Au stade – La Halle Carpentier avec le Sporting Club Paris

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2016/12/inside-sporting-club-paris-footpack-img34-1050x700.jpg

On continue nos tours des stades de France avec une escale à la Halle Carpentier, dans le 13e arrondissement de Paris, pour vous faire revivre le match entre le Sporting Club Paris et Bruguières S.C comptant pour la 12e journée de D1 de futsal. Plongée au cœur des Lions du Sporting.

inside-sporting-club-paris-footpack-img8

Ce samedi 3 décembre, c’était le jour du Clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid mais aussi le jour du choc entre Manchester City et Chelsea. Mais plutôt que de nous rendre au Camp Nou ou à l’Etihad Stadium, nous nous sommes déplacés au cœur du 13e arrondissement de Paris dans le Gymnase de la Halle Georges Carpentier pour assister à la rencontre entre l’avant-dernier et le dernier du championnat de France de D1 de futsal. Ok, sur le papier, ce n’était pas forcément une affiche de rêve sauf que le dernier du classement demeure aussi le club français le plus titré en futsal : le Sporting Club Paris.

inside-sporting-club-paris-footpack-img3 inside-sporting-club-paris-footpack-img4

Filiale officielle du Sporting Clube Portugal, le SC Paris a remporté 4 titres nationaux et 5 coupes de France. Vainqueur du championnat de France 2015/2016 sur le terrain, le club francilien a été destitué de son titre pour avoir fait jouer trois joueurs brésiliens sans détenir de certificat international de transfert (sachant que ces trois joueurs avaient débuté leur saison dans le championnat chinois de futsal). Pire, le club a été pénalisé de 15 points au début de l’exercice 2016-2017 pour un litige concernant l’indemnisation des joueurs internationaux du Sporting. Malgré les 15 points de déficit comblés rapidement en début de saison, le Sporting Club Paris restait sur un mois de novembre mitigé avec 1 victoire contre 2 défaites, qui ne lui a pas permis de quitter sa position de lanterne rouge de D1 avec 4 petits points au classement. La réception de Bruguières S.C, 11e du championnat avec 6 points, était un « duel de la peur » déjà décisif pour le maintien sachant que cette rencontre inaugure déjà la phase retour.

inside-sporting-club-paris-footpack-img9 inside-sporting-club-paris-footpack-img10

Depuis 1984, date de sa création, le Sporting Club Paris évolue dans le Gymnase de la Halle Georges Carpentier. Il ne s’agit donc pas de la salle polyvalente comprenant 4800 places et qui accueille notamment les matches de Ligue des champions du PSG handball mais aussi les matches d’Euroleague de la JSF Nanterre. Ce gymnase annexe, plus discret, permet une plus grande proximité avec le public.

inside-sporting-club-paris-footpack-img21 inside-sporting-club-paris-footpack-img15

En ce samedi après-midi, la petite salle est très loin d’être comble, Clasico oblige. Comme à leur habitude, les joueurs ont investi les lieux dès 14h, soit 2h avant le coup d’envoi de la rencontre. A l’intersaison, l’effectif a été décimé avec le départ de nombreux joueurs internationaux comme Adrien Gasmi ou encore Kamel Hamdoud. Heureusement, d’autres tauliers comme les internationaux français Djamel Haroun, Alexandre Teixeira, Jonathan Chaulet ou le Brésilien Augusto sont restés fidèles aux Lions et se sont donnés pour objectif de maintenir le club en D1 voire plus si affinités.

inside-sporting-club-paris-footpack-img1 inside-sporting-club-paris-footpack-img6 inside-sporting-club-paris-footpack-img7

Malgré l’enjeu, les joueurs semblent détendus. Entre joueurs étrangers (brésiliens pour la plupart) et français la cohabitation est parfaite. Au niveau des équipements, ce n’est pas une surprise de voir la majorité des joueurs avec des chaussures Nike. En effet, la marque à la virgule est le sponsor du club et elle n’hésite pas à envoyer des chaussures aux joueurs. On retrouve donc la MagistaX Proximo aux pieds de nombreux joueurs tandis que d’autres ont opté pour la TiempoX et même l’ancienne Tiempo V en version indoor.

inside-sporting-club-paris-footpack-img2 inside-sporting-club-paris-footpack-img13 inside-sporting-club-paris-footpack-img14 inside-sporting-club-paris-footpack-img16 inside-sporting-club-paris-footpack-img18

Après un match de jeunes en guise d’entrée place aux pros et à cette 12e journée de D1. Le Sporting Club Paris débute parfaitement la rencontre mais ne parvient pas à trouver la faille, la faute à une maladresse inhabituel devant les buts. Comme dans le foot à 11, le manque de réussite en attaque demeure souvent rédhibitoire et sur les phases de transitions, particulièrement fatales en futsal, Bruguières ouvre le score avant de doubler la mise quelques minutes plus tard malgré un bon Djamel Haroun dans la cage du Sporting.

inside-sporting-club-paris-footpack-img33 inside-sporting-club-paris-footpack-img24 inside-sporting-club-paris-footpack-img25 inside-sporting-club-paris-footpack-img17

Menés 2-0 à moins de 2 minutes de la pause, les Lions parviennent à revenir dans la rencontre grâce notamment à sa star Augusto et à un penalty. En deuxième période, le Sporting va rapidement faire la différence en inscrivant trois nouveaux buts dès l’entame du deuxième acte.

inside-sporting-club-paris-footpack-img29 inside-sporting-club-paris-footpack-img30 inside-sporting-club-paris-footpack-img28 inside-sporting-club-paris-footpack-img31 inside-sporting-club-paris-footpack-img32

Déboussolés par la tournure du match, les joueurs de Brugières perdent pied tandis que la tension monte entre les protagonistes. Le coach de Bruguières se fait expulser par les arbitres de la rencontre et le Sporting gère tranquillement la fin de match en inscrivant deux nouveaux buts. 7-2, score final. Les Lions se donnent un peu d’air en quittant la dernière place et la zone de relégation grâce à cette victoire.

inside-sporting-club-paris-footpack-img38 inside-sporting-club-paris-footpack-img39 inside-sporting-club-paris-footpack-img40 inside-sporting-club-paris-footpack-img41 inside-sporting-club-paris-footpack-img42inside-sporting-club-paris-footpack-img43

Le temps de saluer une dernière fois leur public, les joueurs et le staff regagnent les vestiaires avant de célébrer la victoire avec les supporters autour d’un buffet. Si le maintien n’est pas encore assuré, les Lions respirent un peu mieux et peuvent désormais regarder plus sereinement devant eux. Comme le dit l’adage : un lion ne meurt jamais !

Photos : Paco (Footpack)



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

162.158.79.96