Interview Séan Garnier :  » La gamme FootballX ? Une avancée pour le foot à 5″

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2015/04/interview-sean-garnier-2.jpg

Ancien joueur de foot à 11, Séan Garnier est une icône mondiale du freestyle depuis son premier titre de champion du monde en 2008. Malgré un emploi du temps surchargé, le freestyler français a tenu à nous parler de son principal outil de travail : ses chaussures de foot. Entretien avec un vrai passionné.

Séan, travailles-tu avec un partenaire technique car, dans tes vidéos Séan Vs, on note que tu a souvent des Nike?

Officiellement non, je n’ai pas de partenaire technique. Mais, il est vrai que j’ai énormément collaboré avec Nike ces derniers temps. J’ai déjà eu différents partenaires par le passé comme adidas mais depuis un an, je travaille principalement avec Nike. Il est possible que la situation évolue entre nous dans les prochains mois…

Quelles chaussures préfères-tu porter et pourquoi ?

A vrai dire, j’ai dû mal à identifier les produits adidas car je les ai très peu testés. Aujourd’hui, ma préférence se porte clairement sur les chaussures montantes parce que cela change et cela donne des sensations particulières. J’aime également leur style, ce qui est fondamental dans le freestyle.

Tu n’as pas toujours été freestyler. Tu as commencé par le foot à 11 où tu as notamment fréquenté les centres de formation d’Auxerre et de Troyes. A cette époque, quel type de chaussures portais-tu ?

Quand j’étais jeune, j’aimais porter les chaussures des joueurs auxquels je m’identifiais. Je me souviens avoir porté les Puma King de Maradona par exemple. Après, quand j’ai débarqué au centre de formation d’Auxerre en 1998, je portais les adidas Predator Accelerator de Zidane, évidemment.

Mais j’avais aussi des World Cup et des Copa Mundial. Ensuite, dans les années 2000, j’ai commencé à m’intéresser aux Mercurial notamment la Match marron/or que portait Ronaldinho. J’étais influencé par les joueurs techniques mais déjà à l’époque, je souhaitais me démarquer des autres donc j’ai aussi porté des Lotto Vert fluo mais aussi des Fila pour faire comme Juan Sebastian Veron. Presque personne ne les avais celle-là.

sean-garnier-interview-footpack

Et te souviens-tu de ta première paire de chaussures ?

Ma première paire de chaussures de foot, c’était une paire de Patrick. C’est ma mère qui me les avait achetées. Elle a pris la paire la moins chère (Rires).

En général, que recherches-tu en priorité dans une chaussure de foot ?

Sans hésiter le style. Dans le freestyle, il faut sortir du lot donc il faut absolument que je me démarque des autres.

Quel type de modèle préfères-tu porter aujourd’hui ?

Tout dépend de ma pratique, foot à 11 ou foot à 5. Pour le foot à 5 j’adore porter du Nike car j’aime bien le côté technique de la marque, le confort des produits, le toucher qu’il procure. Cette année, je n’ai quasiment porté que l’Elastico Superfly ou la MagistaX.

nike-elastico-superfly-noire-IC-SE-7

Justement tu as testé la gamme FootballX. Es-tu plutôt MagistaX ou MercurialX ?

Initialement, je suis un grand fan de la Magista mais puisque je n’arrivais pas à trouver ma taille de chaussures, je n’ai joué principalement qu’avec la MercurialX et j’ai fini par m’y habituer. Je suis vraiment à l’aise avec donc j’opterais plus pour la MercurialX.

Justement quelles sont les différences entre l’Elastico Superfly et la MercurialX qui ont l’air similaire ?

Avec Elastico Superfly, le talon se retrouve très proche du sol et le bout de la chaussure est selon moi trop prononcé. Cela me gênait pour faire mes tricks. Je trouve que ce défaut a été corrigé sur la MercurialX car le bout de la chaussure est plus arrondi et c’est plus facile pour épouser la forme du ballon. Globalement, je suis très satisfait de la gamme FootballX. C’est une énorme avancée pour le foot à 5. Par contre, je ne pense pas qu’elle soit adaptée pour le freestyle, car cette pratique demande d’autres spécificités.

Justement, penses-tu que le freestyle a été un peu laissé de côté par les marques jusque-là ?

