Interview Alberto Mariani, créateur parmi les créés

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2017/11/alberto-mariani-design-inter-milan-kit-icardi-1050x665.png

Entretien avec Alberto Mariani, un graphiste italien de 30 ans passionné par le football et ayant collaboré à de nombreuses reprises avec la Gazzetta Dello Sport.

Passionné par le football, Alberto Mariani a su allier l’utile à l’agréable en mettant ses travaux au service du football. Supporter inconditionnel de l’Inter Milan et passé par l’académie des beaux-arts de Brera, Alberto a travaillé dans le domaine de la mode et de la télévision avant de devenir designer et directeur artistique. Avec des mentors spirituels tels que Caravaggio, Jacques-Louis David ou encore Pontormo, Alberto nous invite à comprendre les mécanismes de création des kits de football d’aujourd’hui.

 » Comment as-tu commencé à travailler autour des maillots ?

Pour en revenir à mon adolescence, parmi mes premiers essais d’anatomie, de théâtre et de bande dessinée, vous pouvez facilement trouver des esquisses de maillots de l’Inter. J’avais l’habitude de les dessiner de temps en temps mais c’était certainement quelque chose que je ne parvenais pas totalement à exprimer encore. J’ai travaillé pendant 5 ans dans la mode. Par la suite, j’ai épousé une créatrice de mode et par la même occasion abordé une nouvelle mentalité, de nouveaux processus et mécanismes qui m’ont vraiment fasciné. En plus de ce background, en tant que supporter de l’Inter et amoureux du football en général j’avais besoin de voir un changement de style dans les maillots des équipes qui, selon moi, ont perdu de la personnalité ces dernières décennies par rapport à ceux des années 90′ que j’admirais vraiment. En effet l’Inter a utilisé des maillots dépourvus d’identité et n’a généré aucune satisfaction aussi bien chez moi que chez de nombreux autres supporters. En surfant sur le net, j’ai trouvé les travaux de Ben Reffie, Emilio Sansolini et Angelo Trofa. J’ai réalisé qu’il y avait une communauté très importante qui s’intéressait à la conception des kits. J’y ai alors vu l’opportunité d’en finir avec cette sensation d’inachevée. Pour différentes raisons je n’ai jamais trouvé le bon moment pour commencer. Puis, un soir de mai 2016, pour des raisons professionnelles à l’époque, je suis entré sur un site de maquettes 3d (Yellowimages.com) et j’ai trouvé par hasard une maquette d’un maillot de football. J’étais vraiment surpris! Je l’ai immédiatement acheté et j’ai créé trois maquettes du maillot de l’Inter de la première façon qui m’est venue à l’esprit, sans vraiment réfléchir au processus de création. Je les ai ensuite chargées sur mon portfolio.


Le lendemain, j’ai trouvé mon site envahi par les notifications. Ils étaient partout : sur les réseaux sociaux, sur les sites de Sport Magazines … Ils croyaient tous que c’était des avant-premières de nouveaux maillots officiels! C’était vraiment drôle mais je ne pensais pas à faire un buzz. Pendant mes vacances d’été 2016, j’ai passé mon temps libre à créer et à dessiner toutes les idées que j’avais en tête sur les maillots de l’Inter, ce qui est devenu un processus personnel d’étude et de développement encore très apprécié par les supporters de l’Inter aujourd’hui. Ce processus m’a amené à une coopération avec footballnerds.it pour lequel je m’occupe d’une section éditoriale dédiée aux propositions de design de maillots afin de sensibiliser les gens sur ce sujet et de créer une communauté.

Quelles sont les choses les plus importantes dans la conception d’un maillot selon toi ?

Recherche, étude, parcours historique et valeurs d’un club. Le maillot est le premier représentant en ce qui concerne l’image du club. Il doit refléter toutes ses valeurs et le supporter doit se sentir en harmonie avec celles-ci. Au cours de mon processus de création, je suis le schéma suivant: Domicile – Identité | Extérieur – Histoire | Third – Tendance.
Ce n’est évidemment pas un schéma rigide, mais c’est un moyen sûr de créer des kits d’une manière équilibrée. Dans le cas d’un seul maillot j’essaie toujours de garder l’équilibre entre le passé et les nouveaux éléments. Dans tes travaux tu sembles constamment inspiré par l’histoire des clubs.

Penses-tu que l’innovation dans le design des maillots est nécessairement liée à l’histoire aujourd’hui ?

Je crois que l’innovation technique et matérielle guide aujourd’hui le processus de création, mais il est très important qu’un club conserve son identité avec des couleurs, des styles, des emblèmes, en essayant de les proposer de manière moderne sans pour autant perdre leur nature originelle. Je ne dis pas que nous devons nous livrer à une ambiance nostalgique mais les maillots vintage et de fête se doivent d’être traités à part. Cependant je crois que dans un kit moderne, il est toujours important d’insérer des détails qui rappellent le passé à propos de moments du passé (comme par exemple avec le logo Lazio 80s ou les kits des clubs sponsorisés par adidas cette saison).


Dans de trop nombreux cas nous nous sommes retrouvés devant le même maillot pour 4/5 équipes différentes (Nike Red Vapor : PSG – USA – Angleterre – Portugal par exemple) et je ne trouve pas très intéressant quand le maillot est plus important que l’identité de l’équipe, rendant tous les kits identiques sauf pour ce qui concerne l’emblème.

Ton travail intitulé « Inter 110 – Sartorial Prototype » est vraiment d’une belle qualité, peux-tu nous expliquer sa création ?

L’idée était de créer un maillot inspiré par l’histoire qui pouvait représenter l’Inter dans son essence. Sans marque ni sponsor, seulement avec des éléments traditionnels, comme s’il avait été créé par une grand-mère pour que son petit-fils joue dans le jardin. Comme autrefois. J’ai donc pensé à des rayures bleues sur un maillot noire avec le symbole de « Biscione Visconteo » comme emblème. De la même façon qu’il a été créé en 1914 à Milan : un maillot qui traverse le temps sans être liée à une marque ou un sponsor, un président, une saison ou un résultat, un maillot pure (le concept a été réalisé en collaboration avec La Sartoria Sportiva Di Calcio Retro Milano).

Quel est ton kit favoris cette saison?

Le maillot away de Hambourg, tout simplement fantastique! Son identité, sa géométrie, ses motifs et l’élégance sont tous mélangés dans un équilibre parfait. J’aime aussi le maillot domicile des Timbers (ndlr : équipe de Portland évoluant en MLS) que je trouve vraiment élégante et raffinée dans les moindres détails et aussi le third du Sporting Lisbonne qui contient une histoire imprimée en morse.

Comment trouves-tu les nouveaux maillots de la Nazionale ?

Je suis un grand fan des kits Nike 1998 et Kappa 2000, clairs et entièrement bleu, donc je dirais que j’aime le nouveau maillot. Après avoir vu celui de l’Uruguay et du Cameroun, je pense que le maillot de l’Italie n’est pas tellement caractérisé et trop basique. J’apprécie que Puma et la Fédération aient voulu mettre à jour l’emblème en essayant de lui donner de l’élégance et de la régularité, peut-être auraient-ils pu mieux faire.

As-tu déjà reçu des propositions pour réaliser un kit officiel pour une équipe professionnelle ?

Jusqu’à présent je n’ai pas reçu de propositions sérieuses de clubs importants. J’ai eu la chance de montrer mes projets à des sponsors. J’ai récemment proposé (en collaboration avec Ez Design Style) à un club italien jouant en Serie A un projet de maillot pour son centenaire en 2020. Le projet a été soumis à la direction de production et au club. Maintenant c’est à eux de décider, je serais vraiment heureux et enthousiaste s’ils trouvaient mon projet intéressant et qu’ils décidaient de le faire. J’ai également eu des contacts avec des producteurs de matériel sportif et j’espère vraiment commencer à collaborer avec certains d’entre eux dans un avenir proche, pas seulement en tant que consultant. Si un club doit me contacter directement, je serais vraiment heureux de commencer une coopération compatible avec mes activités professionnelles actuelles.

Tu as des projets autour de la Nazionale ?

L’Italie a récemment présenté son nouveau maillot donc je pense que je laisserai passer un peu de temps avant d’imaginer une nouvelle proposition. J’ai besoin de temps pour vérifier ce nouveau maillot et comprendre ce qu’il peut lui manquer. Si l’Italie ne devait pas être à la Coupe du Monde (l’interview a été réalisée avant l’élimination de l’Italie, ndlr), je pense que ce serait un véritable choc et probablement que le prochain maillot devrait donner un nouveau prestige à l’équipe, croisons les doigts maintenant.


Dans les prochains mois, je ferais certainement des projets pour le maillot brésilien, peut-être pour la célébration du premier Trophée Rimet (ndlr : ancien trophée de la Coupe du Monde). Je voudrais aussi travailler sur un projet pour la Sampdoria, le PSG et le maillot de l’AC Milan pour fêter ses 120 ans … sans oublier l’Inter bien sûr ! »

Un grand merci à Alberto pour sa disponibilité et sa courtoisie. Retrouvez ses travaux ici.



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.81.71.68