Test des Lotto Zhero Gravity IX 200

http://www.footpack.fr/wp-content/uploads/2018/01/chaussures-football-Lotto-Zhero-Gravity-IX-img9.jpg

En retrait par rapport aux autres équipementiers, Lotto continue d’exister avec des modèles qui ont su traverser le temps. Parmi eux figure le silo Zhero Gravity avec sa neuvième version que nous avons testé. Verdict.

Information sur le testeur

Frédéric :

  • Type de pratique : foot loisir
  • Poste : Ailier, milieu offensif
  • Type de pieds : pieds fins
  • Poids : 65 kg
  • Durée du test : 1 mois
  • Terrain de pratique : Pelouse synthétique
  • Type de crampons de la chaussure : FG
  • Modèles habituels : Nike HypervenomX, Nike Hypervenom Phantom 3 DF, adidas Nemeziz17.3, adidas Glitch.

Fut un temps, Lotto était un équipementier majeur dans le marché de la chaussure de foot. Historiquement très présent en Serie A, l’équipementier italien a depuis les années 2010 beaucoup de mal à se démarquer dans ce marché où la concurrence demeure toujours plus forte et où adidas et Nike partagent les miettes. Toujours est-il que Lotto n’abdique pas et continue de mettre à jour ses silos historiques comme la Stadio Potenza ou la Zhero Gravity.

Si les premières versions de la Zhero Gravity, sans lacets, avaient marqué les esprits, les précédentes ont eu du mal à s’imposer surtout que la marque n’a plus d’ambassadeurs de renom. Par curiosité, nous avons souhaité tester la neuvième génération de la paire : la Zhero Gravity IX 200 dont le look est bien différent du modèle Laceless de 2006 et de 2010. En tout cas, le coloris blanc/bleu ciel que nous nous sommes procurés est plutôt bien senti même si les cages en relief sur le côté ne seront pas au goût de tous. Mais sans plus tarder, nous allons répondre à la question que vous vous posez tous : la Zhero Gravity IX mériterait-elle une meilleure exposition ?

Confort

Si les grands équipementiers comme Nike, adidas et Puma se sont tous lancés dans des chaussures avec du « KNIT » sur la tige, Lotto traverse les années en misant sur du cuir synthétique. Celui de la Zhero Gravity IX utilise une microfibre fine qui est imperméable avec peu de coutures apparentes. Le but de cette démarche est de réduire le poids de la chaussure afin de proposer une grande liberté de mouvements.

Cette paire est effectivement très légère est agréable à enfiler. Le cuir synthétique est ultrasouple donc le confort est au rendez-vous dès les premiers instants passés sur le terrain. La semelle anatomique Reactive Insole, dont je parlerai plus en longueur juste après, est aussi agréable pour le pied lors des déplacements sur le terrain. Sur le point du confort, le contrat est respecté. Le plaisir est immédiat.

Note : 8

Maniabilité

Je le mentionnais à l’instant, la maniabilité de la Zhero Gravity repose grandement sur la semelle anatomique Reactive Insole. Que permet-elle au juste ? Tout simplement de permettre à la chaussure de retrouver sa forme initiale très rapidement grâce à un système extractible. Ce système permet en d’autres termes de pouvoir accélérer dans de meilleures conditions et de générer plus d’énergie lorsque la paire retrouve sa forme. Bon sur le terrain, ce n’est pas aussi évident que ça.

La semelle Reactive Insole propose effectivement une bonne souplesse, ce qui est un atout majeur quand on accélère mais le problème c’est la plaque extérieure est, du coup, pas assez robuste comme peut l’être la semelle HyperReactive de l’Hypervenom III de Nike. Allier souplesse et robustesse n’est pas chose aisée et c’est clairement un problème sur la semelle de la Zhero Gravity. Du coup, on n’est parfois pas assez stable sur la pelouse. Cela est peut-être aussi dû aux crampons FG qui sont pourtant censés assurés une bonne accroche sur pelouse naturelle, ce qui ne fut pas toujours le cas. Sur ce point, j’ai été déçu.

Note : 5

Toucher

Lotto a donc misé sur une tige composé de microfibre synthétique imperméable. Plusieurs chaussures haut de gamme utilisent ce style de tige comme la X17 d’adidas ou la Mercurial Vapor de Nike même si leur utilisation et le résultat demeure complètement différents. Pour revenir, à la microfibre de la Zhero Gravity, celle-ci est particulièrement souple et lisse. Peut-être trop d’ailleurs malgré l’ajout d’une cage en 3D sur le côté, qui est à mon goût plus un accessoire qu’un vrai atout pour performer. Du coup, le toucher de balle est impacté.

Le grip n’est pas optimal sur cette paire même si le peu de coutures apparentes assure une large zone de maniements de balle sans gêne. Pour les frappes de balle, ce côté lisse n’est pas un problème car il n’impacte pas négativement les trajectoires de balle. Au contraire, les frappes sont mêmes plus pures grâce à l’absence de couture et à la grande surface de frappe. Résultat, je suis mitigé sur cette partie et je pense qu’elle peut être améliorée à l’avenir.

Note : 5

Durabilité

L’avantage du côté imperméable de la tige en microfibre, c’est bien la durabilité. Saison hivernale oblige, mes sessions avec la paire se sont déroulées sur des pelouses trempées, un peu grasses par moment. Résultat, la paire s’est évidemment vite salie à cause du coloris blanc mais il est très facile de la nettoyer. La tige en microfibre n’accroche pas excessivement la terre donc avec un petit coup de brosse, on peut retrouver une paire propre. Par contre, la semelle accroche beaucoup la terre, si bien qu’il vous faudra frotter un peu plus longtemps pour être satisfait. Globalement, la durabilité paraît bonne sur cette chaussure.

Note : 7

Rapport qualité/prix

Vendue initialement à 140 euros, la paire est désormais disponible, en soldes, aux alentours de 90 euros sur différents sites comme FootCenter. A ce prix, pour une chaussure haut de gamme c’est raisonnable même si aucune technologie de la paire ne justifie un prix de base aussi élevé. Le rapport qualité/prix de la paire serait même meilleur si le coût de la paire avoisinait de base les 80 euros même si par rapport à la concurrence, ça reste correct.

Note : 6

Verdict

Avec cette Zhero Gravity IX 200, Lotto a voulu jouer la carte de la sécurité : on ne révolutionne rien mais on mise sur une paire légère et maniable. Mon avis, c’est que la marque manque sans doute un peu d’ambition même si le contexte doit être délicat et que Lotto doit sans doute produire à coût réduit tout en s’y retrouvant à la vente. A partir de là, je ne vais pas être dur avec Lotto même s’il y avait sans doute mieux à faire avec cette neuvième génération de la Zhero Gravity, qui je le rappelle est une paire mythique dans l’Histoire des chaussures de foot. La légèreté et le confort de la paire ne masque malheureusement pas ses défauts même si des jeunes joueurs (enfants) pourront trouver leur bonheur avec cette paire ainsi que leurs parents grâce au prix peu élevé de la chaussure.

Note finale : 6,2

6.2

The Breakdown


Confort
8
Maniabilité
5
Toucher
5
Durabilité
7
Rapport qualité/prix
6



Aucun commentaire pour le moment

Ajoutez le votre

54.145.103.69