Nike présente l’Hypervenom III

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2017/01/chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-DF-img5-1024x784.jpg

Ce lundi 16 janvier 2017, Nike vient de présenter officiellement l’Hypervenom III à Munich. Cette troisième édition du silo lancée en 2013 propose de nombreuses innovations. Présentation.
chaussures-football-Nike-Hypervenom-III-sketch-img1 (1024x540)

Comme pour la sortie de la Nike Tiempo Legend VI, c’est donc à Munich qu’a été présentée la nouvelle Hypervenom III. Après une deuxième version mitigée, Nike mise énormément sur cette troisième génération pour définitivement installer l’Hypervenom comme une chaussure incontournable du marché. Pour ce faire, la marque à la virgule a imaginé l’Hypervenom III autour de deux axes principaux : le démarquage et le but.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-III-sketch-img4 (1024x691)

Ce n’est désormais plus un secret, l’Hypervenom sera la chaussure des attaquants de pointe, des renards des surfaces, des buteurs. Les joueurs qui porteront ce modèle devront être obsédés par les buts. Et pour les aider à marquer le plus de buts possibles, Nike a décidé d’inclure la technologie Flyknit (maille cousue d’une seule pièce et déjà présente sur la Magista Obra ou la Mercurial Superfly) pour la première fois sur ce silo en plus de concocter une nouvelle semelle extérieure et des coupes inédites.

Une zone spéciale pour favoriser les frappes de balle

« C’est une chaussure de buteur. Tous les éléments de cette chaussure ont été pensés pour inscrire des buts », explique Max Blau, le Vice-président des produits Nike Football. L’Hypervenom III arbore donc des technologies basées autour de cet objectif comme les multiples petites pastilles en Poron® (matériau en polyuréthane conçue pour mieux absorber et répartir les chocs) intégrées directement sur l’empeigne Flyknit.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-III-sketch-img2 (1024x393)

Ces petites pastilles vont notamment favoriser un toucher de balle plus précis et proposer une sorte d’assistance pour les tirs afin d’offrir des frappes de balle plus sèches, à la manière de l’evoPOWER de Puma. Ces pastilles en Poron® d’une épaisseur de 2mm seront présentes principalement sur la « zone de frappe » qui englobe l’intérieur du pied, le cou-de-pied et tout l’avant du pied. Cette « zone de frappe » étant considérée comme l’arme fatale des buteurs. A noter aussi que ces structures en relief sont une sorte de clin d’œil à la structure en nid d’abeilles de la première Hypervenom lancée en 2013.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-DF-img6 (1024x784)

“On voulait que la tige de l’Hypervenom III soit plus douce et plus flexible, et on savait qu’il fallait utiliser le Flyknit pour atteindre cet objectif”, confie Dylan Van Atta, le designer de la paire. Et d’y ajouter : “On a appliqué des textures en relief uniquement là ou c’était nécessaire pour garder une bonne souplesse, un bon confort et un bon toucher.” La nouvelle tige de l’Hypervenom sera donc séparée en deux parties de couleurs distinctes : la « zone de frappe » (en orange pour le coloris de lancement) et la partie externe du pied (en vert-jaune) pour les fameux contre-appels pour mieux se démarquer.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-DF-img11 (1024x784)

Pour permettre aux pieds de bien s’ajuster dans la paire, l’Hypervenom III utilise trois mètres de câbles Flywire sur la tige (au lieu d’un mètre pour la précédente Hypervenom) avec un système de laçage latéral. De cette façon, les joueurs pourront ajuster le serrage de leurs chaussures sans être comprimés et en restant bien stables sur les déplacements latéraux. L’avantage d’un laçage latéral est aussi de permettre une surface plus grande pour le toucher ou les frappes de balle.

Une nouvelle coupe asymétrique pour le Dynamic Fit

Mais les ajustements au niveau de la stabilité latérale ne s’arrêtent pas ici. En effet, l’une des grandes nouveautés de l’Hypervenom III concerne le col montant Dynamic Fit. Premièrement, la chaussure à coupe montante s’appellera désormais Hypervenom Phantom III DF (pour Dynamic Fit). Deuxièmement, comme on pouvait s’y attendre, le Dynamic Fit de cette nouvelle version demeure complètement différent de celui de la Magista Obra 2 et de la Mercurial Superfly V. Sa particularité ? Sa coupe asymétrique, montante sur la partie interne de la cheville et qui descend progressivement vers le partie externe de la cheville.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-DF-img7 (1024x784)

Dylan Van Atta justfie ce choix : “Cette coupe asymétrique permet de compenser les torsions extrêmes de la cheville pouvant aller jusqu’à 10 mm. L’Hypervenom III reflète donc cette caractéristique du pied.”

Le Flyknit s’invite sur une version à coupe basse

L’autre changement majeur concerne la version haut de gamme à coupe basse de l’Hypervenom qui sera désormais appelée Hypervenom Phantom III et non plus Hypervenom Phinish, qui disparaît définitivement. Cette version basse sera également dotée d’une tige Flyknit, ce qui est une grande première pour une chaussure de foot à coupe basse. Ni la Magista Opus ni la Mercurial Vapor n’ont eu le droit à cet honneur jusqu’ici.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-img5 (1024x784) chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-img4 (1024x784)

L’autre élément important et différenciant de l’Hypervenom Phantom III, c’est l’absence de languette et cette nouvelle coupe basse qui dessine les contours de la cheville.

Introduction de la semelle Hyper-Reactive

Enfin, la dernière nouveauté de l’Hypervenom III est l’introduction de la semelle Hyper-Reactive qui combine du Pebax®, matériau en plastique déjà présent sur l’Hypervenom II, et du nylon renforcé pour une meilleure stabilité.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-III-sketch-img3 (1024x606)

“La semelle Hyper-Reactive a été étudiée et conçue durant six ans”, affirme Dylan Van Atta. “On s’est inspiré de la semelle Nike Free pour créer une semelle encore plus flexible à l’avant du pied et qui reste en contact avec le sol quand le talon est en l’air lors des changements de direction. » L’Hypervenom III propose également une traction inédite, conçue après de nombreuses études en laboratoire, qui optimiserait les déplacements latéraux. On retrouve donc des nouveaux crampons hexagonaux sur la partie interne du pied et des crampons à chevrons sur la partie externe du pied.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-DF-img4 (1024x784) chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-DF-img8 (1024x1016)

« Les crampons hexagonaux permettent une meilleure rotation et une meilleure poussée, ce qui va aider les joueurs à se déplacer avec plus de confiance, tandis que les chevrons sur la partie externe favorisent la traction latérale et médiale », explique Van Atta.

chaussures-football-Nike-Hypervenom-Phantom-III-img7 (1024x784)

Pour éviter les frottements du pied et donc les ampoules, Nike a aussi pensé à introduire sa technologie NikeGrip sur la semelle intérieure. Globalement, cette nouvelle Hypervenom III demeure même plus légère que les versions précédentes avec un poids de 196g. « On a essayé 200 prototypes avant de trouver l’équilibre parfait pour les joueurs. On se focalisant sur le style de jeu des attaquants de pointe, nous avons créé la chaussure ultime pour le buteur », conclut Max Blau.

La nouvelle gamme Hypervenom III sera disponible à partir du 30 janvier dans un coloris Orange/Vert Poison.




Il y a 1 commentaire

Ajoutez le votre
  1. Elvis

    Merci pour cette article. Hâte de les essayer! Au vue des technologies et de la silouhaite elles se démarquent complètement des autres silos de la marque . À voir si elles trouvent définitivement ses adeptes.


Post a new comment

162.158.79.168