Chaussures de foot

Quels étaient les crampons portés lors de l’Euro 2016 ?

Publié le 24/03/2020

Depuis quelques jours, c'est officiel l'Euro 2020 a été reporté à 2021. Une perte importante pour les différents équipementiers qui avaient déjà prévu un plan de communication autour des chaussures de foot qu'on allait retrouver sur les terrains. Mais au fait, en 2016, quelles étaient les paires qui étaient portées ?

L’Euro 2016 c’était il y a seulement quatre ans. Pourtant durant cette période, le marché de la chaussure de foot a considérablement évolué que ce soit dans la forme avec de nouvelles technologies et des identités visuelles beaucoup plus modernes mais également dans le fond avec de nouveaux silos qui ont fait leur apparition chez les équipementiers. Alors que l’Euro 2020 aurait du être le rendez-vous de l’année pour les différentes marques qui composent le paysage des équipements de foot, la crise sanitaire du coronavirus a forcé l’UEFA a repousser le championnat d’Europe à 2021. Si dans un an les marques seront bien sûr de nouveaux au rendez-vous, les semaines à venir devaient être l’occasion pour elles de dévoiler les modèles de crampons qui allaient être utilisés pendant la compétition. Alors qu’actuellement, les sorties produits sont plus rares qu’à l’accoutumée, on s’intéresse aujourd’hui à ce que les différents équipementiers avaient imaginé comme coloris et comme modèle pour l’Euro 2016. De quoi se rendre compte de l’évolution des crampons …

Magista et Hypervenom chez Nike

Il y a 4 ans, la gamme Nike Football était composée par quatre silos différents. On retrouvait déjà la Mercurial et la Tiempo mais qui étaient alors associées à la Magista et à la Hypervenom dans un pack baptisé Spark Brilliance. Portée par près de 138 joueurs durant la compétition, la gamme Mercurial et ce coloris si particulier était bien évidemment la plus présente à l’Euro 2016 tandis que la Tiempo Legend 6 était tout de même présente grâce à 80 joueurs.

Durant la compétition, de nombreuses autres paires Nike ont également été utilisées durant la compétition comme le Radiant Pack porté par Ibrahimovic, Payet ou encore Bonucci mais également la gamme Héritage dévoilée quelques semaines auparavant avec cette réédition de la Mercurial R9 de 1998 que portait Kingsley Coman.

Ace16+ PureControl et X16+ PureChaos pour adidas

Alors que Nike possède toujours des modèles utilisés en 2016, adidas a presque totalement modifié sa gamme puisqu’à l’époque on retrouvait la gamme Ace16 mais également la Messi16+ ou la X16. De ces trois modèles, on ne retrouvait que la Ace16 et la X16 lors de l’Euro 2016. Deux modèles qui ont connu une histoire différente puisque la Ace a été remplacée par la Predator seulement un an plus tard tandis que la X de l’époque se retrouve à des années lumières de ce qu’elle était il y a 4 ans en se rapprochant beaucoup plus de la gamme F50.

Puma présent avec l’evoPOWER 1.3 et l’evoSPEED 1,5

Lors de l’Euro 2016, Puma était le troisième équipementier en terme de visibilité. Comptant 25 joueurs sous contrat durant la compétition, dont deux en équipe de France, la marque au félin bondissant avait notamment dévoilé un coloris « Tricks Pink Glo et Safety Yellow » qui avait la particularité de présenter deux couleurs, une rose et une jaune. Que ce soit sur la gamme evoPOWER ou evoSPEED, on retrouvait ce même code couleur.

D’autres équipementiers comme New Balance, Under Armour, Umbro ou Mizuno étaient eux aussi présents durant l’Euro 2016 mais de manière moins importante puisque seulement 13 joueurs ne portaient pas des crampons adidas, Nike ou Puma !

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok