Maillots de foot

Maillot third 2003-04 de l’OM – Histoire d’un maillot mythique

Publié le 16/08/2021

Avant que footpack n’existe, de nombreux maillots ont marqué l'histoire du foot. Aujourd’hui, on s’intéresse au troisième maillot de l’Olympique de Marseille de la saison 2003-2004.

Avant toute chose, il est intéressant de rappeler le contexte. L’OM vient de terminer troisième de l’exercice 2002-2003. Une performance qui lui permet de retrouver après quelques années la Ligue des Champions et dix ans après l’avoir soulevée avec son fameux maillot aux trois bandes sur les épaules.

Pour cette nouvelle saison pleine de promesses pour les Marseillais, adidas produit une tenue domicile blanche, un maillot extérieur bleu ciel et un troisième maillot bleu-gris, prévu pour les rencontres européennes. Alors que les deux premières tenues qui respectent l’histoire t les couleurs du club portent pour la première fois le nouveau sponsor « 9 Telecom » en championnat, pour le maillot Third c’est la compagnie italienne « Indesit » qui figure sur le devant du maillot. Indesit sera également visible sur les manches des Olympiens en championnat avec la particularité d’apparaître sous différentes couleurs : du bleu, du rouge selon les matchs et même… du vert fluo. C’est d’ailleurs le vert fluo qui sera utilisé à l’occasion de la 4ème journée de Ligue 1 pour la réception de Sochaux. Un maillot qui ne sera porté qu’une seule fois durant toute la saison et qui devient donc par la même occasion une vraie pépite pour tous les collectionneurs !

Crédits photos : Maillots 2003-04 : www.vintagefootballarea.com

Mais revenons-en à ce maillot third de la saison 2003-04 de l’OM. Que ce soit en 2021 ou en 2003, une chose n’a que peu changé. Une fois les maillots dévoilés, vient en effet le temps des commentaires et des avis des supporters. Pour cette nouvelle saison, c’est justement le maillot « Europe » qui fait parler. Avec sa couleur que l’on a encore du mal à définir, entre le bleu et le gris, ce maillot aurait donné du fil à retordre à ceux qui débattent encore, pour savoir si la robe affichée sur Twitter il y a quelques années était bleue ou blanche. Pourtant, ce maillot a désormais une place dans l’histoire du club et dans la tête de tous les Marseillais.

Un maillot third devenu mythique pour les supporters

Pour comprendre pourquoi ce maillot est devenu mythique pour l’Olympique de Marseille et pour les supporters, il faut se pencher sur plusieurs critères. Tout d’abord, sa couleur. Ni bleue, ni gris, ce maillot sera « lavande ». Plante historiquement provençale, la lavande a vu ensuite sa culture se répandre aux quatre coins de l’Europe. Une couleur bien choisie par adidas et qui prédira le fabuleux parcours européen de l’OM.  Madrid, Belgrade, Liverpool, Newcastle et Göteborg verront en effet le maillot lavande débarquer dans leurs stades. Malheureusement, le climat froid de la ville suédoise, trop éloignée des terres marseillaises et provençales, entrainera la dernière apparition de ce maillot.

Durant cette saison 2003-2004, les Marseillais le porteront peu de fois. Mais chacune de ces occasions restera marquante.  Tout d’abord, les Marseillais l’inaugurent en compétition officielle contre l’Austria Vienne au tour préliminaire de la Ligue des Champions. Lors des poules, les Marseillais portent ce maillot trois fois. Une fois à Santiago Bernabeu contre le Real Madrid et deux fois lors la confrontation directe contre le Partizan Belgrade. Le match aller contre le club serbe reste aussi un grand moment pour Didier Drogba puisque c’est durant cette rencontre qu’il va inscrire un triplé et présenter à toute l’Europe sa fameuse célébration.

Embed from Getty Images

Puis viennent les matchs en coupe de l’UEFA à Liverpool, au Vélodrome contre l’Inter Milan puis à Newcastle et jusqu’à la finale contre le FC Valence. C’est d’ailleurs la seule fois dans l’histoire du club que l’OM arborera une tunique autre que blanche en finale de Coupe d’Europe.

Maillot third OM 2003-04 : les collectionneurs se l’arrachent

Aujourd’hui, certains s’arrachent ce maillot. Il traduit une époque teintée de frissons et de nostalgie pour les supporters marseillais. Le temps et son histoire ont rendu ce maillot historique et rare.

De plus, à cette époque, seul le maillot domicile était vendu au format « player », avec la doublure à l’intérieur du maillot. Ce qui n’était pas le cas des deux autres. Pour les collectionneurs, ce maillot lavande a également bien des spécificités. S’il faut prendre en compte les différentes caractéristiques liées aux maillots portés de l’époque, comme le logo « OM » floqué et non brodé, ou la doublure interne, quelques autres détails vous permettent de savoir si le maillot a été porté ou préparé pour les professionnels.

Par exemple, il faut apercevoir un point de ponctuation après le slogan « We work, you play » sous le sponsor Indesit. S’il n’y est pas, alors il y a très peu de chances que ce maillot soit porté ou préparé.  Un insignifiant détail mais qui a une extrême valeur. Ce qui fait le charme des collections de maillots de football.  D’autres détails permettent de savoir si le maillot est bien porté ou préparé, mais nous laissons le secret aux collectionneurs pour ne pas divulguer à tout le monde tous les secrets du monde merveilleux des maillots portés.

Vous connaissez désormais l’histoire du troisième maillot de l’OM durant la saison 2003-2004. Une saison qui restera ancrée dans les têtes des supporters de l’OM pour son épopée européenne mais aussi pour ce si spécifique maillot lavande.

On vous offrira régulièrement de nouveaux épisodes de cette série « Histoire d’un maillot mythique » et nous irons également sur le terrain des crampons avec « Histoire d’une chaussure mythique ». À vous de nous dire quel maillot ou quelle chaussure souhaiteriez-vous voir apparaitre ?

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok