Chaussures de foot

Pourquoi Lautaro Martinez bricole ses chaussures de foot ?

Publié le 11/12/2019

Au même titre que la Magista, la Nike Hypervenom semble être regrettée par de nombreux footballeurs à tel point que certains, comme Lautaro Martinez, utilise une Phantom Venom bricolée avec des restes d'Hypervenom !

Voilà une curiosité qui devrait intéresser et intriguer les orphelins de la Nike Hypervenom. Quelques minutes avant le coup d’envoi de la rencontre entre l’Inter Milan et le FC Barcelone, le club italien a posté les traditionnelles photos des vestiaires sur son compte Twitter et l’un des clichés nous a particulièrement sauté aux yeux. Mettant en avant la paire de Nike Phantom Venom de Lautaro Martinez et le coloris blanc du pack « Nouveau white », le photographe de l’Inter Milan a surtout mis en lumière le bricolage de l’avant-centre argentin qui évolue tout simplement avec l’ancienne semelle extérieure de la Hypervenom III sur la tige de la Phantom Venom !

chaussures-phantom-venom-semelle-hypervenom-lautaro-martinez

HyperReactive vs HyperReactive 2.0

Pour ceux qui n’auraient pas eu écho de la gamme Hypervenom de Nike, un petit peu d’histoire ne fera pas mal et rappellera de bons souvenirs aux autres. Lancée en juin 2013, la gamme Hypervenom s’adressait à un type de joueurs à la recherche d’explosivité et de réactivité qui se rapprochait bien évidemment du rôle du buteur. Mis en avant par Neymar qui était le premier ambassadeur de la gamme, ce silo est rapidement devenu un modèle emblématique de la marque américaine. Modifiée à deux reprises (2015 et 2017), la Hypervenom a finalement été remplacée par la gamme Phantom Venom en janvier 2019, un nouveau modèle qui s’inspirait grandement de sa prédécesseur et qui partageait même quelques technologies dont celle présente sur la semelle extérieure et baptisée HyperReactive. Si la volonté de la marque était d’apporter une continuité au niveau des sensations de la plaque, les ingénieurs l’ont malgré tout modifié et donné naissance à la version 2.0 de la semelle HyperReactive. Un changement qui semble être au coeur de la modification de la paire de Lautaro Martinez. Car si le joueur utilisait la gamme Mercurial au début de sa carrière, c’est bel et bien avec la Hypervenom III qu’il va crever l’écran au Racing Club à partir de 2017. À partir de là, il ne quittera plus ce modèle jusqu’en février 2018 et l’arrivée de la nouvelle Mercurial Superfly 360 Flyknit qu’il va adopter pendant plus d’un an avant de revenir sur la Hypervenom lors du lancement du dernier coloris de la paire, Always Forward en novembre 2018. On le surprend même à tester en version masquée ce qui deviendra la nouvelle Phantom Venom.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Día a día ??

Une publication partagée par Lautaro Martinez ?? (@lautaromartinez) le

Lancée justement au moment de la Hypervenom III en 2017, la semelle HyperReactive (première génération) combine alors du Pebax®, matériau en plastique déjà présent sur l’Hypervenom II, et du nylon renforcé pour apporter une meilleure stabilité. Étudiée, conçue et testée pendant près de 6 ans, cette plaque offrait également une traction inédite qui devait optimiser les déplacements latéraux grâce à la présence des nouveaux crampons hexagonaux sur la partie interne du pied et des crampons à chevrons sur la partie externe du pied. L’autre originalité de cette semelle, c’est qu’elle se démarque par la présence d’une sorte de protubérance sur la partie extérieure du talon qui permet de la distinguer assez facilement des autres semelles de la marque. Un nouveau système de la part du manufacturier américain donc mais qui a été abandonné au moment de la sortie de la Phantom Venom et donc de la semelle HyperReactive 2.0.

Sur cette nouvelle version, on retrouve toujours l’inspiration de la légendaire Nike Free afin d’offrir de la flexibilité au modèle mais surtout une nouvelle configuration de crampons et une structure en étoile assez particulière qui permet aux joueurs de conserver un maximum de souplesse et de réactivité au moment des appuis. Un changement mineur pour la plupart des joueurs mais qui semble primordial pour Lautaro Martinez qui a tout simplement demandé à Nike de réintroduire la première version de la semelle HyperReactive sur sa Phantom Venom ! Un choix que Nike semble avoir accepté afin de ne pas voir un joueur évoluer avec la Hypervenom ou changer de silo pour revenir sur la Mercurial qui ne manque cruellement pas d’ambassadeur de haut niveau. Un changement qui semble intervenu depuis le début du mois de septembre et la sortie du pack « Nouveau white » que l’argentin ne quitte plus et qui à également le mérite de ne pas trop afficher ce petit bloc si distinctif de la semelle HyperReactive.

Un cas unique ?

Si on a pu facilement observer cette curiosité sur les chaussures de Lautaro Martinez, l’attaquant de l’Inter Milan n’est pas le seul joueur à faire cela puisque Harry Kane est également un adepte du genre. On l’avait notamment aperçu début juin lors d’une rencontre internationale avec l’Angleterre avec une paire de Phantom Venom du pack Euphoria agrémentée de la semelle de la Hypervenom. Lui aussi ancien ambassadeur de la gamme Hypervenom, Harry Kane semble être comme Lautaro Martinez et amèrement regretter son ancienne paire …

phantom-venom-harry-kane-semelle-hypervenom

Quand Neymar maquillait ses Mercurial Vapor en Hypervenom …

Ce petit bricolage présent aux pieds de Lautaro Martinez nous a également permis de revenir quelques années en arrière, à l’époque où Neymar était encore le visage numéro 1 du silo Hypervenom. Transféré dans la gamme Mercurial au début du mois de décembre 2016, le brésilien arborait pourtant la Vapor depuis très longtemps mais dans une version maquillée afin de ressembler à une Hypervenom. Utilisé afin de ne pas abimer l’image de la Hypervenom II qui était déjà critiquée à cause de sa tige un peu trop rigide, ce procédé avait finalement été découvert et Neymar était officiellement devenu un joueur Mercurial. Trois ans après et surtout un an après sa sortie, la Hypervenom fait toujours parler d’elle mais cette fois-ci, c’est la Phantom Venom qui semble-être le problème.

chaussure-football-nike-hypervenom-neymar-2014

Crédits photos : Lautaro Martinez ->@inter sur Twitter / Harry Kane -> SoccerBible

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok