La Puma evoSPEED 1.4, un an après

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2016/07/chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-1-1050x700.jpg

Après la Nike Mercurial Superfly IV ou l’adidas ACE15.3, observons comment la Puma evoSPEED 1.4 a évolué après un an d’usage.

chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-10

Le joueur : Frédéric ; Type de pratique : en club mais aussi foot à 5 sur synthétique et street soccer; Postes : ailier, milieu offensif ; Type de pieds : pieds fins ; Poids : 68 kg ; Terrains de pratique : Pelouse artificielle ; Type de crampons de la chaussure : AG (Artificial Ground). Précédents modèles : adidas F30, Nike MagistaX, Nike HypervenomX, Nike T90 Turf, adidas ACE 15.3.

chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-7

Rythme et conditions d’usage

« Je me suis procuré la Puma evoSPEED 1.4 en août 2015. J’ai commence à jouer avec dès le mois d’août sur des terrains synthétiques. J’ai ensuite effectué toute la préparation d’avant-saison en club avec cette paire aux pieds. Durant la saison, j’ai dû alterner entre cette paire et toutes les autres chaussures que je devais tester pour Footpack mais en match, je jouais principalement avec l’evoSPEED 1.4. Je portais la paire au moins une fois par semaine toujours sur terrain synthétique et une fois sur un terrain stabilisé. Au total, j’ai dû les porter une cinquantaine de fois. »

chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-3

Entretien de la chaussure

« Comme j’utilisais mes evoSPEED 1.4 principalement sur pelouse synthétique et que ce revêtement salit moins les chaussures que de la pelouse naturelle, je n’ai pas vraiment eu à les entretenir. Quand je jouais sur un terrain détrempé, j’essayais de les laisser sécher à l’air libre (à l’abri de la pluie bien sûr). La bonne surprise, c’est que la paire ne s’est jamais rigidifiée. »

chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-5

Usure

« Comme évoqué précédemment, j’ai joué avec mes evoSPEED sur terrain synthétique et une fois sur terrain stabilisé. Avec son empeigne synthétique, l’evoSPEED s’est avérée très solide. Les coutures ne se sont pas décollées, l’empeigne ne s’est pas déchirée. Je n’ai pas constaté de décollement des éléments collés directement sur la tige donc à ce niveau, j’ai été satisfait. Avec les frottements des billes des terrains synthétiques, la paire a évidemment un peu été marquée avec des traces noires un peu partout. La grosse déception concerne les crampons. Fin juin, un des crampons de la partie arrière s’est carrément décollé pendant un match. Au bout de 10 mois d’usage eviron, j’ai donc du me séparer de la paire. C’est vraiment dommage car le reste de la chaussure était en bon état. »

chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-12 chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-14

Impressions globales

chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-8

« La Puma evoSPEED 1.4 était la première chaussure haut de gamme de Puma que j’ai portée. Pendant les 10 mois d’usage, j’ai vraiment été satisfait de ses caractéristiques et de son confort comme je l’avais évoqué dans mon test d’octobre 2015. L’excellent toucher et la bonne maniabilité que j’avais souligné se sont conservés avec le temps. Malheureusement, les crampons ne se sont pas montrés aussi solides que je ne le pensais. »

Verdict

chaussures-football-Puma-evospeed-1-4-un-an-après-15

Si l’un des crampons ne m’avait pas lâché, j’aurais sans doute considéré la Puma evoSPEED 1.4 comme l’une des meilleures chaussures de foot que j’ai eues. Sa légèreté, son confort, son toucher, sa maniabilité m’ont vraiment bluffé mais le fait que les crampons moulés ne se soient pas montrés à la hauteur m’a évidemment déçu ou plutôt surpris car la paire s’était montrée solide jusque-là. Cela me laisse un goût d’inachevé même si les chaussures de foot actuelles ont généralement une durée de vie limitée (entre 12 à 24 mois). J’ai vraiment adoré jouer avec cette chaussure et je suis sûr que je ressentirai un peu de nostalgie dans les années à venir en pensant à cette evoSPEED 1.4 qui correspondait vraiment à mon jeu. Ma grande interrogation reste de savoir si les crampons FG de la marque sont plus robustes que les AG. Ce qui est fort probable vu qu’ils ne sont pas réalisés avec les mêmes matériaux. J’espère que la Puma evoSPEED 1.5, testée en mai dernier, se montrera, pour sa part, encore plus solide dans le temps.



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.204.139.136