Test croisé New Balance Visaro 2.0

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2017/02/chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img111-1050x700.jpg

Après une Visaro 1 prometteuse, New Balance a lancé la deuxième génération de la paire qui présente de nouvelles technologies sur la tige. Pour le meilleur ou pour le pire ? La réponse dans ce nouveau test croisé.

Information sur les testeurs :

Frédéric :

  • Type de pratique : en club (niveau amateur)
  • Poste : Ailier, milieu offensif
  • Type de pieds : pieds fins
  • Poids : 65 kg
  • Durée du test : 1 mois
  • Terrain de pratique : Pelouse synthétique
  • Type de crampons de la chaussure : AG (Artificial Grass – Pelouse artificielle)
  • Modèles habituels : Nike Tiempo Legend 6, Nike HypervenomX, Nike Mercurial Superfly V, adidas Messi16.1, Puma evoTOUCH.

Samuel Guibert

  • Type de pratique : en club, tous les jours, niveau National (Epinal)
  • Poste : Milieu relayeur
  • Type de pieds : Pied fort
  • Poids : 83 kg
  • Durée du test : 6 semaines
  • Terrain de pratique : herbe
  • Type de crampons : SG (Soft Ground)
  • Modèles Habituels : Nike Magista Obra, Nike Hypervenom Phinish, Nike Mercurial Superfly V

Confort

chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img14

Frédéric : Après une Visaro 1 correcte en termes de confort, je m’attendais à une nette amélioration sur ce point. Pour cette deuxième version, New Balance a fait le choix de miser une nouvelle fois sur une tige Vari-Zone Ariaprene en mesh mais avec en plus l’apport de structures en relief renforcées avec de la mousse pour accentuer et assister les frappes de balle et d’une fine couche de PU pour solidifier l’ensemble. Et ce n’est pas tout car l’équipementier américain a aussi concocté une toute nouvelle structure « Mocassin » qui permettrait de mieux englober le pied pour un meilleur confort. Sur le papier, cette paire parait alléchante mais sur le terrain, cela ne s’est malheureusement pas confirmé. Avec l’apport de nouvelles technologies sur la tige, la paire est devenue paradoxalement plus rigide. Le bracelet entourant la cheville est particulièrement dur et ne permet pas de se sentir complètement à l’aise pendant le jeu malgré la mousse EVA placée à l’intérieur de la paire. Même chose sur l’avant-pied, où la nouvelle structure serre effectivement plus le pied sans toutefois proposer un confort supérieur. La semelle intermédiaire FreshFoam, en mousse, est toujours là pour apporter plus d’amorti et de confort aux pieds mais dans la globalité, je retiens surtout la rigidité de cette nouvelle Visaro. C’est pour ma part une déception.

chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img4

Note : 4

Samuel : Je suis habitué aux Nike Magista qui n’ont pas besoin d’être portées plusieurs fois avant de s’adapter au pied et que l’on se sente a l’aise dedans tant la tige est souple. Ici, c’est complètement différent puisque c’est une tige beaucoup plus rigide et épaisse. Il m’aura donc fallu quelques utilisations et quelques lavages pour qu’elles s’assouplissent et que mon pied s’adapte a la chaussure. La vraie particularité de cette chaussure vient du fait qu’elle est très arrondie sur l’extérieur du pied et prend « une forme de banane ». Malheureusement, je pense que ça ne convient pas à toutes les formes de pied, et en tout cas pas aux pieds forts comme les miens. J’ai trouvé cela assez perturbant au départ puisque mes appuis n’étaient, du coup, pas ceux que j’ai d’habitude et j’avais la sensation que mes pieds étaient compressés, surtout au niveau des orteils, ce qui est dommage. L’avant de la chaussure remonte aussi au point que les premiers crampons ne touchent pas le sol quand le pied est à plat, mais ce n’est pas quelque chose qui m’a perturbé et j’ai même trouvé que ça donnait une meilleure réactivité sur les premiers appuis.

Note : 5

Style

chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img12

Frédéric : Au niveau du style, cette Visaro 2 propose plusieurs nouveautés agréables comme cette tige séparée en deux parties. L’avant-pied est donc dotée de petites structures creusées et en relief avec de la mousse tandis que la partie arrière est lisse avec un petit film en plastique séparant les deux parties. Les couleurs utilisées, le gris, le rouge orangé et le blanc, apporte aussi un peu de fraîcheur car on n’a pas l’habitude de le voir associer sur une chaussure de foot. La semelle extérieure avec les crampons blancs triangulaires et hexagonaux apportent aussi un côté esthétique et sympathique à cette paire qui paraît quand même plus massive que par le passé. Mais en tout cas, on distingue bien cette Visaro 2 de la Furon désormais. Et c’est un point positif.

Note : 8

Samuel : J’ai encore une fois beaucoup aimé la sobriété de la paire avec ses deux couleurs Grise et Rouge qui se marient très bien. Cela correspond a la chaussure de foot qui se veut simple et efficace. J’aime aussi la structure en 3D avec des parties en relief et des parties creusées. La partie avant qui remontent fait penser aux (très) anciennes Puma V1 qui étaient sorties il y a environ 10 ans maintenant et c’est une paire que j’avais beaucoup aimée.

Note : 8

Maniabilité

chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img9

Frédéric : Si la première Visaro était une chaussure plutôt légère (215 grammes), la deuxième version demeure un peu plus lourde (280 grammes). Même si c’est peu, cela joue quand même sur la sensation de liberté procurée quand on joue avec cette chaussure. Alors, il est vrai que j’évolue plus souvent à un poste (ailier) non adapté à cette chaussure, qui prône plutôt un jeu posé basé avant tout sur le contrôle et les relances (milieu défensif comme Cabaye voire défenseur central). Du coup, je ne me suis pas senti vraiment poussé des ailes quand je portais cette Visaro 2 malgré une bonne accroche et bonne réactivité des crampons AG sur terrain synthétique. Si je la compare à la Visaro 1, qui m’avait surpris par sa faculté à procurer une sensation de légèreté, cette deuxième version est un peu décevante pour moi.

Note : 6

chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img18

Samuel : Forcément, puisque je ne me sentais pas très à l’aise dans la chaussure, cela a eu des répercussions sur mes sensations en jouant. La tige étant rigide, on a moins de sensations avec le ballon en comparaison avec une paire plus souple. On sent par contre clairement l’apport des renforts, matérialisés par les zones en reliefs, à l’intérieur du pied, et les zones creuses qui permettent une meilleure sensation au niveau du coup de pied. Cela permet un bon toucher de balle ! On sent aussi que New Balance a utilisé tout son savoir faire dans les chaussures de running pour apporter un bon amorti et une bonne réactivité au sol pour de meilleurs déplacements. On sent aussi une réelle protection lorsqu’on prend un coup et c’est très appréciable.

Note : 7

Toucher

chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img2

Frédéric : Le toucher de balle est un axe central de cette nouvelle Visaro 2, pour ne pas dire sa priorité. C’est pour cette raison que New Balance a misé sur des structures en relief avec de la mousse pour assister les frappes de balle, à la manière de Puma avec l’evoPOWER Vigor et Nike avec l’Hypervenom Phantom III, mais aussi sur des structures en creux pour fluidifier le toucher de balle. Au final, les mousses apportent un petit plus au niveau des frappes mais cette impression est moins accentuée que sur l’Hypervenom Phantom III. Du coup, on reste un peu sur notre faim sachant que la tige avec des creux ne proposent pas un toucher de balle si particulier que ça, même si ça tient largement la route. Pour être honnête, je pense que le mesh épuré de la première Visaro était sans doute plus efficace et agréable pour les dribbleurs. Par contre, les joueurs privilégiant les grandes transversales ou les longues passes en profondeur peuvent trouver leur bonheur avec cette Visaro 2.

Note : 6

Samuel : Au départ, le fait d’avoir une tige relativement rigide m’a vraiment perturbé. Il a fallu redécouvrir le contact avec le ballon en quelque sorte. Mais la prise en main se fait assez rapidement et je dois dire que j’ai été agréablement surpris. Encore une fois, les zones stratégiques ont été ou bien renforcées ou bien affinées pour de meilleures sensations. C’est un vrai plus puisque cela génère une meilleure sensibilité lors des frappes par exemple.

Note: 8

Durabilité

chaussures-football-New-Balance-Visaro-2-Typhon-img1

Frédéric : Là où la multiplication des technologies sur la tige est sans doute un peu néfaste pour le confort, il demeure avantageux en termes de robustesse. Quand on porte la Visaro 2, on se sent bien protégé car la paire est dotée d’un matériau synthétique solide qui paraît particulièrement résistant et durable. De plus, il est facile de nettoyer la paire car le matériau s’y prête bien. Enfin, le coloris Gris/Rouge masque bien les éventuelles tâches noires, presque inévitables sur terrain synthétique. Après un mois d’essai, la tige s’est aussi montrée résistante, avec aucun signe d’usure à constater, comme la semelle extérieure.

Note : 8

Samuel : A mon avis, c’est le point fort de la chaussure. D’abord, on sent l’expérience de la marque dans le running pour augmenter la durabilité des chaussures et de leurs performances. Par exemple, et même si le délais est relativement court pour en juger, la semelle FreshFoam n’a rien perdu de son amorti, ce qui permet des performances durables. Ensuite, les matières utilisées et la rigidité de la tige lui confèrent une certaine robustesse qui permettra a la chaussure de durer plus longtemps que la plupart de ses concurrentes à mon avis.

Note : 9

Notre verdict

Frédéric : Après une première version prometteuse, la Visaro 2 n’a malheureusement pas réussi à me convaincre. Les points forts attendus au niveau du confort et du toucher de balle, se sont avérés être des déceptions en raison d’une multiplication de technologies sur la tige qui ont rendu la paire plus rigide, un peu plus lourde et moins maniable. L’ajout des structures en relief apportent toutefois des bonnes sensations lorsque l’on frappe le ballon mais au niveau du dribble, je préférais la Visaro 1 et sa tige plus épurée. Si vous êtes un joueur peu mobile mais organisateur du jeu depuis votre surface de réparation, cette paire pourrait vous plaire mais les autres profils de joueur devront sans doute se tourner vers une Furon plus maniable. C’était au final, peut-être l’objectif de New Balance. Désormais, on distingue mieux la Furon, qui est la paire pour les joueurs mobiles, et la Visaro, qui est la paire pour les créateurs, reculés sur le terrain et bénéficiant de plus de temps pour distiller des passes.

chaussures-football-new-balance-visaro-2-img9

Samuel : la New Balance Visaro 2.0 a de belles choses à offrir, à ceux qui peuvent les porter. En effet, la marque a fait un effort pour rendre cette paire robuste et résistante ce qui lui donne un vrai plus en terme de durabilité. Cela n’altère pas le toucher de balle et ajouter à cela l’expérience de NB dans le running pour augmenter la liberté de mouvement et la réactivité au sol fait de la nouvelle Visaro 2.0 une chaussure de qualité. Malheureusement, elle ne conviendra pas à tous puisqu’elle a une forme très étroite au bout du pied. Ce que je reproche donc, c’est d’avoir misée sur la robustesse, ce qui altère considérablement le confort. Or, c’est a mon avis le point le plus important pour une chaussure de foot. En tout cas, je ne peux pas porter une paire dans laquelle je ne suis pas à l’aise. Je la recommande cependant à ceux qui ont des pieds plutôt fins et qui veulent une chaussure de foot durable !

Test New Balance Visaro 2.0

Confort - 4.5
Style - 8
Maniabilité - 6.5
Toucher - 7
Durabilité - 8.5

6.9

Après une première version prometteuse, la Visaro 2 a eu du mal à convaincre Fred & Samuel. Une paire qui propose beaucoup de nouveautés mais qui a oublié les fondamentaux liés au confort.

User Rating: 2.69 ( 4 votes)
7



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

162.158.79.144