Chaussures

Marouane Fellaini va demander 2,4 millions d’euros de dommages et intérêts à New Balance à cause des chaussures

Publié le 07/11/2017

Le milieu de terrain de Manchester United, Marouane Fellaini, va entamer des poursuites à l’encontre de New Balance pour obtenir la somme de 2,4 millions d’euros car selon lui, ses chaussures lui ont causé des blessures importantes qui l’auraient empêché de jouer plusieurs semaines. 

L’international belge, qui avait signé un contrat de 4 ans avec New Balance en 2015 pour 680 000€ par saison, avait choisi l’an passé de basculer chez l’équipementier Nike en portant des Tiempo qui visiblement ne lui causent plus de soucis aux pieds.

new-balance-football-ambassadeurs

Selon l’entourage juridique du joueur âgé de 29 ans, les chaussures sont à l’origine d’une impossibilité de travailler et de dommages corporels importants qui ont impacté ses performances et par conséquence son club, employeur du joueur.

New Balance a réagit publiquement à cette attaque en déclarant que Fellaini, qui avait décrit cette chaussure comme parfaite en avait commandé 12 paires de plus… Où se trouve donc la vérité ?

Il sera intéressant de suivre cette affaire pour voir dans quelle mesure l’équipementier pourrait être mis en cause et comment l’entourage de Fellaini va pouvoir prouver l’impact de la chaussure sur les blessures du joueur.

A noter que ce n’est pas la première fois qu’un joueur quitte New Balance pour cette raison. Par le passé, Vincent Kompany s’est également plaint de ses chaussures New Balance au moment de ses blessures à répétition.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bgej

Publié le 8 novembre 2017 à 2 h 16 min

La plupart des joueurs du lancement de NB ont quitté la marque depuis (Kompany, Fellaini, Ramsey, Nasri, Januzaj, Negredo) et même Cabaye et Lennon ne sont pas resté longtemps. Vous qui avez sans doute essayé les chaussures, vous comprenez le problème ?

Frédéric Yang

Publié le 13 novembre 2017 à 15 h 37 min

Sur la première Visaro, sincèrement, non on ne voit pas. La chaussure serrait peut-être un peu trop le pied mais ce n’était pas insupportable non plus. Après, j’ai joué quelques semaines avec seulement mais c’est quand même étonnant ce genre d’accusations.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok