Diadora ressuscite la Brasil OG « made in Italy »

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2016/05/diadora-1-1050x583.png

Modèle emblématique de la marque italienne, la Diadora Brasil OG revient sur le devant de la scène. Savant mélange entre les caractéristiques qui ont fait sa réputation et technologies actuelles, elle compte bien se faire une place de choix sur le marché des chaussures de foot « vintage ».

C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Diadora, entreprise fondée en 1948 et présente sur le marché du football depuis 1977, s’est probablement inspiré de cet adage pour remettre au goût du jour la Brasil OG. Modèle emblématique lancé en 1984, la Brasil OG a été portée par les plus grands ambassadeurs mondiaux de la marque, du brésilien Zico (qui lui a inspiré son nom) à Roy Keane en passant par Georges Weah et Van Basten, ou encore les italiens Totti, Inzaghi, Vieri, Cassano et Roberto Baggio.

Fort de cet héritage, Diadora s’appuie aujourd’hui sur les propriétés qui ont fait le succès de son modèle phare : un confort inégalé, grâce à l’utilisation d’un cuir de kangourou pleine fleur réputé pour sa souplesse légendaire, et une solidité à toute épreuve, renforcée par des coutures doublées sur l’intégralité de la chaussure, de la pointe au talon en passant par le coup de pied. La sobriété de cette paire s’inscrit dans la lignée des Nike Tiempo ou adidas Copa Mundial et tranche littéralement avec les couleurs, les formes et les matières des crampons modernes.

diadora-2

Malgré ses apparences très classiques, la Brasil OG fait aussi la part belle à l’innovation. La microfibre technique Hydro, utilisée pour la doublure interne et la languette, assure l’imperméabilité du matériau de rembourrage, tandis qu’un traitement anti-bactérien permet de lutter contre les mauvaises odeurs (sur ce point, Diadora bénéficie du savoir-faire de Geox, qui a racheté la marque en 2009). Le sous-pied anatomique Ergos NP, en nylon et polypropylène, assure légèreté et flexibilité.

Grâce au système exclusif Double Action, conçu pour absorber les chocs, et à la forme spéciale de la semelle interne amovible bi-densité, la chaussure élimine toutes les vibrations négatives, tout en gardant sa stabilité pendant les phases du match. Sous la semelle enfin, les crampons sont disposés selon le système Flex Rotax, qui offre une traction maximale de l’avant-pied, une parfaite stabilité pour le talon et une grande souplesse au niveau du métatarse.

diadora-22

A l’heure de la standardisation, de la production de masse et de la recherche effrénée vers des coûts de production les plus bas possible, Diadora se démarque donc en misant sur une chaussure entièrement fabriquée à la main dans son usine de Montebelluna, près de Trévise. Un pari risqué mais pleinement assumé par Enrico Moretti Polegato, PDG de Diadora :

C’est important de disposer dans notre gamme d’une chaussure « made in Italy », c’est ce qui nous permet de préserver notre savoir-faire. Nous pensons que la qualité est plus importante que la quantité. Le processus de production de la Brasil est très long car elle est entièrement fabriquée à la main. Nous portons une attention toute particulière au moindre détail de la Brasil, car c’est le produit le plus représentatif de notre savoir-faire. La Brasil représente l’histoire de Diadora, et Diadora représente l’histoire du foot.

Depuis le 7 mai, la Diadora Brasil OG est distribuée en exclusivité par Soccer.com (États-Unis), Pro-Direct (UK) et Kamo (Japon). A partir du mois de juin, elle sera disponible dans tous les meilleurs magasins spécialisés du monde.

1234



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

23.23.47.118