Maillots de foot

Infographie Ligue 1 : Nike chute, adidas remonte et Puma progresse encore

Publié le 16/10/2020

Chaque début de saison, les mêmes questions se posent. Quelle est la marque la plus présente aux pieds des joueurs de Ligue 1 ? Quel est le modèle le plus porté ? Quel est l'équipementier le plus visible sur les maillots ? Notre infographie répond à toutes ces questions et bien plus encore.

Les chiffres présents dans cette étude ont été collectés sur les 6 premières journées de Ligue 1 Uber Eats et en prenant en compte la liste de l’ensemble des joueurs professionnels disponibles sur le site transfermarket.com. L’ensemble des blocs de cette infographie est disponible sur ce lien

Quel est l’équipementier le plus présent sur les maillots de Ligue 1 Uber Eats 20/21 ?

La saison 2020-2021 voit apparaitre un changement de leader sur les maillots de la Ligue 1. Après deux ans de domination, Puma laisse sa première place à un duo composé de adidas et Kappa. Avec quatre clubs chacun, l’équipementier allemand et la marque italienne se paient une forte visibilité sur le sol français grâce à des clubs qui offrent une belle diversité. Des clubs comme l’Olympique Lyonnais et l’AS Monaco qui sont d’envergures internationales jusqu’aux plus petits comme Brest ou Lorient, les deux entités ont également la particularité de posséder des clubs qui permettent un parfait maillage du territoire. À noter qu’il faut remonter à la saison 2012-2013 pour retrouver un leader différent de Nike ou de Puma et à l’époque, c’était déjà Kappa et adidas qui étaient en tête de la Ligue 1 mais aux côtés de Nike et grâce à « seulement » trois clubs sous contrat.

infographie-ligue-1-2020-2021-footpack-BD-2

Nike domine toujours mais perd encore de la visibilité

Alors que Kappa et adidas dominent le marché des maillots, c’est encore et toujours Nike qui est la marque la plus présente aux pieds des joueurs de Ligue 1 Uber Eats 2020-2021. Numéro 1 des crampons en Ligue 1 depuis la saison 2013-2014, la marque américaine équipe près de 44% des joueurs du championnat de France, ce qui représente 243 des 551 joueurs étudiés dans notre infographie. Un chiffre bien évidemment considérable et qui prouve la place occupée par Nike sur le secteur des crampons mais qui est pourtant à nuancer si l’on prend en compte les chiffres des années précédentes.

En 3 ans, Nike a perdu 20% de parts de marché sur les crampons des joueurs de Ligue 1

Depuis que l’on analyse les crampons de la Ligue 1 sur footpack, la saison de tous les records pour Nike était 2017-2018 avec près de 65% de joueurs qui portaient alors des crampons de la marque américaine. En trois ans, Nike est donc passé de 65% à 44% de présence aux pieds des joueurs du championnat de France et ce sont bien évidemment adidas et Puma qui profitent de cette baisse. Mais alors, comment interpréter cette baisse de 20% ? Véritable chute pour la marque américaine ou alors simple choix stratégique de sa part ? À ce jour, difficile de donner des réponses précises à ce constat même si des débuts de réponses peuvent exister sur de nombreux sujets. On remarque par exemple, que les dates clés de l’évolution positive ou négative de Nike concorde avec les différentes stratégies de changement de gammes d’adidas. Est-ce la seule raison ? Assurément non, mais c’est probablement un début de réponse.

infographie-equipements-ligue-1-2020-2021-footpack-1

Derrière Nike et ses 44%, c’est adidas qui est en deuxième position avec 41,92% et seulement 12 joueurs de moins que Nike ! Par rapport à la saison dernière, c’est 2% de part de voix en plus pour la marque allemande et c’est le résultat le plus haut depuis la saison 2012-2013 lorsque adidas était le premier équipementier de la Ligue 1. Une statistique assez impressionnante pour adidas et qui confirme sa remontée sur le marché de la chaussures depuis trois saisons. À la troisième place, c’est bien évidement Puma qui apparait avec 12,52% des joueurs de Ligue 1 Uber Eats et 69 joueurs sous contrat.

Si la marque a bien évidemment gagné en visibilité grâce à l’arrivée de Neymar dans son giron, c’est là aussi la stratégie mise en place depuis quelques temps qui semble continuer de porter ses fruits puisque Puma réalise son plus haut score depuis 2012-2013 et notre première analyse du marché des équipements. Pour compléter ce, il est important de noter que notre analyse tient compte de l’ensemble des joueurs du groupe professionnel de chaque club. Du joueur titulaire à chaque match jusqu’au jeune joueur de 17 ans qui ne fera qu’une seule apparition dans le groupe, c’est l’ensemble du collectif qui nous intéresse. Un choix délibéré de notre part mais qui peut offrir certaines différences selon les méthodes de calcul et notamment du côté des équipementiers comme nous l’explique Benoit Ménard, directeur marketing Puma France : « Selon nos méthodes de mesure, nous pouvons même affirmer que notre part de voix aux pieds des joueurs, sur les 6 premières journées de Ligue 1, dépasse les 14% de moyenne. Nous prenons uniquement en compte le nombre de titulaires par journée de championnat, ce qui à notre sens, reflète plus précisément la visibilité de marque sur les terrains. »

Nike, adidas, Puma = 98,54% des crampons des joueurs de Ligue 1

À l’image de la saison dernière, le nombre de joueurs en dehors de la galaxie Nike, adidas et Puma est infime puisqu’ils ne sont que 7, ce qui représente 1,28% du total. Parmi les équipementiers qui sont présents, c’est Kipsta qui est le quatrième acteur en Ligue 1 avec quatre joueurs sous contrat. Viennent ensuite Under Armour avec deux joueurs, puis Mizuno et New Balance qui équipent un joueur..

.

Les marques de crampons les plus portées en Ligue 1:
.

1. Nike : 244 joueurs – 44,28%
2. adidas : 230 joueurs – 41,74%
3. Puma : 69 joueurs – 12,52%
4. Kipsta : 4 joueurs – 0,73%
5. Under Armour : 2 joueurs – 0,36%
5. Mizuno : 1 joueur : 0,18%
6. New Balance : 1 joueur – 0,18%

Quelle est la paire de crampons la plus portée en Ligue 1 Uber Eats ?

En rentrant dans les détails de notre analyse, on découvre que la Nike Mercurial Vapor 13 reste encore cette année la paire de crampons la plus portée sur les terrains et se retrouve aux pieds de près de 22% des joueurs, soit 119 sur les 551 étudiés. Un chiffre assez proche de celui de la saison dernière et qui est surtout très intéressant à analyser puisque la Mercurial Vapor 13 est non seulement la plus présente en attaque mais également en défense et au milieu de terrain. Seul le poste de gardien lui résiste pour seulement 1% ! De quoi mettre des chiffres sur la polyvalence de la gamme Mercurial puisque si on ajoute les 7% de la Mercurial Superfly 7, le total de la gamme Mercurial atteint les 28% ! Trois joueurs de Ligue 1 sur dix portent donc une paire de Mercurial !

infographie-equipements-ligue-1-2020-2021-footpack-2

Derrière l’incontournable Vapor c’est la désormais classique gamme X qui est présente. Rien de nouveau donc mais il est malgré tout intéressant de remarquer que c’est la X19.1 qui se place et non la X Ghosted.1 lancée durant le mois d’aout. La grande majorité des joueurs n’ont donc pas encore basculé sur la nouvelle version. À la troisième place, c’est en revanche une surprise puisque c’est la Nemeziz 19.1 qui devance la Mercurial Superfly, la Phantom GT ou encore la adidas Predator. Seulement 8ème la saison dernière, la Nemeziz fait une véritable percée en Ligue 1.
.

Les crampons les plus portés en Ligue 1:
.

1. Nike Mercurial Vapor 13 : 119 / 551 (21,60%)
2. adidas X19.1 : 62 / 551 (11,25%)
3. adidas Nemeziz 19.1 : 40 / 551 (7,26%)
4. Nike Mercurial Superfly 7 : 39 / 551 (7,08%)
5. Nike Phantom GT 39 / 551 (7,08%)
6. Puma Future 6.1 : 33 / 551 (5,99%)
7. adidas Predator 20.1 : 32 / 551 (5,81%)
8. adidas X Ghosted.1 : 30 / 551 (5,44%)
9. Puma Ultra 1.1 : 29 / 551 (5,26%)
10. adidas Copa 20.1 : 29 / 551 (5,26%)

En poussant encore plus notre analyse, des spécificités se dégagent au niveau des âges et de la part des équipementiers selon les catégories. Chez les jeunes, Nike est par exemple beaucoup moins dominateur que par le passé et la marque perd notamment 10% de voix sur la tranche 17-21 ans quand adidas … gagne 10% et passe même devant son concurrent sur cette cible ô combien importante. Sur les 157 joueurs de cette tranche, adidas est présent à hauteur de 73 d’entre eux. Puma est loin derrière avec seulement 7,64%, en deçà de sa moyenne.

Chez les 22-28 ans qui représentent la majeure partie de notre analyse (281 joueurs), c’est Nike qui est aux commandes avec plus de 48% des joueurs contre 38% pour adidas et 12,56% pour Puma. Sur cette catégorie, la marque américaine conserve le même niveau que la saison dernière et s’assure ainsi une visibilité terrain supplémentaire puisque si les jeunes joueurs sont nombreux et importants dans une stratégie à moyen et long terme, ce sont bien ceux de la tranche 22-28 qui sont les plus présents sur le terrain. Puma se retrouve dans sa moyenne et gagne même 4% par rapport à 2019-2020. Chez les plus de 29 ans, le scénario de la saison dernière se répète avec une part de voix moindre pour Nike puisque les joueurs trentenaire ne sont que 32% à porter les crampons de la marque américaine, contre 45% pour adidas et 19% pour Puma.

infographie-equipements-ligue-1-2020-2021-footpack-3

Toujours en s’amusant avec les chiffres, de curieuses statistiques apparaissent et démontrent toute la puissance de la stratégie club-joueur mise en place par les équipementiers. Outre l’OM qui reste encore cette année le club où Puma est le plus présent aux pieds des joueurs (9 joueurs sur 34 et 26% de part de voix), c’est l’Olympique Lyonnais qui se distingue de cette analyse puisque 72% des joueurs de l’effectif (18 joueurs sur 25) portent des crampons adidas ! En dehors des contrats sponsoring classiques, adidas profite inexorablement de son statut d’équipementier pour faire signer des joueurs et il n’est ainsi pas étonnant de voir les jeunes pépites du centre de formation sponsorisées par la marque aux trois bandes (Caqueret, Bard, Cherki, etc…). Du côté de Nike en revanche, c’est le club de Reims qui présente le ratio le plus élevé (62%) mais juste devant … Montpellier. Comme quoi, équiper un club est bel et bien la porte d’entrée principale du sponsoring de joueurs.

uhlsport toujours numéro 1 sur les gants

Outre les maillots et les crampons, notre analyse nous permet également de prendre le pouls du côté des gants de gardien. Et à ce petit jeu, c’est encore et toujours uhlsport qui est le plus fort et malgré près de 12% de baisse de part de voix par rapport à l’an dernier. Si l’on peut se dire que la marque est en régression, il est intéressant de mettre en parallèle le fait que pour équiper les 59 gardiens de Ligue 1, ce sont près de 15 marques qui sont présentes contre seulement 8 l’an dernier ! La baisse de uhslport et de Reusch (le numéro 2 du classement) est donc beaucoup plus liée à un accroissement du nombre de marques qu’à une baisse de visibilité comme le précise Thomas Bouvrande, directeur générale de la marque « La visibilité de la marque au plus haut niveau n’a rien à voir avec la part de marché en gants de gardien de but. Nous avons progressé de plus de 12% par rapport à l’année dernière en termes de ventes. Si on parle de visibilité, on peut dire que nous avons moins de gardiens en L1, c’est un fait. Mais au final on parle de 4-5 gardiens. Pas plus. »

Parmi ces autres marques, on retrouve par exemple B-Save, la marque de gants créé par le portier d’Angers, Ludovic Butelle. Déjà visible aux mains de quelques gardiens et notamment en D1 Féminine, B-Save n’ambitionne en revanche pas de venir concurrencer les grands acteurs. « uhlsport, Reusch et adidas possèdent une grande histoire et des moyens que nous n’avons pas » affirme Ludovic Butelle. « J’ai créé la marque avec mon associé afin de pouvoir offrir un gant de bonne qualité et à un prix abordable à des gardiens qui n’ont pas forcément les moyens de se payer des gants à plus de 100€. Ce que l’on cherche, c’est avoir une réelle proximité avec les clubs et les joueurs et aller au-delà de la simple vente de produits, établir une démarche globale avec ceux qui portent nos gants« .

infographie-ligue-1-2020-2021-footpack-BD-6

Également partenaire du ballon officiel de la Ligue 1 Uber Eats jusqu’en 2022, uhlsport se veut là aussi témoin d’un savoir-faire et d’une présence importante sur le marché. « Ce partenariat conforte nos positions sur le marché des clubs amateurs et nous a aussi ouvert les portes des ventes aux particuliers. Bien que nous soyons reconnus dans l’univers du gardien, désormais la catégorie ballons représente 2,5 fois le chiffre d’affaire des gardiens de but. » explique Thomas Bouvrande. De leur côté, les arbitres de Ligue 1 sont encore et toujours équipés par Nike puisque la marque à la virgule est le partenaire officiel de la FFF.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

David

Publié le 16 octobre 2020 à 19 h 43 min

Excellente analyse et infographie ayant pour thème les crampons LIGUE 1 !! Bravo pour le papier Thomas !!

Stef

Publié le 18 octobre 2020 à 11 h 34 min

Bonjour à tous . Aura t on la chance un jour de voir l om en NIKE ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok