Au Stade : Santiago Bernabéu (Real Madrid-Betis Séville)

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2017/03/au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img3-1050x700.jpg

Après le récit de Kévin au Stade Luigi Ferraris pour le Derby de la Lanterne à Gênes, voici celui de notre photographe Paco en vadrouille à Madrid, au stade Santiago Bernabéu pour le match entre le Real & le Betis Seville. 

Il est aux alentours de 18h quand j’arrive aux abords de Santiago Bernabéu soit 2h45 avant le début de ce Real Madrid – Betis Séville. Des centaines de personnes sont déjà sur place avec le fameux maillot blanc aux trois bandes d’adidas et écharpes à l’effigie de Cristiano Ronaldo et consorts sur le dos. Je me rends compte très rapidement à quel point le Real Madrid compte à l’échelle internationale. Des citoyens du monde entier se croisent avec notamment beaucoup d’asiatiques. Une petite explosion de joie et quelques noms d’oiseaux retentissent, je comprends que le FC Barcelone vient de perdre contre la Corogne…

au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img4 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img2 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img1 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img6

HALA MADRID Y NADA MAS !

Après quelques emplettes aux dizaines de stands d’écharpes et drapeaux qui jouxtent le stade, je me retrouve de l’autre côté de celui-ci à attendre les cars des deux équipes. Ici, c’est la Grande armada : de nombreux policiers à cheval et maître-chiens sont présents pour frayer un chemin aux bus. On aperçoit bien les joueurs du Betis dans leur bus avec leurs téléphones à filmer ce spectacle.

au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img5

Il est 19h30, c’est le coup de feu avec l’ouverture des portes. Après une fouille assez légère, je me demande encore pourquoi en France nous, supporters, sommes considérés comme des brigands… Je me retrouve à ma place derrière le but au 20ème rang ! Parfait pour contempler le show de Ramos, Kroos et Cristiano. En face moi, tout en haut du Bernabéu, on aperçoit les ultras qui commencent à arriver. Ils sont tous vêtus du maillot blanc du Real. C’est l’échauffement, le stade est au 1/3 rempli et les joueurs sortent sous les applaudissement des Madridistas et de leurs trompettes. Un vieil homme que je vais appeler « El Abuelo » se faufile dans le rang étroit et s’assoit à côté de moi. Je comprends très vite que c’est un éternel socio du Real. L’hymne du Real retentit, tout le Monde chante à la gloire des meringues « Hala Madrid… y Nada mas » encore une fois. Le stade est plein, les joueurs rentrent sur le billard, les ultras sortent une banderole en hommage à Monsieur Raymond Kopa décédé la semaine passée et ancien joueur emblématique du Real de 1956 à 1959.

au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img7 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img9

Le match démarre tambour battant avec le ballon qui est largement dans les pieds des Madrilènes. Périodes de conservation et d’attaques placées se multiplient pour le Real Madrid, CR7 et Morata (oui notre français Karim Benzema est remplaçant ce soir-là) se démènent sur le front de l’attaque. Le Betis opère en contre et marque sur une grosse erreur de Keylor Navas le portier madrilène à la 25e minute. Le Real redouble d’efforts et de passes, « El Abuelo » est stressé je le sens sur chaque action… Son petit chouchou, c’est Isco. Chaque ballons touché par le joueur est salué par un « vamos Isco » ! Ce n’est qu’à la 41e minute que Marcelo dépose un centre sur la tête de CR7. GOL ! 1-1 juste avant la mi-temps. Parfait.

au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img10 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img11 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img12

Durant la pause, mes voisins mangent leur « bocadillo » (sandwich) et leurs pistaches. Ils laisseront d’ailleurs le Stade rempli de coquilles. El abuelo, lui, lit le programme du match et notamment l’article sur le dernier record du Real qui a inscrit au moins un but de marquer lors des 47 dernières sorties du club.

au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img16

La deuxième période est la copie de la première avec, tout de même, un pressing beaucoup plus haut des visiteurs qui empêche la relance des locaux. Jusqu’à ce carton rouge (sévère) pour un joueur du Betis. Tout va plus vite après cette expulsion. Les transversales et attaques du Real se font beaucoup plus tranchantes jusqu’à ce corner de Kroos pour la tête de Ramos à la 80e. GOL du capitaine madrilène 2-1. Il vient célébrer son but avec son compère Navas malheureux sur le but du Betis. Le match se termine tranquillement malgré une dernière grosse occasion pour le Betis. « El abuelo » me dit qu’il a souffert comme l’équipe ce soir et me salue poliment.

au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img18 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img17 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img19 au-stade-Santiago-Bernabeu-Real-Madrid-Betis-img20

En conclusion, ce fut une très bonne expérience de vivre un match à côté de cet homme, ce passionné. Sinon l’ambiance est assez froide dans ce stade de 81 000 places. Malgré la sono et la ferveur des centaines d’ultras, on ressent très bien que les gens sont spectateurs et pas acteurs du match. Je recommande quand même à tous d’aller faire un tour au stade Bernabéu et respirer l’air de la machine Real Madrid.



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

162.158.79.120