Maillots de foot

Quand adidas surexploite son template Condivo 18 sur les maillots 2018/19

Publié le 29/08/2018

Celta Vigo, Anderlecht, Olympique Lyonnais, Besiktas, Leicester City, la Belgique ou encore la Suède. Si ces clubs et ces sélections nationales n'ont a priori rien en commun, elles ont en revanche la particularité de toutes posséder un jeu de maillot basé sur un seul et même template, le adidas Condivo 18 ! Une surexploitation encore jamais vu jusqu'ici.

53. C’est le nombre de clubs ou de sélections nationales à travers le Monde qui vont porter un maillot issu du template adidas Condivo 18 pendant la saison 2018-2019 selon le site mantosdofutebol. Un chiffre stratosphérique qui confirme ce dont on vous parlait il y a quelques jours sur Footpack lors de notre immersion au sein du processus de création des maillots de football.

Pour ceux d’entres vous qui ne savent pas ce qu’est un template, il s’agit tout simplement d’un modèle de conception, l’équivalent d’un « patron » pour une couturière. Ainsi, sur une même base de maillot, le manufacturier ne va modifier que la couleur et les logos en fonction des clubs. Souvent issus de la collection teamwear habituellement proposée aux clubs amateurs, ces templates permettent de réaliser de larges économies grâce à une fabrication massive, mais également de réduire les délais de fabrication.

maillot-besiktas-exterieur-2018-2019 maillot-exterieur-benfica-lisbonne-2018-2019 maillot-feyenoord-rotterdam-extérieur-2018-2019 maillots-football-adidas-fulham-2018-2019-juillet-2018-3

Si cette utilisation est bénéfique pour la marque tant sur le plan comptable que logistique, on peut en revanche se poser la question du rapport à l’histoire du club puisque que ce soit à Fulham, à Bâle, au Red Star, à Aberdeen ou à Hambourg, votre maillot est identique ! Très attachés à ce bout de tissu si particulier, les supporters commencent à se révolter face à ce phénomène qui devient de plus en plus pratiqué notamment par les grands manufacturiers pour qui la création unique de tenues est tout simplement impossible.

Une aubaine pour les « petites » marques ?

Si cette utilisation massive ne fait pas plaisir aux supporters, elle ne ravit pas non plus les clubs pour qui la vente de maillots reste une source de revenus non négligeable. Alors qu’Anderlecht vient d’annoncer la fin de son contrat avec adidas au profit de Joma pour les 5 prochaines années, il se murmure dans les couloirs que Under Armour ferait le forcing pour arracher l’Olympique Lyonnais à adidas encore. Si la garantie d’avoir des maillots fidèles aux traditions du club n’est pas systématique en changeant d’équipementier, ces équipes obtiendraient en revanche l’avantage de ne pas voir leur maillot aux 4 coins du Monde …

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sako

Publié le 30 août 2018 à 17 h 56 min

« Une surexploitation encore jamais vu jusqu’ici ». revoyez les maillots de clubs adidas de la saison 2002-2003.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok