Test de l’Umbro Medusae Pro

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2016/02/chaussure-football-umbro-medusae-2016-8-min-1050x700.jpg

Courant 2016, Umbro a décidé de renouveler sa gamme football. De nouveaux modèles ont été dévoilés par la marque comme la Velocita et la Medusae. Cette dernière est une véritable nouveauté mêlant plusieurs caractéristiques. Voici notre test.

Information sur le testeur 

  • Germain
  • Type de pratique : en club
  • Poste : Ailier, attaquant
  • Type de pieds : pieds fins
  • Poids : 60 kg
  • Terrain de pratique : Pelouse naturelle
  • Type de crampons de la chaussure : FG (Firm Ground)
  • Modèles habituels : Puma evoPOWER 1.2, New Balance Furon 2.0

Confort

test-chaussure-football-umbro-medusae-2016-3-min

Mixant les matériaux et les technologies, la nouvelle Umbro Medusae ne devait pas me décevoir au niveau du confort. Tout de suite à l’aise dans la chaussure, j’ai été agréablement surpris par le chausson de la Medusae. Le premier ressenti est sur les parties latérales où Umbro a imaginé une sorte de cage qui est finalement une structure en TPU qui intègre la technologie A-Frame. Composée avec du Mesh, elle permet d’avoir un maintien intéressant du pied tout en gardant une certaine légèreté. La partie arrière du talon est également intéressante avec un renfort en cuir et une réflexion autour de cette partie de la chaussure afin de minimiser la pression sur le pied lors des matchs. Je note également un effort particulier sur la languette même si la matière peut s’abîmer dans le temps.

En revanche, petit bémol sur la semelle extérieure. Inspirée de la Velocita, la semelle en Pebax m’a apporté des douleurs aux pieds lors des premières utilisations. Pourtant habitué des changements réguliers de chaussures, ces douleurs ne sont apparus que lors du test de la Medusae. Je l’explique notamment par le positionnent et la forme des crampons (coniques mais aussi des crampons triangulaires inspirés des pointes d’athlétisme).

Note : 7

Style

test-chaussure-football-umbro-medusae-2016-2-min

Pour ce premier modèle (Umbro a déjà dévoilé 5 coloris depuis la sortie de la Medusae en Février 2016), Umbro a imaginé deux teintes de couleur afin de marquer la différence sur l’empeigne : la partie en Mesh ainsi que les lacets sont en bleu alors que la partie en cuir de kangourou à l’avant est rouge. Plutôt osé, ce premier coloris de la gamme Medusae est plutôt séduisant même si ce duo de couleurs ne plaira pas forcément à tout le monde. Sans surprise, on retrouve le logo Umbro en blanc sur l’extérieur (à l’image de la Speciali) de la chaussure ainsi que la typo « UMBRO » sur la languette et le talon. L’arrière de la chaussure basée sur la chaussure de vitesse de la gamme (Velocita) apporte un côté dynamique à la chaussure. Un mix de deux mondes qui donne un aspect intéressant à la chaussure.

Note : 7

Maniabilité

test-chaussure-football-umbro-medusae-2016-6-min

« Lightning Speed », voilà la mise en avant d’Umbro pour présenter son nouveau silo. Ultra légère avec seulement 170 grammes au compteur, la Medusae arbore une semelle Sprint, inspirée des pointes d’athlétisme, idéale pour les accélérations. Et il faut dire que j’ai été très agréablement surpris par le poids associé au cuir. J’ai testé par le passé la Mizuno Morelia qui ne pèse que 180 grammes et j’ai ressenti les mêmes sensations. La semelle extérieure propose un mix de crampons coniques et triangulaires afin d’avoir un bon équilibre sur le terrain. Je retrouve aussi la technologie Pebax qui est déjà présente sur d’autres chaussures de foot comme la Puma evoPOWER 1.3.

Note : 7

Toucher

test-chaussure-football-umbro-medusae-2016-5-min

Si la légèreté est un atout important de cette nouvelle Medusae, le toucher de balle est clairement l’argument n°1 de cette paire. Le cuir de kangourou à l’avant est censé permettre de retrouver des sensations identiques à des paires comme la Mizuno Morelia. Malheureusement, j’ai été déçu par le cuir à l’avant qui est trop arrondi et trop « large ». En tant que « joueur technique », j’aime sentir le contact avec le ballon et je n’ai pas retrouvé cette sensation avec la Medusae. Plus qu’un défaut de la chaussure, il s’agit surtout d’un ressenti personnel : la chaussure est large au bout et ne convient pas forcément à mes pieds fins et je joue très peu avec des chaussures de foot en cuir ce qui peut expliquer cette sensation. Sinon, la partie latérale en mesh est intéressante lors des conduites de balle notamment.

test-chaussure-football-umbro-medusae-2016-4-min

Note : 6

Durabilité

chaussure-football-umbro-medusae-2016-7-min

C’est l’un des principaux avantages du cuir : si vous entretenez bien votre paire de chaussures, elle peut durer dans le temps. C’est le cas avec le cuir de kangourou de la Medusae qui tient le choc après 7/8 sessions d’entraînement. L’un des principaux risques est également le décollement sur les parties latérales mais je n’ai pas constaté ce problème à l’heure actuelle. La partie en Mesh n’est pas très épaisse mais résiste bien aux coups donnés par des crampons ou autre. Petit bémol sur la matière de la languette qui a du mal à accepter l’humidité. Mais globalement, à l’image des chaussures de foot en cuir sur le marché, la Medusae est une chaussure relativement solide.

Note : 8

Notre verdict

chaussure-football-umbro-medusae-2016-4-min

Une petite déception. Si la promesse de départ était très intéressante en mêlant légèreté et toucher de balle grâce au cuir de kangourou à l’avant, j’ai été déçu par la forme de la chaussure qui ne m’a pas donné de bonnes sensations avec le ballon. La partie à l’avant est trop arrondie à mon goût ce qui ne permet pas d’avoir de bonnes sensations avec le ballon. En revanche, les aspects de légèreté sont bien présents avec une chaussure très légère pour une chaussure utilisant du cuir de kangourou. La partie centrale maintient très bien le pied (trop peut-être ce qui nécessite un certain temps d’adaptation). Au final, on a une chaussure qui peut se positionner sur différents profils (milieu à la recherche d’un toucher de balle, attaquant ou latéraux à la recherche de légèreté) mais elle peut aussi avoir du mal à trouver son public .. Avec un prix de 190€, Umbro a clairement décidé de se mêler à la bataille des chaussures haut de gamme.

Courant 2016, Umbro a décidé de renouveler sa gamme football. De nouveaux modèles ont été dévoilés par la marque comme la Velocita et la Medusae. Cette dernière est une véritable nouveauté mêlant plusieurs caractéristiques. Voici notre test. Information sur le testeur  Germain Type de pratique : en club Poste : Ailier, attaquant Type de pieds : pieds fins Poids : 60 kg Terrain de pratique : Pelouse naturelle Type de crampons de la chaussure : FG (Firm Ground) Modèles habituels : Puma evoPOWER 1.2, New Balance Furon 2.0 Confort Mixant les matériaux et les technologies, la nouvelle Umbro Medusae ne devait pas me décevoir au niveau du confort. Tout de suite à l'aise dans la chaussure, j'ai été agréablement surpris par le chausson de la Medusae. Le premier ressenti est sur les parties latérales où Umbro a imaginé une sorte de cage qui est finalement une structure en TPU qui intègre la technologie A-Frame. Composée avec du Mesh, elle permet d'avoir un maintien intéressant du pied tout en gardant une certaine légèreté. La partie arrière du talon est également intéressante avec un renfort en cuir et une réflexion autour de cette partie de la chaussure afin de minimiser la pression sur le pied lors des matchs. Je note également un effort particulier sur la languette même si la matière peut s'abîmer dans le temps. En revanche, petit bémol sur la semelle extérieure. Inspirée de la Velocita, la semelle en Pebax m'a apporté des douleurs aux pieds lors des premières utilisations. Pourtant habitué des changements réguliers de chaussures, ces douleurs ne sont apparus que lors du test de la Medusae. Je l'explique notamment par le positionnent et la forme des crampons (coniques mais aussi des crampons triangulaires inspirés des pointes d'athlétisme). Note : 7 Style Pour ce premier modèle (Umbro a déjà dévoilé 5 coloris depuis la sortie de la Medusae en Février 2016), Umbro a imaginé deux teintes de couleur afin de marquer la différence sur l'empeigne : la partie en Mesh ainsi que les lacets sont en bleu alors que la partie en cuir de kangourou à l'avant est rouge. Plutôt osé, ce premier coloris de la gamme Medusae est plutôt séduisant même si ce duo de couleurs ne plaira pas forcément à tout le monde. Sans surprise, on retrouve le logo Umbro en blanc sur l'extérieur (à l'image de la Speciali) de la chaussure ainsi que la typo "UMBRO" sur la languette et le talon. L'arrière de la chaussure basée sur la chaussure de vitesse de la gamme (Velocita) apporte un côté dynamique à la chaussure. Un mix de deux mondes qui donne un aspect intéressant à la chaussure. Note : 7 Maniabilité "Lightning Speed", voilà la mise en avant d'Umbro pour présenter son nouveau silo. Ultra légère avec seulement 170 grammes au compteur, la Medusae arbore une semelle Sprint, inspirée des pointes d’athlétisme, idéale pour les accélérations. Et il faut dire que j'ai été très agréablement surpris par le poids associé au cuir. J'ai testé par le passé la Mizuno Morelia qui ne pèse que 180 grammes et j'ai…

Test Umbro Medusae Pro

Confort - 7
Style - 7
Maniabilité - 7
Toucher - 6
Durabilité - 8

7

Un modèle hybride qui est intéressant dans l'idée mais qui est décevant sur le toucher. Une marge de progression intéressante pour ce nouveau silo.

User Rating: 2.67 ( 3 votes)
7



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.158.119.60