L’Underground FC, quand street art, pop culture et foot font bon ménage

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2015/09/11054439_1631482223759399_5620164538707543532_o-1050x700.jpg

En 2014, adidas et l’agence Dcontract ont uni leur force pour créer l’Underground FC, une ligue de foot unique au monde où l’univers de la mode, de la musique, de l’art urbain et du foot forment un cocktail détonnant. Avant la grande finale de la seconde édition, qui aura lieu le 5 septembre à Saint-Ouen, nous vous proposons de découvrir l’envers du décor.

Montreuil, Seine Saint-Denis. Le rendez-vous est pris dans une vieille usine désaffectée. A première vue, l’endroit est glauque. Crasse et poussières ne font qu’un au milieu des murs recouverts de graffitis. En fond sonore, les morceaux « King Kunta » de Kendrick Lamar et le mythique « Passement de jambes » de Doc Gyneco résonnent en boucle. Au milieu de cette arène vétuste, deux terrains de foot « improvisés » et dix équipes – vêtues de la tête aux pieds en adidas – prêtes à en découdre pour la suprématie du foot urbain. Vous voilà dans l’Underground FC !

Underground FC

Fight Club

Derrière son allure de championnat de foot à 5 clandestin – sorte de Fight Club version foot – l’Underground FC cache en réalité une organisation bien rodée. Spécialisée dans l’événementiel libre, festif et créatif, c’est l’agence Dcontrat qui a imaginé ce concept et l’a mis en œuvre avec l’aide d’adidas, toujours plus proche de l’univers urbain. Après une première édition effectuée en « one shot », le 6 septembre 2014 dans cette même usine de Montreuil, l’Underground FC a complètement révisé son format en 2015.

De mars à août, dix équipes mixtes – la présence d’une fille dans chaque équipe étant obligatoire pour chaque match – issues des milieux créatifs (mode, musique, art et aussi médias) ont disputé un championnat de 25 matches, répartis en 8 journées. Pour plonger les joueurs et joueuses dans l’atmosphère des parties clandestines, une journée sur deux fut organisée dans un lieu « underground » tenu secret jusqu’à la dernière minute – les autres journées de championnat ayant lieu au Five Soccer de La Chapelle. Parmi les terrains de jeu insolites, on peut retenir le toit d’un bâtiment à Aubervilliers, un vieux gymnase, une usine désaffectée à Ivry-sur-Seine et une autre à Montreuil. Rien que ça !

11043383_1579442575630031_1306470398819972634_o Underground FC 11700997_1628461037394851_8465078732020868339_o Underground FC Underground FC Underground FC

Adidas fait la différence

Laissant la majeure partie de l’organisation à Dcontrat, adidas a imposé son style, à sa manière. Tout d’abord en concoctant des tenues personnalisées MiTeam, toutes plus belles les unes que les autres, pour chaque équipe.

Records Collection

Records Collection (photo: Romain Bourven)

Partizan

Partizan (photo: Romain Bourven)

Fubiz

Fubiz (photo: Romain Bourven)

Interdesmedias

Inter des médias (photo: Romain Bourven)

adidasandfriends

Adidas and Friends (photo: Romain Bourven)

Pain Surprises Records

Pain Surprises Records (photo: Romain Bourven)

Kitsune

Kitsuné (photo: Romain Bourven)

Frenzy

Frenzy Paris (photo: Romain Bourven)

La marque aux trois bandes a également profité de l’Underground FC pour mettre à disposition ses produits phares. De la 1ère à la 6e journée, tous les joueurs et joueuses ont pu être équipés de la Predator Absolado Instinct TF ou de la F30 TF. Puis à partir de la 7e journée, adidas a fourni ses nouveaux modèles X 15.1 Boost et Ace 15.3 TF pour permettre aux acteurs de l’Underground FC de créer le chaos ou de prendre le contrôle sur le terrain.

Adidas X 15.1 Boost 11754809_1626696070904681_1386690469654409261_o Adidas X 15.1 Boost

Une finale qui s’annonce explosive

Le 25 août dernier, les six meilleures équipes du championnat ont validé leur billet pour la grande finale du 5 septembre grâce à leurs résultats sur le terrain mais aussi grâce à leur influence sur Instagram (des points bonus ont été attribués aux équipes les plus actives sur le réseau social). Les heureux élus sont donc la boîte de production Partizan ; l’Inter des Médias, composée de blogueurs et journalistes (dont Footpack); le webzine Fubiz ; la boutique maison Kitsuné ; le label Records Collection et l’agence de consulting spécialisée dans l’audiovisuel Rightback.

11872037_1631982353709386_8112639565766363378_o 11816240_1627798207461134_2670347533701782666_o 11080670_1584031085171180_241798017816527096_o 10653524_1504247096482913_838243199407050888_n

Ce samedi 5 septembre, les six équipes françaises seront rejointes par quatre escouades européennes, Voo Store (Allemagne), Toilet Paper (Italie), Canada (Espagne) et Soho Warriors (Angleterre) dans un cadre unique : une usine abandonnée de 3000m2, aux allures de Berlin Est, à Saint-Ouen. Pour l’occasion, deux terrains encadrés par une grande cage métallique et octogonale seront installés.

Underground FC

Réparties dans deux groupes de cinq équipes, les quatre meilleures de chaque poule seront qualifiées pour la phase finale à élimination directe. Plus qu’un événement sportif, cette grande finale sera une fête culturelle géante puisque de nombreux DJs et groupes se relaieront sur scène jusqu’à tard dans la nuit. Avant la finale prévue à 23h30, le groupe « La Femme » donnera même un concert privé de près d’une heure. Plus de 1000 invités sont d’ores et déjà attendus pour cet événement qui s’annonce explosif.

Underground FC Underground FC Underground FC Underground FC

Footpack vous le fera vivre de l’intérieur, en live avec l’Inter des Médias. Rendez-vous sur les comptes Twitter, Facebook et Instagram ce samedi 5 août à partir de 15h. Let’s get this party started !

Crédits photos (Kiroubel Beaujour, Virgile Guinard, Victor Malecot, Romain Bourven, Local FC).



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.211.11.19