On ne peut pas vraiment dire ça car les marques essayent de s’y mettre mais elles n’ont pas forcément la connaissance de ce qu’est réellement le freestyle. Je pense que pour elles, mettre des petits ponts, c’est du freestyle mais la réalité est tout autre. Les marques n’ont pas la notion de lifestyle, de se balader dans la rue et de sortir son ballon pour faire des tricks, des figures. Elles n’ont pas la notion de tous les gestes techniques réalisables. Donc à ce niveau-là, les marques sont encore loin du compte. Concrètement, je porte des baskets traditionnelles pour faire du freestyle comme la Nike Roshe Run car elle apporte un bon compromis avec sa semelle de running et son empeigne ultra fine comme la Magista. Au niveau des appuis, ce n’est pas le top car tu voles un peu dedans mais pour moi, le plus important c’est de rentrer mes gestes techniques.

Mais ne retrouves-tu ce compromis avec la gamme FootballX qui est composée d’une semelle Lunarlon ?

C’est vrai que la MagistaX se rapproche du parfait compromis entre la basket freestyle et la chaussure de match mais le souci, c’est que la pointe remonte légèrement vers toi. Et ça pour les jongles, c’est une galère. Donc la MagistaX pour jouer, c’est parfait mais pour jongler je préfère encore une basket classique.

Justement, quelle serait selon toi la chaussure ultime pour le freestyle ?

J’ai récemment réalisé une vidéo sur ma chaîne qui traite du sujet donc je vous invite à y jeter un coup d’œil (Rires) > A regarder sur sa page YouTube. Globalement, je dirais que la chaussure parfaite pour le freestyle doit avoir un dessus souple et la protection sur le devant de la chaussure ne doit pas être trop prononcée pour ne pas modifier la trajectoire de balle. Ensuite, la semelle doit être vraiment plate car plusieurs gestes de freestyle se font avec cette partie de la chaussure. Et dernier point, la chaussure doit être légère. Après, l’idéal pour moi, serait qu’elle soit montante et de couleur.

Quelle chaussure s’en rapproche le plus aujourd’hui ?

Je vous répondrais, les Nike Roshe Run et les Puma Light.

nike-roshe-run

Bon, fais-nous rêver. Combien de paires utilises-tu par an ?

C’est juste un truc de fou. (Il réfléchit longuement). Comme ça, je vais vous dire une cinquantaine mais c’est impossible pour moi de tout comptabiliser.

Peux-tu nous donner ton classement de tes 5 chaussures préférées ?

Whoah ! C’est une question vraiment difficile. Bon, dans le désordre, je vais vous dire la Nike Roshe Run, la MagistaX, la Nike Lunarlon Flyknit, la Puma Light. Mais mon coup de cœur, mon top du top, c’est la Nike Blazer. L’ancienne version, hein. Je faisais tout avec !

En t’interrogeant, on a vraiment l’impression que tu es un sneakers addict. Tu confirmes ?

Oui, un peu c’est vrai. C’est venu avec le freestyle en fait. C’est une discipline qui demande du style mais aussi de la créativité et un perpétuel renouvellement. Aujourd’hui, je dois m’habiller en fonction de l’endroit où je vais puisque je fais des shows partout à travers le monde. J’ai dû m’adapter et c’est un peu de cette manière que je suis devenu accro aux chaussures.

Dans l’univers du freestyle, le look a presque autant d’importance que les tricks. Es-tu satisfait de ce qui est proposé aujourd’hui par les équipementiers ?

Plus ou moins. Je pense que les équipementiers peuvent aller encore plus loin. Ces derniers temps, ils ont beaucoup misé sur les coloris mais j’ai l’impression que c’est parti un peu dans tous les sens. Les couleurs flashy ne se marient pas facilement avec d’autres couleurs alors qu’ils veulent justement des chaussures que l’on puisse porter en dehors du foot. Dans le futur, j’espère que les chaussures de foot feront davantage le lien avec le lifestyle. Mais on s’en rapproche progressivement avec la gamme FootballX. C’est de bon augure.

nike-mercurialX-proximo

Dernière question, pour faire des tricks, quel critère est à privilégier ?

Comme je l’ai évoqué tout à l’heure, je dirais la légèreté mais aussi une semelle plate et un toucher proche du ballon car dans le freestyle ou dans le foot à 5, il faut vite enchaîner les mouvements.

Merci à Sean Garnier pour sa disponibilité !



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

50.16.17.16