La Lotto Zhero Gravity, l’autre chaussure sans lacets

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2016/01/chaussure-football-lotto-gravity-ultra-9-1050x700.jpg

Avant adidas et son Ace16+ Purecontrol, Lotto s’était risquée à produire la première chaussure de football sans lacets : la Zhero Gravity. Retour sur ce produit qui est presque passé inaperçu.

chaussure-football-lotto-gravity-ultra-4

En mai 2006, l’équipementier italien Lotto décide de révolutionner le marché de la chaussure de foot en lançant la première paire Laceless (sans lacets) de l’histoire. Le but de cette technologie ? Permettre une plus grande surface pour le toucher de balle en raison de l’absence des lacets qui peuvent parasiter la conduite du ballon mais aussi la précision des frappes.

Un concept alléchant

chaussure-football-lotto-zhero-gravity-2006

Avant l’arrivée de l’Ace16+ Purecontrol, la Zhero Gravity proposait donc un concept complètement novateur voire révolutionnaire. Pour pallier l’absence des lacets, Lotto avait donc imaginé une chaussure à coupe basse qui s’enfilerait comme une chaussette tout en étant incroyablement légère pour l’époque (210 grammes). Mais les matériaux synthétiques et élastiques utilisés sur la tige étaient sans doute plus comparables à des palmes de natation qu’à des chaussettes au vu de leur relative rigidité. Une fois portée, la Zhero Gravity assurait un bon maintien de la cheville et du talon (à condition de choisir la bonne taille) ainsi qu’une bonne réactivité grâce à la plaque extérieure en Pebax et le système ReactiveArch. Sur le papier la Zhero Gravity avait tous les arguments pour convaincre…

Les explications du flop 

chaussure-football-lotto-gravity-ultra-3

Oui mais voilà, malgré cette prise de risque et l’invention de la première paire Laceless, la Zhero Gravity ne connut pas le succès escompté. Pourquoi ? La première raison est sans doute commerciale. N’ayant pas les mêmes budgets de communication que les deux géants du marché que sont Nike et adidas, Lotto n’a pas su (ou pu) se donner les moyens de promouvoir au mieux son invention. A l’époque, seul Cafu avait porté la paire lors de la Coupe du monde 2006 – l’Italien Luca Toni préférant porter la version avec des lacets.

cafu-zhero-gravity

A l’heure actuelle, peu de joueurs de renommée internationale sont sponsorisés par la marque italienne. Les plus célèbres d’entre eux sont actuellement le défenseur colombien de l’AC Milan, Christian Zapata et Didier Digard pour le public français. Lors de son passage à Palerme, Edinson Cavani a joué avec la Zhero Gravity mais l’attaquant uruguayen n’était que remplaçant en sélection nationale et n’avait pas le même standing qu’aujourd’hui.

chaussure-football-lotto-gravity-ultra-8 chaussure-football-lotto-gravity-ultra-4 chaussure-football-lotto-gravity-ultra-5

L’autre explication de l’échec commercial de la Zhero Gravity est technologique. En 2006, les tiges en tricot très souples comme le Flyknit ou le Primeknit n’existaient pas pour les chaussures de foot et les matériaux utilisés sur la Zhero Gravity étaient trop rigides pour donner l’illusion ou la sensation d’évoluer pieds nus. Les joueurs ayant porté la version 2006 ou 2010 ont également rapporté un problème de pointure.

chaussure-football-lotto-gravity-ultra-10Pour que la paire enveloppe et maintienne parfaitement la cheville, il était nécessaire de trouver le bon ajustement et la bonne pointure. Or, ceux qui choisissaient une taille ou une demi-taille en dessous de leur pointure traditionnelle pouvaient ressentir une gêne sur le bout. Pour certaines personnes, il devenait donc impossible de trouver la pointure idéale puisque la paire pouvait être au choix trop serrée pour les orteils ou volatile pour les chevilles. Certains joueurs ont aussi fait remarquer qu’une fois portée, il était difficile de retirer la paire à cause de l’étroitesse du bracelet.

chaussure-football-lotto-gravity-ultra-2

Dix ans après la sortie de la Zhero Gravity, adidas a donc pris à son tour le risque de confectionner une chaussure de foot Laceless. Pour quels résultats ? On le saura très prochainement.



Il y a 1 commentaire

Ajoutez le votre
  1. ANTOINE

    C’est dommage parce que pour avoir eu la chance de jouer avec cette chaussure, je peux vous dire qu’elle était extraordinaire et malgré la rigidité du revêtement le toucher de balle était génial, personnellement mes meilleures pompes de foot. Le seul défaut de cette chaussure en effet c’était la difficulté à l’enlever, mais c’est vraiment dommage que cette chaussure n’ai pas été appréciée à sa juste valeur


Post a new comment

54.161.241.199