Chaussures de foot

Face au Red Star, les Lyonnais avaient fait un choix de crampons étonnant …

Publié le 16/04/2021 Mis à jour le 17/04/2021

Lors du match face au Red Star, les joueurs de l'OL ont fait un choix de crampons assez étonnant sur le terrain synthétique.

On le répète souvent dans nos colonnes, mais le choix de crampons en fonction des terrains est un facteur important. Depuis de nombreuses années, les marques proposent un large choix de semelle afin de répondre aux différents besoins. Semelle SG pour les terrains gras, semelle AG pour les synthétiques et FG pour les terrains en herbe, le choix est large dans le but d’apporter de la sécurité et du confort aux athlètes. Pourtant, lors du dernier match de Coupe de France face au Red Star qui se déroulait sur un terrain synthétique, les joueurs de l’OL ont quasiment tous joué avec des crampons qui ne sont pas fait pour ces terrains. De quoi donner un coup de pied dans la fourmilière des semelles étudiées pour chaque terrain ?

Crampons FG sur synthétique : vraiment un danger ?

Avec l’avènement des terrains synthétiques, les semelles AG se sont développées et surtout démocratisées au sein des différentes marques. Encore inexistante il y a quelques années, elles sont désormais inévitables dans une gamme et ne cesse de prendre de la place. Lorsqu’il était chez Nike, Neymar était par exemple l’un des seuls joueurs à utiliser de manière permanente la semelle AG de la Mercurial. Aujourd’hui, alors que les joueurs ont souvent plusieurs paires à disposition, plus rien ne les empêchent de porter des crampons différents en fonction des terrains mais les joueurs semblent ne pas se préoccuper de cela puisqu’au sein du onze de départ de l’OL contre le Red Star, la quasi totalité du groupe lyonnais jouait avec des chaussures taillées pour les terrains en herbe.

Libre de tout contrat, Memphis Depay a par exemple joué avec la Mercurial Vapor 14 et ses crampons en chevrons. Une semelle qui devrait hérisser les poils de n’importe quel podologue ou spécialiste en biomécanique puisque dans les textes, les crampons en chevrons sont une hérésie pour la bonne santé des athlètes. « On voit des crampons triangulaires, hexagonaux, c’est une hérésie totale, comment ça peut être possible? Auparavant, quand on se faisait les croisés sur un genou, on se les faisait rarement seul, c’était dans un contact, dans un choc. Aujourd’hui, ce sont des réceptions au sol. 4 fois sur 5, les lésions ligamentaires du genou se font seul » expliquait par exemple Jean-Luc Guer, podologue de l’OM et fondateur de la marque Wizwedge. Une explication qui parait assez cohérente mais qui ne semble pourtant pas gêner les joueurs professionnels comme ceux de l’Olympique Lyonnais.  Si le cas Memphis Depay a été très visible durant la rencontre, Maxence Caqueret, Karl Toko-Ekambi ou encore Lucas Paqueta se sont eux aussi illustrés avec ce type de crampons sur le synthétique de Bauer. Jason Denayer également, mais la PUMA Ultra dispose quand à elle d’une semelle dite « FG/AG ».

Mais alors, que faut-il retenir de cela ? Si Rudi Garcia s’est montré soulagé qu’aucun joueur ne se soit blessé sur le terrain synthétique de Bauer, imaginez une minute les conséquences d’une blessure occasionnée alors même que le joueur ne portait pas des crampons adaptés au terrain de jeu ! Elles auraient forcément été dramatiques mais cela aurait également été le simple reflet de ce qui se passe quotidiennement dans le Monde professionnel ou amateur à savoir : utiliser des crampons qui ne sont pas fait pour telle ou telle surface. Qui ne connait pas quelqu’un qui joue avec des crampons SG sur synthétique depuis bien longtemps et qui se targue de ne jamais se blesser ? Si c’est monnaie courante chez les amateurs, c’est aussi quelque chose qui est pratiqué chez les pros et qui est forcément contraire aux recommandations des équipes médicales.

Et du côté du Red Star alors ?

Se focaliser sur les crampons des joueurs de l’OL, c’est bien mais quels sont les crampons portés par les joueurs du Red Star, habitués à fouler le terrain synthétique de Bauer ? Si certains joueurs du club francilien évoluent avec des semelles FG, le pourcentage qui a participé au match avec des crampons AG et donc pour terrain synthétique est largement plus important au Red Star. On y retrouvait par exemple une Tiempo Legend 8 AG ou encore une Predator 19.1 AG.

Une chose est sûre, ce ne sont pas les 120mn jouées par les joueurs lyonnais avec des crampons FG sur un terrain synthétique qui vont aider à la démocratisation des semelles AG. « L’éducation » des joueurs au sujet de leurs paires de crampons demandera encore du temps mais de notre côté, nous ne pouvons que vous conseiller de porter des chaussures dotées d’une semelle AG la prochaine fois que vous foulerez un gazon synthétique.

Pour continuer votre lecture

Quels crampons choisir pour ses chaussures de foot ?

Crédits photos : Damien LG / OL.fr

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok