Maillots de foot

Pourquoi le maillot de l’Uruguay possède 4 étoiles ?

Publié le 23/03/2020

Deux étoiles pour la France, cinq pour le Brésil et quatre pour l'Uruguay. Pourtant, la Céleste n'a remporté que deux titres de champion du Monde ... Pourquoi arborer quatre étoiles dans ce cas?

Depuis le 15 juillet 2018, l’équipe de France possède deux étoiles sur son maillot. Deux étoiles qui correspondent bien évidemment aux deux titres de champion du Monde acquis par les Bleus en 1998 et à l’été 2018. À l’image de ce double symbole présent sur les maillots des tricolores, le Brésil possède cinq étoiles correspondant à ses cinq victoires tandis que l’Allemagne et l’Italie en arborent fièrement quatre puisqu’ils ont été sur le toit du Monde à quatre reprises. Pourtant, l’Uruguay aussi évolue depuis quelques années avec quatre étoiles au dessus de son blason et ce, malgré le fait que la sélection n’a remporté que deux coupes du Monde en 1930 et en 1950. Mais alors, pourquoi la FIFA autorise-t-elle cela et quelles sont les raisons ?

maillot-football-Puma-Uruguay-domicile-2018-img1

Selon la FIFA et  l’article 15.1 de l’article IV sur les équipements « Les associations membres dont l’équipe représentative « A » masculine ou féminine a remporté une ou plusieurs des précédentes éditions de la Coupe du Monde de la FIFA™, de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA ou de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA peuvent, sur le maillot de l’équipe en question, arborer une étoile à cinq branches – ou un autre symbole sur instruction de la FIFA – par édition remportée des compétitions susnommées » . Rien de nouveau sous le soleil en soit, une victoire en Coupe du Monde = une étoile sur le maillot de la sélection. Mais alors pourquoi ces 4 étoiles ?

La Belgique pourrait aussi arborer une étoile !

Pour trouver la raison, il faut se tourner vers … les Jeux Olympiques ! En effet, avant la première Coupe du Monde organisée par la FIFA en 1930 (et gagnée par l’Uruguay), l’instance mondiale du football co-organisait le tournoi de football olympique avec le CIO et  les titres remportés aux JO entre 1908 et 1928 sont donc reconnus par la Fédération Internationale de Football Association qui les caractérise comme des « autres titres FIFA ». Difficile de refuser d’arborer quatre étoiles au dessus du blason et d’être ainsi à la même hauteur que les plus grandes nations du Monde du football aujourd’hui. Pourtant, tout le monde ne semble pas partager ce point de vue puisque la Belgique, vainqueur de l’épreuve en 1920 pourrait également porter une étoile au dessus de son blason !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pierre Arrighi

Publié le 31 août 2021 à 7 h 23 min

Coubertin a fondé les Jeux Olympiques avec une idée: faire en sorte que ce soit une compétition mondiale. Les commissaires fondateurs étaient trois: un français pour l’Europe Continentale, un Anglais pour le Royaume-Uni et ses colonies, un Américain pour le continent américain. On considéra qu’un championnat olympique DEVENAIT championnat du monde lorsque s’affrontaient sur le terrain ou sur les pistes Ancien Monde vs Nouveau Monde, Europe vs Amérique. En 1900 il y avait déjà des championnats du monde en athlétisme, tir, tennis et natation. En 1924 Coubertin confirma que pratiquement TOUS les sports étaient devenus MONDIAUX, notamment le football. En effet, pour la première fois s’affrontèrent à Paris dans le cadre d’une compétition OUVERTE à tous les pays, Europe vs Amérique, avec la venue de l’Uruguay, champion d’Amérique, et des USA, superpuissance athlétique mondiale (piste et natation). Ce furent donc les premiers championnats du monde de football de l’histoire, pleinement reconnus par tous. Les pouvoirs sportifs (FIFA et fédération française) présidés par Rimet proclamèrent le « Tournoi MONDIAL » sur les programmes des matches. De surcroît, Rimet changea la FIFA. Pendant la période anglaise, la Football Association s’employa a paralyser la FIFA et à rabaisser son activité sportive en « l’amateurisant » et en amateurisant le tournoi olympique. Rimet et Delaunay imposèrent en 1924 et 1928 des règlements ouverts à tous les footballeurs. Ainsi, 1924 et 1928 furent les premiers championnats du monde et les premiers championnats olympiques OUVERTS. Donc, les premiers championnats du monde absolus, l’équivalent des championnats suivants. Avec une différence, ils furent beaucoup plus mondiaux et entraînants que les championnats suivants de la FIFA. Il y avait l’Afrique (Egypte), l’Asie (la Turquie), l’Amérique et l’Europe, un arbitrage et un Tribunal d’Appel mondial. Il a fallu attendre des décennies pour que la Coupe du monde de la FIFA atteigne ce niveau-là. Par ailleurs, en 24 et 28 on joua par système de « coupe » éliminatoire. Par la suite on joua la première phase par système championnat. Ainsi, parce que 1924 et 1928 sont aussi ouverts mais plus mondiaux, plus fair play et plus coupe que les championnats suivants de la FIFA, l’Uruguay arbore deux étoiles supplémentaires. Ni la Belgique ni les équipes britanniques qui, dans le cadre olympique n’avaient gagné que des championnats amateurs et européens, peuvent en faire autant. Il ne faut pas oublier que les étoiles ont été créées par les associations même si la FIFA veut aujourd’hui les récupérer comme une marque à elle.

Pierre Arrighi

Publié le 30 septembre 2021 à 18 h 16 min

Aujourd’hui, 30 septembre 2021, la FIFA vient d’autoriser officiellement l’Uruguay à porter ses quatre étoiles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok