Test comparatif : Puma evoSPEED 1.4 et Puma evoSPEED 1.4 SL

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2015/10/Puma-EvoSpeed1.4-25-1050x700.jpg

Derrière Nike et adidas, Puma s’efforce à lancer des produits innovants et surtout performants. Parmi eux, la dernière Puma evoSPEED 1.4 déclinée en plusieurs versions. Nous nous sommes donc procuré la paire originale mais également sa version SuperLight pour les comparer. Analyse et avis.

Portée par Antoine Griezmann ou encore Kun Aguëro, la Puma evoSPEED 1.4 est une chaussure destinée aux attaquants rapides et fins dribbleurs. Déjà légère de base (258g), elle a eu le droit à une version SuperLight (SL) qui dépasse à peine les 100g. Y a-t-il de grandes différences  entre ces deux versions mis à part leur poids ? La réponse à travers ce test comparatif

Confort

Puma evoSPEED 1.4 :

Par rapport à la version 1.3, on note peu d’évolution sur cette dernière evoSPEED. On retrouve ainsi le matériau en micro-fibres fin et souple sur l’empeigne avec son ressenti similicuir, la technologie Grip Tex à l’avant pour un toucher de balle agréable et une Cage Everfit qui stabilise parfaitement le pied. La nouveauté, c’est l’amélioration de la technologie SpeedFrame et la nouvelle découpe quadrillée de l’empeigne ainsi que la plaque Speedtrack en Pebax qui améliore la capacité de réaction de la chaussure sur les impacts au sol. Du coup, on est épargné de sensations désagréables ou de douleurs sur la voûte plantaire (pour cela on a également choisi des crampons AG plus appropriés à notre pratique sur terrain synthétique). De plus, le chaussant rembourré autour de la cheville est très confortable. Toutes les conditions ont donc été réunies pour une pratique agréable.

Puma EvoSpeed1.4-21 (640x427) Puma EvoSpeed1.4-13 (640x427)

Puma evoSPEED 1.4 SL :

Qui dit gain de poids dit technologies différentes. En effet, l’empeigne est composée d’un matériau synthétique ultra fin et léger qui colle au pied. Pour gagner en légèreté, cette version SL se passe donc de la cage Evertfit à l’extérieur de la chaussure ou du Grip Tex pour le toucher. Par contre, le SpeedFrame reste présent avec cette fois une découpe quadrillée à l’intérieur de la chaussure (et non pas à l’extérieur comme la version originale). On retrouve également une plaque Pebax mais elle demeure complètement différente de l’originale et surtout moins efficace en ce qui concerne le retour d’énergie après les impacts au sol. A noter que les crampons sont aussi plus fins que sur l’originale.

Puma EvoSpeed1.4-5 (640x427) Puma EvoSpeed1.4-3 (640x427)

Esthétique

Puma evoSPEED 1.4 :

En notre possession dès le mois d’août, on a donc bénéficié du coloris de la rentrée « Lava Blast ». Cet orange vif s’adapte complètement à l’objectif et à l’identité de la paire dont l’axe principal est la vitesse. Globalement, la paire est plus épurée que l’édition précédente et la découpe quadrillée sur la partie avant de la chaussure est plutôt réussie. De plus, la combinaison du orange vif avec le bleu nuit autour du chaussant et sur la languette fonctionne bien.

Puma EvoSpeed1.4-16 (640x427) Puma EvoSpeed1.4-17 (640x427)

Puma evoSPEED 1.4 SL :

Pas de grandes différences au niveau du look mis à part l’allure plus svelte de la version SuperLight. Bien qu’absente à l’extérieur, la découpe quadrillée est visible puisque l’empeigne est quasiment transparente. Autre différence, la semelle intérieure de la SL est blanche et non pas bleu nuit comme sur l’originale.

Poids

Puma evoSPEED 1.4 :

Alors qu’elle affichait 183 grammes sur la balance l’année dernière, la nouvelle evoSPEED a pris du poids, beaucoup de poids à l’intersaison. En effet, l’evoSPEED 1.4 pèse 259 grammes soit près de 80 grammes de plus que la version précédente. En dépassant allègrement la barre de 200 grammes, l’evoSPEED se positionne même en dehors de la catégorie des chaussures légères. Enfin, en ce qui concerne sa version originale.

Puma EvoSpeed1.4-28 (640x427)

Puma evoSPEED 1.4 SL :

101 grammes. C’est le poids incroyable de la version SuperLight de l’evoSPEED 1.4, qui pour le coup porte très bien son nom. Avec l’adidas F50 « 99 grammes », il s’agit de la chaussure la plus légère du marché de la chaussure de foot.

Puma EvoSpeed1.4-29 (640x427)

Maniabilité

Puma evoSPEED 1.4:

Pourquoi changer des technologies qui gagnent ? Puma a donc repris ce qui faisait la force de l’evoSPEED 1.3 à savoir le SpeedTrack, visible grâce à sa plaque bleu nuit, et la technologie DuoFlex à l’avant qui apporte souplesse et maniabilité. Le pied est très bien maintenu et il se déroule de manière très naturelle lors des foulées. De plus, la chaussure est très réactive sur tous les déplacements latéraux et les accélérations.  Au niveau du toucher de balle, la découpe quadrillée prend toute son importance comme le GripTex qui permet au ballon d’accrocher parfaitement à l’empeigne sur les conduites de balle. Le toucher demeure vraiment de haut niveau. Quel plaisir !

Puma EvoSpeed1.4-15 (640x427) Puma EvoSpeed1.4-19 (640x427)

Puma evoSPEED 1.4 SL :

Si la SL n’a pas les mêmes caractéristiques au niveau du toucher de balle en raison de l’absence du Grip Tex, elle bénéficie toutefois de la réactivité et de la souplesse agréable de la plaque en Pebax grâce au SpeedTrack. On peut déplorer l’absence du Duoflex sur l’avant-pied qui est vraiment efficace pour les accélérations qui se font sur la pointe des pieds. L’empeigne ultra fine et lisse ne procure donc pas la même accroche avec le ballon mais il permet d’avoir le sentiment d’être plus proche de lui (sans pour autant donner l’impression de jouer pieds nus).

Puma EvoSpeed1.4-27 (640x427) Puma EvoSpeed1.4-23 (640x427)

Solidité 

Puma evoSPEED 1.4 :

Le matériau sur l’empeigne est certes souple mais il demeure solide et assez renforcé pour tenir face aux coups de crampons adverses. Au bout de deux mois de pratique à raison de deux fois par semaine et parfois par temps de pluie, la chaussure n’a montré aucun signe d’usure. Les coutures et les matériaux sont vraiment solides.

Puma EvoSpeed1.4-1 (640x427)

Puma evoSPEED 1.4 SL :

« Son design léger est synomyne de vitesse et non d’endurance. Malgré une durée de vie limitée, les moments qu’elle accompagne resteront en mémoire. » Puma a pris le soin de prévenir les utilisateurs sur son site internet, l’evoSPEED 1.4 SL n’est pas faite pour durer. Testée une fois à l’entraînement, elle n’apporte pas toutes les garanties face aux crampons des adversaires. Son empeigne ultra fine est cependant plus solide qu’on pourrait le penser mais elle n’est pas à recommander en match ni à l’entraînement par temps de pluie.

Nos impressions

Puma EvoSpeed1.4-12 (640x427)

Même si elle ne présente pas énormément de différences avec la version 1.3, l’evoSPEED 1.4 se positionne comme l’une des meilleures du marché. Le confort qu’elle procure ainsi que son toucher de balle et sa maniabilité sont plus qu’appréciables. Alors oui, elle a gagné en poids mais uniquement pour garantir une meilleure solidité. Les joueurs de ballon vont tout simplement l’adorer car elle est flexible et très réactive. En comparaison, la version SuperLight est moins technique, moins solide et même moins réactive. Par contre, son incroyable légèreté peut plaire aux joueurs qui aiment particulièrement courir et se projeter vite vers l’avant. Vous l’aurez compris, même si elles portent le même nom, les mêmes couleurs, ces deux chaussures sont complètement différentes. De notre côté, on opte pour l’evoSPEED 1.4 originale.


Derrière Nike et adidas, Puma s’efforce à lancer des produits innovants et surtout performants. Parmi eux, la dernière Puma evoSPEED 1.4 déclinée en plusieurs versions. Nous nous sommes donc procuré la paire originale mais également sa version SuperLight pour les comparer. Analyse et avis. Portée par Antoine Griezmann ou encore Kun Aguëro, la Puma evoSPEED 1.4 est une chaussure destinée aux attaquants rapides et fins dribbleurs. Déjà légère de base (258g), elle a eu le droit à une version SuperLight (SL) qui dépasse à peine les 100g. Y a-t-il de grandes différences  entre ces deux versions mis à part leur poids ? La réponse à travers ce test comparatif Confort Puma evoSPEED 1.4 : Par rapport à la version 1.3, on note peu d’évolution sur cette dernière evoSPEED. On retrouve ainsi le matériau en micro-fibres fin et souple sur l’empeigne avec son ressenti similicuir, la technologie Grip Tex à l’avant pour un toucher de balle agréable et une Cage Everfit qui stabilise parfaitement le pied. La nouveauté, c’est l’amélioration de la technologie SpeedFrame et la nouvelle découpe quadrillée de l’empeigne ainsi que la plaque Speedtrack en Pebax qui améliore la capacité de réaction de la chaussure sur les impacts au sol. Du coup, on est épargné de sensations désagréables ou de douleurs sur la voûte plantaire (pour cela on a également choisi des crampons AG plus appropriés à notre pratique sur terrain synthétique). De plus, le chaussant rembourré autour de la cheville est très confortable. Toutes les conditions ont donc été réunies pour une pratique agréable. Puma evoSPEED 1.4 SL : Qui dit gain de poids dit technologies différentes. En effet, l’empeigne est composée d’un matériau synthétique ultra fin et léger qui colle au pied. Pour gagner en légèreté, cette version SL se passe donc de la cage Evertfit à l’extérieur de la chaussure ou du Grip Tex pour le toucher. Par contre, le SpeedFrame reste présent avec cette fois une découpe quadrillée à l’intérieur de la chaussure (et non pas à l’extérieur comme la version originale). On retrouve également une plaque Pebax mais elle demeure complètement différente de l’originale et surtout moins efficace en ce qui concerne le retour d’énergie après les impacts au sol. A noter que les crampons sont aussi plus fins que sur l’originale. Esthétique Puma evoSPEED 1.4 : En notre possession dès le mois d’août, on a donc bénéficié du coloris de la rentrée « Lava Blast ». Cet orange vif s’adapte complètement à l’objectif et à l’identité de la paire dont l’axe principal est la vitesse. Globalement, la paire est plus épurée que l’édition précédente et la découpe quadrillée sur la partie avant de la chaussure est plutôt réussie. De plus, la combinaison du orange vif avec le bleu nuit autour du chaussant et sur la languette fonctionne bien. Puma evoSPEED 1.4 SL : Pas de grandes différences au niveau du look mis à part l’allure plus svelte de la version SuperLight. Bien qu’absente à l’extérieur, la découpe quadrillée est visible puisque l’empeigne est quasiment transparente. Autre différence, la semelle intérieure de la…

Puma EvoSpeed 1.4

Confort - 9
Esthétisme - 8.5
Poids - 8
Maniabilité - 9.5
Solidité - 7.5

8.5

Plus lourde que la version précédente, l'EvoSpeed 1.4 a gagné en solidité et en maniabilité. Le toucher de balle qu'elle procure est excellent. Un bonheur pour les dribbleurs !

User Rating: 3.85 ( 6 votes)
9


Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.159.189.139