Pourquoi Nike a modifié l’Hypervenom II

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2015/05/chaussure-football-nike-hypervenom-II-phanthom-wolf-pack-equipe-design.jpg

Lancée en mai 2015, l’Hypervenom II n’a pas vraiment fait l’unanimité auprès des joueurs professionnels. Pour remédier à cela, Nike vient donc de modifier la paire en réutilisant la tige de la première Hypervenom. Mais pourquoi et comment la marque à la virgule s’est trompée ? Explications.

chaussure-football-Nike-Hypervenom-II-Phantom

« Les joueurs adorent l’Hypervenom originelle mais ça ne veut pas dire que l’on ne peut pas faire mieux. On n’a pas peur de faire toutes les modifications nécessaires pour rendre la paire meilleure. Les joueurs qui portent l’Hypervenom n’attendent que ça ». Max Blau, le vice-président Football wear de Nike, ne se doutait pas qu’il faisait autant fausse route lors de la présentation de l’Hypervenom II en mai 2015. En effet, près d’un an après sa sortie, la deuxième génération de la chaussure conçue spécifiquement pour les buteurs n’a pas vraiment convaincu les joueurs. La preuve ? Attendue pour le 29 mai, le nouveau pack « Spark Brillance » de Nike présente une Hypervenom « 2.5 ». On parle d’Hypervenom « 2.5 » (ou Hypervenom 2 intermédiaire) car Nike a complètement changé la tige de la paire. Une situation inédite pour la marque américaine qui a essuyé de nombreux retours négatifs de la part des ambassadeurs de l’Hypervenom 2.

Neymar portait des Mercurial Vapor camouflées

chaussure-football-neymar-nike-hypervenom-II-ousadia-alegria-6

Égérie principale de l’Hypervenom 2, Neymar est celui qui symbolise « l’échec » de la paire auprès des joueurs. Après avoir porté la version Phantom de l’Hypervenom (le modèle principal de la gamme qui possède le col montant Dynamic Fit) lors de la finale de Ligue des champions 2015 et la Copa America 2015, Neymar a soudainement commencé à jouer avec la version Phinish (celle en coupe basse) au début de la nouvelle saison 2015/2016. Mais en octobre 2015, la vedette brésilienne du Barça a surpris son monde en évoluant avec des Mercurial Vapor. Etant la tête d’affiche de l’Hypervenom, Neymar a par la suite continué de jouer avec des Mercurial Vapor sauf que celles-ci étaient camouflées en reprenant le design de l’Hypervenom.

chaussures-football-Nike-Neymar-Camouflaged-Hypervenom

D’autres ambassadeurs de la paire comme Pierre-Emerick Aubameyang ont eux aussi jonglé entre Mercurial et Hypervenom durant cette saison 2015/2016. Face à cette situation, Nike n’a eu d’autre choix que d’écouter les joueurs et de modifier la paire.

La tige Nike Skin a l’origine du problème  

chaussure-football-nike-hypervenom-II-phanthom-wolf-pack-4

Ce qui a tant perturbé les joueurs sur la deuxième génération de l’Hypervenom fut la nouvelle tige uniquement composée de Nike Skin au contraire de la première Hypervenom, qui présentait un subtil mélange plébiscité par les joueurs. Mais pourquoi avoir changé une formule qui marchait ? « C’est vrai que la première génération de l’Hypervenom était énormément appréciée des joueurs car elle remplaçait la Total 90 en étant encore plus performante et confortable. La tige avec du Nike Skin était vraiment excellente et permettait un super toucher de balle. En plus de ça, l’empeigne était très souple. En lançant l’Hypervenom II, on voulait continuer sur cette voie tout en y apportant nos dernières innovations technologiques », explique un spécialiste produit chez Nike.

Et d’y détailler : « On a donc ajouté des câbles Flywire pour mieux verrouiller le pied sur le côté et du Flyknit mais uniquement sur le col Dynamic Fit, au contraire de la Mercurial Superfly et Magista Obra qui l’arborent sur leur empeigne. La tige de l’Hypervenom 2 se résumait donc à du Nike Skin mais on avait modifié sa texture. Lors de son élaboration, on avait directement travaillé avec des buteurs qui avaient porté des chaussettes bondées de peintures afin de nous permettre de détecter les points exacts de pliures du pied pendant un match. On avait par la suite confectionné l’empeigne de la nouvelle chaussure selon ces points de pliures qui étaient censés suivre le mouvement naturel du pied pendant le jeu. Ce qui explique l’apparition des stries visibles sur l’empeigne. Au final, ça n’a pas plu aux joueurs car la souplesse de la première Hypervenom leur convenait déjà très bien. Ils ont trouvé cette nouvelle structure plus rigide que la précédente donc ils ont été globalement déçus. »  

Le grand retour de la tige originelle de l’Hypervenom  

Nike-Hypervenom-Orange-2013

Très attentif aux retours des consommateurs et surtout à ceux de ses athlètes, Nike a fait le dos rond et accepté de faire machine arrière en réutilisant ce qui faisait la force de l’Hypervenom 1. La nouvelle Hypervenom 2 est donc ornée d’une tige avec du Nike Skin, qui est un matériau en mesh, mais agrémentée d’une fine couche de polyuréthane. La marque à la virgule a également décidé de se passer des stries et de remettre au goût du jour son empeigne en forme de nid d’abeilles.

chaussure-football-nike-hypervenom-euro-2016-2

En revanche, Nike a souhaité conserver les câbles Flywire sur les parties latérales mais également le Dynamic Fit en Flyknit pour la version Phantom. Bien évidemment, cette modification va également concerner la version Phinish, celle en coupe basse, qui sera pour le coup très proche de la première Hypervenom. Nike a-t-il reculé pour mieux avancer ? Pour connaître la réponse, il faudra attentivement observer les pieds de Neymar dans les jours à venir !

Crédits photos : Nike, Footpack, Footy Headlines



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.211.82.105