Maillots de foot

Macron et l’UEFA aident les petites nations avec des maillots personnalisés

Publié le 16/04/2019

Bien loin de susciter autant d'intérêt commercial que la France, l'Allemagne ou l'Angleterre, les petites nations européennes du football peuvent compter sur le soutien de l'équipementier Macron et de l'UEFA pour bénéficier de tenues personnalisées. Une initiative pleine d'espoirs.

Difficile d’exister aux yeux de la planète football quand on joue au sein des sélections de l’Andorre, de l’Arménie, du Bélarus, de Chypre, des Îles Féroé, du Liechtenstein, de Luxembourg et de Saint-Marin. Que ce soit sportivement parlant ou du côté du marketing, les différentes sélections nationales des ces fédérations « mineures » du football européen peinent à s’imposer aux yeux des grands équipementiers actuels et ne bénéficient donc pas du même traitement que la France, l’Allemagne, l’Angleterre ou l’Espagne qui font partie du gratin du Vieux Continent. Une situation en passe de changer durablement grâce au Programme d’assistance en matière d’équipement de l’UEFA qui permet à ces huit sélections de bénéficier d’un traitement spécial de la part de l’équipementier italien Macron.

maillot-liechsteinstein-macron-2018-2019-programme-aide-maillot-uefa

Présent aux côtés de l’instance européenne depuis juillet 2017, la marque italienne originaire de Bologne et présente aux côtés de clubs comme l’OGC Nice, la Lazio Rome, l’Udinese ou le Sporting Portugal, permet donc aux plus petites fédérations européennes d’être traitées comme les plus grandes et de bénéficier de jeux de maillots qui ne sont pas issus d’un template utilisé à outrance et de tenues sans âme. Car, on le rappelle régulièrement sur Footpack, le maillot est bien plus qu’un simple bout de tissu comme les autres. Pour les joueurs, il est un véritable symbole de fierté d’appartenir à l’élite du football national et de défendre les couleurs de son pays tout comme il est important pour les supporters qui se rassemblent derrière les couleurs de cette tenue. C’est justement pour promouvoir ce sentiment de fierté que l’UEFA a souhaité lancer en 2007 ce programme d’assistance baptisé TEKPAS (Top Executive Programme Kit Assistance Scheme) qu’a rejoint Macron il y a deux ans, prenant ainsi la suite d’adidas.

Quelques semaines seulement après son arrivée dans ce programme, l’équipementier avait ainsi organisé une sorte de table ronde à laquelle était conviée l’ensemble des huit fédérations dans le but de contribuer à la conception et au choix des nouvelles tenues et avec comme maître-mot, la personnalisation. De Casamanya, la montagne la plus admirée d’Andorre, au château de Vaduz du Liechtenstein en passant par des décorations folkloriques bélarusses, nombreuses ont été les personnalisations des premières tenues utilisées pour la période 2018-2020. « Il est important de souligner que les souhaits particuliers de notre association ont tous été exaucés, en particulier la conception d’une tenue nationale faite de différents éléments spécifiques au Liechtenstein sans porter atteinte à la qualité » souligne Hugo Quaderer, président de l’Association de football du Liechtenstein. Du côté de l’instance Européenne, Aleksander Čeferin témoigne « Les rapports qu’entretient l’UEFA avec ses associations membres sont la pierre angulaire du football européen. C’est pourquoi nous sommes ravis de répondre aux demandes de soutien exprimées par les petites associations nationales, en fournissant à ces dernières de nouvelles tenues pour leurs équipes nationales dans le cadre du Programme d’assistance en matière d’équipement de l’UEFA » .

maillot-belarus-macron-2018-2019-programme-aide-maillot-uefa

Rassemblées une nouvelle fois du côté de Bologne il y a quelques jours, au siège de Macron, les huit fédérations qui profitent de ce programme ont notamment pu faire le point sur la situation avec l’UEFA après les deux premières années d’activité ensemble mais également débattre avec les designers de l’équipementier des caractéristiques des tenues de jeu pour la période 2020/2022 ou étudier d’autres possibilités (basées sur des négociations individuelles) pour des collections allant au-delà de ce qui a été convenu avec l’organisme européen. Car outre la mise en relation avec un équipementier qui apporte des solutions personnalisées pour les maillots, l’UEFA règle également la note des différents jeux de maillots utilisés par l’équipe A ainsi que les Espoirs. Une addition qui s’élèverait aux alentours de 2 millions d’Euros versés à Macron tous les deux ans sans compter les revenus supplémentaires provenant du merchandising, mais qui n’est rien comparé à ce sentiment unique qui anime les joueurs et les dirigeants de ces huit pays qui se voient ainsi traiter comme des nations « normales ».

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok