Maillots de foot

Les sites de paris sportifs bientôt interdits sur les maillots en Angleterre ?

Publié le 15/01/2020

En Premier League, 10 clubs sur 20 sont sponsorisés par des sites de paris sportifs. En Championship, ils sont 17 sur 24. De quoi commencer à alerter l'opinion publique et le gouvernement.

W88 à Aston Villa, SportPesa à Everton, Dafabet à Norwich, BetWay à West Ham ou encore ManBetX à Crystal Palace. Voici quelques exemples de l’ultra-domination des sites de paris sportifs en tant que sponsor principal des maillots des clubs anglais. Une hégémonie qui pourrait bien avoir du plomb dans l’aile avec l’arrivée du gouvernement britannique dans cette bataille…

« C’est un énorme problème dans la société. Je pense que tous les sponsors devraient être bannis » . Chris Kirkland

En Angleterre plus que partout ailleurs dans le Monde, le pari sportif semble enraciné dans la culture et les sites spécialisés pullulent un peu partout sur internet. S’il était mal vu qu’un site de paris sportifs sponsorise un club de football il y a quelques années, c’est aujourd’hui devenu une norme et les anglais sont là encore les champions. En effet, si on recense l’ensemble des clubs de Premier League, on découvre que la moitié possède un site de jeu de hasard sur son maillot. Si on s’intéresse à la deuxième division, le Championship, ils sont 17 sur les 24 équipes en lice à mettre en avant une multitude de sites spécialisés dans cette pratique devenue presque un sport national. Alors que jusqu’ici la loi autorisait pleinement les différents sites de paris sportifs à sponsoriser les équipes professionnelles, le vent semble légèrement tourner depuis quelques temps et la tension se fait de plus en plus forte.

maillot-third-west-ham-united-2019-2020-umbro

Chris Kirkland, ancien portier de Liverpool et de l’équipe nationale d’Angleterre, est aujourd’hui au coeur de cette lutte « Le jeu dans le football est un énorme problème. Pas seulement pour les parieurs, mais aussi pour les joueurs. Les joueurs ont des problèmes avec le jeu et c’est un énorme problème dans la société. Je pense que tous les sponsors (de jeu) devraient être interdits. Cela cause des ennuis aux gens. Donc, plus tôt les autorités feront quelque chose à ce sujet et l’interdiront, mieux ce sera pour tout le monde » . Pour l’anecdote, on se rappellera que le père de Chris Kirkland avait remporté la somme de 10 000£ grâce à un pari fait lorsque l’ancien gardien avait 11 ans. Son père avait alors parié une mise de 100£ à 98.1 contre 1 sur le fait qu’il deviendrait international anglais avant l’âge de 30 ans …

maillot-domicile-aston-villa-2019-2020-kappa

Mais revenons-en aux sites de paris sportifs sur les maillots de foot. Véritable phénomène de mode, cette pratique est aujourd’hui dans l’oeil du cyclone et c’est au tour du gouvernement de s’en mêler. « Je pense, et je travaille avec le ministre des Sports dans ce genre de domaine, que nous avons été très clairs sur le fait que les autorités du football ont une responsabilité très importante pour s’assurer que les supporters soient protégés contre les risques de dépendance au jeu » affirme par exemple Helen Whately, membre du Parlement du Royaume-Uni. Si plus de 2,5 millions de personnes au Royaume-Uni sont concernées par des problèmes de jeu, l’industrie du pari sportif permet dans le même temps au football anglais de réunir une somme proche de 40 millions de Livres chaque année (47 millions d’Euros), ce qui permet de mieux comprendre les enjeux économiques majeurs de la décision qui interviendra. Alors qu’une nouvelle législation sur les paris sportifs devait être discutée au mois d’avril 2020, le gouvernement semble avoir reculé l’échéance mais pourrait tout simplement interdire le parrainage de maillots de foot dans le but de réduire le nombre d’accrocs aux jeux au Royaume-Uni.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok