Test de la Puma ONE 17.1

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2017/09/chaussures-football-Puma-One-17-1-img2-1050x700.jpg

Remplaçante de l’evoTOUCH et de l’evoSPEED, la Puma One 17 est la première chaussure d’une nouvelle ère pour Puma. Que vaut-elle sur le terrain ? Notre avis après un mois d’utilisation.

Information sur le testeur

  • Frédéric
  • Type de pratique : en club (niveau amateur), futsal, foot à 7 et foot à 5 (loisir)
  • Poste : Ailier, milieu offensif
  • Type de pieds : pieds fins
  • Poids : 65 kg
  • Durée du test : 1 mois
  • Terrain de pratique : pelouse synthétique et pelouse naturelle sèche
  • Type de crampons de la chaussure : FG
  • Modèles habituels : Nike Tiempo Legend 6, Nike Hypervenom Phantom III, Puma evoTOUCH

La Puma One est donc la première d’une nouvelle génération de chaussures de foot chez l’équipementier allemand. Pour cette première version de la paire, Puma a donc concocté un mélange hybride qui se voit sur l’aspect de la paire qui est composée d’un cuir de kangourou avec un bout assez large tandis que le reste de la paire est plutôt racée et dotée d’un matériau synthétique. Au niveau du style, cette Puma One surprend car elle n’est pas aussi élégante que l’ancienne evoSPEED. Mais est-elle plus agréable à porter ?

Confort

Chez Puma, le confort est point essentiel. Les dernières chaussures de la marque en étaient la preuve criante et c’est tout naturellement que la Puma One 17.1 a repris le flambeau avec succès. Le cuir de kangourou est égal à sa réputation en procurant de très bonnes sensations et en assurant un confort immédiat pour le bout du pied. Son côté « massif » est bénéfique pour les pieds larges car ceux-là ne se sentiront pas comprimés dans la paire. Mis à part la tige, l’ajout de la petite chaussette intégrée evoKNIT, que l’on avait découvert et adoré sur l’evoTOUCH, demeure un point essentiel pour le confort puisque l’effet prolongement naturel du pied et seconde peau est au rendez-vous avec cette maille toujours aussi agréable au toucher et pas du tout irritante. Pour compléter le tout, la semelle intérieure en EVA permet de ne pas ressentir de douleurs sur la voûte plantaire quand les heures de jeu s’accumulent tout en proposant un amorti juste. La Puma One assure niveau confort.

Note : 8/10

Maniabilité

Il n’est pas facile de succéder à l’evoSPEED en termes de maniabilité. Si elle ne l’égale pas, la Puma One réussit tout de même à conserver les principaux points forts de l’ancienne chaussure de vitesse de l’équipementier allemand, à savoir une incroyable souplesse de la semelle extérieure et un excellent retour d’énergie. Cela s’explique par la reconduction du Pebax® sur la semelle qui permet justement cette souplesse étonnante. Du coup, on ne perd pas trop au change même si la paire demeure légèrement plus lourde que les dernières evoSPEED. La bonne maniabilité de la paire s’explique aussi par l’efficacité des nouveaux crampons FG de la paire. On retrouve quatre crampons coniques et des lamelles avec une forme originale. Cet alliage est vraiment efficace puisque l’accroche n’est pas trop excessive que ce soit sur terrain synthétique ou sur une pelouse naturelle sèche.

Pour les joueurs qui sont amenés à évoluer sur ces deux types de pelouse, voilà une paire qui propose un compromis parfait. Sinon, la chaussette evoKNIT permet également à la cheville d’être idéalement maintenue pendant le jeu et même sur des changements de direction assez violents.

Note 8/10

Toucher de balle

Pas de révolution concernant le toucher de balle. On est sur du cuir de kangourou classique sans l’ajout de structures particulières sur le cou-du-pied pour une meilleure accroche du ballon. Des coutures sont mêmes visibles à l’avant sans que ça n’impacte les touches de balle. Du coup, on se retrouve avec une chaussure en cuir de kangourou classique qui permet des frappes de balle fluides mais aussi agréables lors des impacts. Verdict ? Simple ou simpliste mais efficace.

Note 7/10

Durabilité

Il est toujours difficile d’évaluer ce critère après seulement un mois d’usage. Cependant, la Puma One 17.1 propose des garanties. Par exemple, c’est une paire qui est dotée d’une partie avant en cuir de kangourou. Ce matériau est réputé comme étant particulièrement solide et durable d’autant qu’il est un plus massif que celui de l’ancienne evoTOUCH (qui après un an ne s’est pas abîmé). Côté protection, la partie en maille, soit l’evoKNIT sur le cou-du-pied, est peut-être un peu « light ». Extrêmement fine, cette maille ne protège pas efficacement des semelles adverses comme toutes les chaussures dotées de ce genre de matériaux très fins. C’est en quelque sort le revers de la médaille : un grand confort et une meilleure fluidité pour le toucher mais moins de protection.  Globalement, la Puma One 17.1 présente quand même de bonnes garanties pour durer dans le temps.

Note 7,5

Rapport Qualité/Prix

Comme vous le savez, chaussures haut de gamme rime avec prix élevé. Vendue à 200 euros, la Puma One 17.1 ne déroge pas à cette règle même si, comparé à aux autres paires haut de gamme du marché de Nike ou adidas qui sont vendues à plus de 300 euros, cette paire demeure plus abordable. Comme la chaussure semble particulièrement robuste et présente quelques technologies phares comme le cuir de kangourou ou la chaussette evoKNIT, ce prix de vente ne paraît pas démesuré même s’il reste globalement un peu trop élevé. Mais pour les petits budgets, Puma a concocté d’autres versions de milieu de gamme ou d’entrée de gamme qui conservent des technologies assez proches de la 17.1. Pour tout savoir sur la gamme Puma ONE 17, c’est par ici.

Note : 7,5

Verdict

En pleine révolution, Puma a donc concocté un avant-goût de son futur avec la Puma One 17. Plutôt que de proposer des révolutions majeures, l’équipementier allemand a décidé de réaliser un condensé de son savoir-faire du passé en une seule paire qui se veut moins segmentante que l’evoSPEED ou l’evoTOUCH, et donc plus polyvalente. Que vous soyez gardien, défenseur, milieu ou attaquant, la paire possède des caractéristiques qui vous plairont et vous ne serez pas déboussolé. Pour un premier jet, car Puma prépare plusieurs nouveautés dans les mois à venir, la Puma ONE 17.1 se débrouille très bien car elle assure tout ce qui est essentiel (confort, maniabilité, bonne durabilité et toucher raisonnable) sans avoir de grosses lacunes. Son style décousue ne plaira pas à tout le monde mais la paire a le mérité d’être efficace sur le terrain. C’est tout ce qu’on lui demande pour le moment mais la prochaine génération devra proposer plus de nouveautés pour nous convaincre. Et aussi pour nous surprendre !

Note générale : 7,6



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.80.169.119