Maillots de foot

Un maillot de Maradona aux enchères pour lutter contre la pauvreté

Publié le 11/05/2020

C'est dans le but de venir en aide aux habitants d'un quartier de Buenos Aires que la légende Diego Maradona a mis aux enchères une réplique dédicacé de son maillot de la coupe du Monde 86.

Depuis bientôt deux mois, le football est à l’arrêt à cause de la crise sanitaire du Covid-19. Oui mais voilà, bien au-delà du fait que nos soirées foot n’existent plus, ce sont des centaines de milliers de vies qui ont été frappées et qui vont encore l’être à cause de ce virus. En Europe bien sûr, mais aussi un peu partout dans le Monde et notamment en Argentine. Célébrant et vivant pour le football, ce pays est bien évidemment touché par le coronavirus mais la quarantaine instaurée depuis quelques jours aggrave aussi la situation des plus pauvres comme les habtitants de Favaloro, un quartier de la capitale Buenos Aires.

« Diego ne doit avoir aucune idée de ce qu’il a fait pour nous, cela n’a pas de prix. Je lui serai reconnaissant jusqu’au jour de ma mort »

maillot-maradona-encheres-

C’est justement dans le but de venir en aide à cette population que Diego Maradona a décidé de mettre aux enchères un maillot de foot, mais pas n’importe quel maillot puisqu’il s’agit de la réplique de celui porté lors de la Coupe du Monde 1986 que l’Argentine a remporté. Signée de la main d’El Pipe de Oro (le gamin en or), cette tenue a tout simplement permis de récolter plus de 150kg de nouilles, quatre sacs de nourriture et près de 750$ pour la nourriture, ainsi que des masques de protection et du gel hydroalcoolique. Au total, ce sont près de 650 kilos de nourriture qui ont été amassés et distribués aux habitants du quartier. « Diego ne doit avoir aucune idée de ce qu’il a fait pour nous, cela n’a pas de prix. Je lui serai reconnaissant jusqu’au jour de ma mort« , a déclaré Marta Gutiérrez, une fan de Boca Juniors. « Il a fait beaucoup pour nous quand personne, personne ne l’a fait » témoigne une autre habitante. Déjà considéré comme un demi Dieu un peu partout en Argentine, l’ancien numéro 10 de l’Albiceleste vient encore une fois d’entretenir l’éternelle flamme entre lui et son pays.

Crédits photos : JUAN MABROMATA / AFP

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok