaussure de foot mais plus à une basket de ville. Poids Même si la légèreté n’est pas l’argument majeur de la Magista, on constate que la MagistaX pèse 278 grammes soit 70 grammes de plus qu’une Magista Obra. Cette différence est due au renforcement en Lunarlon sur la semelle extérieure qui alourdit la chaussure au contraire de la plaque en TPU qui permet d’alléger les produits. Pour faire une comparaison, une Air Max qui possède également le Lunarlon pèse environ 280 grammes également. Maniabilité Avec la technologie ACC (All Condition Control) qui permet de conserver un toucher de balle optimal même par temps de pluie, l’empeigne Flyknit qui donne la sensation d’être proche du ballon et la semelle extérieure (IC), qui est plate et s’adapte parfaitement au jeu sur sol dur comme le parquet ou l’asphalte, la MagistaX demeure particulièrement maniable. La présence de Nike Grind sur la semelle permet, en plus, d’accrocher parfaitement le sol même lorsqu’il est humide. C’est clairement l'un des points forts du produit. Solidité Ce qui pouvait être un point faible sur la Magista Obra ne l’est plus sur la MagistaX. L’empeigne demeure…

Test Nike MagistaX Proximo

Confort - 9
Esthétique - 9
Poids - 6.5
Maniabilité - 9
Solidité - 9

8.5

La MagistaX s’est montrée à la hauteur de nos attentes. Il s’agit clairement d’une des meilleures (si ce n’est la meilleure) chaussures pour le foot de rue.

User Rating: 3.16 ( 12 votes)
9




Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.158.119.60