A la découverte du Golbang, un nouveau jeu divertissant pour les fans de foot

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2017/05/démonstration-golbang-team-cameleons-img8-1050x700.jpg

Le mercredi 17 mai 2017 marquait la naissance d’un nouveau sport :le Golbang. Dérivé du foot, ce sport se jouant avec 2 équipes de 3 joueurs sur un but se veut divertissant, simple, libre mais également partageable. Présentation.

« Imaginez une partie de foot d’une durée très courte, très spectaculaire, très divertissante, très simple et ouvert à tous sans discrimination de niveau, d’âge ou de sexe ». Voilà comment Bruno Schwobthaler, créateur du Golbang, résumé ce nouveau sport. Cet ancien de Warner Bros et spécialiste du divertissement a imaginé à quoi ressemblerait le football s’il avait été inventé aujourd’hui. Et fort de son expérience et des nombreuses études qu’il a menées, il en est venu à la création de cette nouvelle pratique : le Golbang. Un nouveau sport hybride dérivé du football mais également inspiré du handball et du volley.

Des règles simples

Le Golbang propose des règles très simples à assimiler :

  • 1 terrain : pour jouer au Golbang, un demi-terrain de foot à 5 ou de hand suffit.
  • 1 but : le jeu se déroule sur un seul but ou cage de hand ou sur un but portable.
  • 1 zone à tracer : l’élément incontournable de ce sport est la Golbang Zone en triangle avec la pointe face au but. Cette zone peut se tracer à la craie ou à l’aide d’une bande adhésive.
  • 1 ballon de foot : Golbang se joue avec un ballon de foot de taille standard (taille 5).
  • 2 équipes de 3 joueurs : pour jouer au Golbang, il faut 2 équipes de 3 joueurs (avec idéalement un gardien de but).
  • 2 mi-temps de 15 minutes avec une équipe qui attaque et une qui défend en continue avant d’inverser les rôles : l’équipe qui attaque doit se retrouver en dehors de la Golbang zone triangulaire. Elle a 15 minutes non stop pour marquer le plus de buts avant de défendre à son tour pendant les 15 minutes suivantes. Cela est inspiré des battles de danse ou de freestyle, où chaque équipe peut enchaîner plusieurs tricks dans un temps donné avant de céder la main à son adversaire. D’où le terme « battle » pour désigner un match de Golbang.
  • Possibilité de jouer des pieds ou de la tête : comme au foot, les joueurs en attaque ne peuvent jouer que des pieds ou de la tête. Seul le gardien (ou golbuster) en défense est autorisé à jouer de la main.
  • Jeu à 1 touche de balle ou 2 pour tirer : chaque attaquant n’a qu’une touche de balle avec ou sans rebond. Une deuxième touche de balle est autorisée seulement lorsqu’il s’agit d’une tentative du but. Si deux touches sont effectués sans frappe, l’équipe qui attaque doit engager une nouvelle attaque depuis les côtés.
  • Des engagements à la main sur les côtés : à chaque nouvelle attaque, les joueurs doivent engager sur les côtés du terrain à la main (à la manière d’une touche au foot).
  • Joue dans ta zone : les attaquants n’ont pas le droit de rentrer dans la Golbang zone sauf s’ils sont en l’air pour effectuer une tête, avec une prise d’appui à l’extérieur de la zone  (ex: Kung Fu au handball). Les défenseurs ne peuvent pas sortir de la Golbang Zone pour défendre.
  • Les buts spectaculaires valorisés : Pour rendre ce sport encore plus spectaculaire, les buts inscrits en lucarne valent 20 points, les retournés acrobatiques 20 points, les buts de la tête 10 points, et les arrêts de gardien façon Higuita et son coup du scorpion 20 points.
  • choix de la musique d’attaque : idéalement, une battle Golbang doit se jouer en musique. Ainsi, l’équipe qui attaque choisit sa propre bande son pour bombarder les buts sur sa musique favorite.

Rendre le foot accessible à tous à travers cette nouvelle pratique

Vous l’aurez compris, le Golbang peut se pratiquer de manière officielle dans des centres de foot à 5 (le réseau Soccer Park Le Five a déjà signalé son intérêt pour accueillir les équipes et joueurs de Golbang) ou de manière libre dans l’endroit de son choix à condition de trouver une cage de hand ou de foot. A travers ce sport, Bruno Schwobthaler souhaite que toute la famille, les amis, et les collègues de bureau se réunissent pour pratiquer et partager des moments ensemble et mettre un terme à la discrimination selon les niveaux de jeu, le sexe ou l’âge. Car contrairement au vrai football, le Golbang demande peu d’effort et une différence technique ou physique entre les joueurs d’une même équipe ou adverse est moins pénalisante. D’ailleurs, pour valoriser la mixité, les classements Golbang privilégient la participation (la fréquence de jeu) à la performance. En effet, le barème de points est le suivant :

  • Une victoire = 5 points
  • Une battle nulle = 4 points
  • Une défaite = 3 points

Plus vous jouerez, plus vous aurez de points donc la performance pure et dure importe peu par rapport au plaisir de jouer.

Une dimension sociale

Pour réunir et fédérer les joueurs du Golbang, le site www.golbang.com a été créé. Sur le site, vous aurez la possibilité d’inscrire jusqu’à 5 équipes différentes (une équipe d’amis, une pour sa famille, une pour ses collègues, etc.) et de gérer vos événements et la communication avec vos coéquipiers. Vous pourrez également enregistrer les résultats de vos « Battles » mais aussi de vos « Skills Tests », à travers la Skill Box présente sur les centres officiels de Golbang et qui mesure votre détente sèche, la puissance ainsi que la précision de vos frappes, que vous pourrez ensuite partager sur vos réseaux sociaux. Golbang vous incite également à partager vos plus belles actions via vos réseaux sociaux.

Un concept de PlayBox avec des Skills Tests pour encore plus de fun, partout

Pour démocratiser son sport, Bruno Schwobthaler a pensé à un concept de Golbang Play Box, sorte d’arène de Golbang facilement transportable. L’idée d’implanter Golbang dans des espaces réduits comme des centres commerciaux ou des plateaux de télévision pour des animations dans les émissions. La société Golbang compte aussi sur la créativité des différents acteurs du monde du sport et du digital pour développer la meilleure caméra embarquée pour partager les meilleures actions et les buts, mais aussi pour développer le meilleur but nomade (pliable, léger et stable) ainsi que la meilleure bande adhésive pour tracer la Golbang zone triangulaire, etc.

Et concernant l’équipement (partie qui nous intéresse le plus), des chaussures de futsal sont requises pour les terrains intérieurs (type parquet) mais aussi sur le bitume tandis que des crampons Turf feront l’affaire sur toute pelouse synthétique. Bruno Schwobthaler  ajoute : « Aujourd’hui, nous n’avons pas encore fabriqué de tenues spéciales pour ce sport. Mais ça pourrait évoluer. J’ai notamment pensé à des équipements spéciaux avec des protections comme au hockey ou au handball car on incite à réaliser des gestes spectaculaires. Avec des protections, certains joueurs ou joueuses auront peut-être moins peurs de réaliser certains gestes acrobatiques. »

L’objectif assumé de Golbang est devenir l’un des sports collectifs les plus pratiqués de manière officielle et libre d’ici 5 à 10 ans, avec un taux d’équipes féminines, mixtes et transgénérationnelles supérieur à tous les autres sports collectifs. Pour ce faire, une Coupe du monde devrait être organisée en 2018 et le sport, exporté dans plusieurs pays.

Alors, êtes-vous tenté pour essayer ce nouveau sport ?

Plus d’informations à découvrir sur le site www.golbang.com



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

172.68.65.19