Les cinq évolutions de la Mercurial Superfly V

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2016/05/chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-2.jpg

Présentée en exclusivité à Milan le 27 mai, la Mercurial Superfly V est l’une des grandes nouveautés de l’été. Cinq évolutions majeures sont à constater par rapport à la précédente Mercurial Superfly. On vous les décortique !

chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-1

En 2014, le mythique silo Mercurial entrait dans une nouvelle ère avec l’arrivée du col Dynamic Fit montant et la présence du Flyknit sur la tige sur le modèle Superfly IV. Deux plus tard, Nike a souhaité améliorer sa chaussure déjà révolutionnaire avec le lancement de la Mercurial Superfly V. Pour réussir ce pari, Nike a confié la conception du produit au designer coréen Jeongwoo Lee. Ce dernier a apporté cinq innovations par rapport à la précédente Mercurial Superfly.

Jeongwoo Lee, designer de la Mercurial Superfly V

Jeongwoo Lee, designer de la Mercurial Superfly V

 1) Les Speed Ribs

 Si la nouvelle Mercurial Superfly bénéficie toujours d’une tige en Flyknit (tige tricotée d’une seule pièce), des petites rainures en 3D ont été ajoutés sur l’empeigne pour optimiser l’accroche du ballon sur la chaussure : les Speed Ribs. « Ces rainures en 3D Speed Ribs ont pour but d’améliorer les petites touches de balle que les joueurs effectuent à pleine vitesse. Quand on est lancé, c’est difficile d’avoir un excellent contrôle du ballon et ces rainures ont justement été ajoutées pour aider les joueurs à rester proche de la balle quand ils accélèrent. Si vous observez bien la paire, l’empeigne a été découpée en deux parties : interne et externe. C’est inspiré du jeu de Cristiano Ronaldo, qui a pour habitude de fixer les défenseurs avec son extérieur du pied avant de rentrer sur l’intérieur pour frapper la balle », nous explique Jeongwoo Lee. Avec l’ajout de ces rainures en 3D, Nike ne tire pas un trait sur la sensation de jouer pieds nus mais il cherche plutôt à atténuer les inconvénients de la finesse de la tige Flyknit pour le toucher de balle.

chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-4

2) Un nouveau col Dynamic Fit et un talon plus confortable

Véritable révolution en 2014, le col montant Dynamic Fit a aussi eu besoin d’améliorations. Pas forcément toujours très souple au niveau du cou-de-pied, Nike a vraiment souhaité améliorer ce détail. Jeongwoo Lee : « Après la sortie de la Mercurial Superfly IV, on a vraiment été attentif aux retours de nos athlètes mais aussi des consommateurs lambdas. Et les réflexions qui revenaient souvent étaient un manque de souplesse du Dynamic Fit au niveau du cou-de-pied et une rigidité au talon qui pouvaient irriter. On a donc amélioré la souplesse du Dynamic Fit car c’est un élément essentiel de la paire et on a surtout retravaillé la forme du talon, qui est un peu plus arrondie, pour permettre un plus grand confort et éviter les irritations à l’arrière du pied. C’était primordial pour nous. »

chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-6

 3) Une nouvelle semelle anatomique

C’est la grande innovation de cette Mercurial Superfly V : la nouvelle semelle anatomique construite d’une seule couche. « Quand il était question de vitesse ou légèreté, les semelles en fibre de carbone ont longtemps été considérés comme la meilleure solution. D’ailleurs, elles faisaient quasiment partie de l’ADN des précédentes Mercurial mais on a voulu aller encore plus loin et nous améliorer en confectionnant une semelle en nylon minimaliste intégrant pour la première fois directement le châssis à l’intérieur de la plaque. Il en résulte une meilleure légèreté car la nouvelle semelle est 40% plus légère que celle en fibre de carbone mais également une meilleure réactivité car la structure est à la fois très robuste au milieu de la semelle et à la fois très souple à l’avant pour donner cette impulsion lors des accélérations. On a également repensé sa forme en travaillant avec des kinésithérapeutes pour déterminer exactement les points de pression du pied et réduire les espaces inutiles à l’intérieur de la chaussure. La nouvelle semelle épouse désormais la forme du pied pour plus de confort et plus d’efficacité », nous précise Jeongwoo Lee.

chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-semelle-anatomique-1

4) Une nouvelle forme de crampons

Nike-football-designer-Jeongwoo-Lee

Réputée pour ses crampons à lamelles par le passé, la Mercurial Superfly V présente des crampons en forme de chevron avec une disposition et une répartition sur la semelle minutieusement étudiée. « Dans le passé, on était obnubilé par la vitesse. Mais par la vitesse linéaire. Avec le temps, on appris que la vitesse ne se résumait à aller d’un point A à un point B de façon linéaire. Les joueurs font rarement des courses entièrement linéaires, donc notre réflexion était de savoir comment améliorer la vitesse lorsque l’on est amené à accélérer, pivoter, décélérer, changer de direction puis réaccélérer. Pour obtenir ce parfait compris entre accélération et freinage, on a effectué des tests par analyse virtuelle appelés AEF qui nous a permis de déterminer la forme idéale des crampons. Et il s’est avéré que les motifs à chevron étaient la forme la mieux adaptée pour obtenir ce résultat », nous décortique Max Blau, vice président Footwear chez Nike Football.

chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-semelle-anatomique-2

5) Un nouveau design et une plus grande liberté pour la personnalisation

chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-semelle-anatomique-4

La dernière évolution principale concerne le design de la paire qui tient son inspiration des bolides de formule 1. Outre l’empeigne découpée en deux parties et les rainures Speed Ribs, on peut voir que le talon possède sa propre couleur. Sur le Nike iD il sera donc possible de remodeler la chaussure à votre guise avec, apparemment, plus de possibilités selon les dires de Jeongwoo Lee : « Les possibilités seront vraiment vastes pour le consommateur. On veut vraiment que chacun puisse exprimer sa personnalité à travers ce modèle qui permet justement plus de créativité que le précédent. Vous pourrez changer la couleur de la tige, des lacets et de la semelle. Ajouter des graphiques sur le logo Nike, mettre votre nom, un drapeau sur la tige, etc. »

chaussure-football-Nike-Mercurial-Superfly-V-iD-Atletico-Madrid

En somme, plusieurs choses déjà possibles sur plusieurs modèles du Nike iD. Seul le temps nous dira si d’autres possibilités s’ajouteront à ce panel déjà large.   




Il y a 1 commentaire

Ajoutez le votre

Post a new comment

54.204.139.136