Chaussures de foot

adidas Predator Freak : une silhouette spectaculaire, une technologie omniprésente

Publié le 19/01/2021 Mis à jour le 08/02/2021

Un an après avoir réinventé la gamme Predator, adidas offre une nouvelle silhouette spectaculaire à la nouvelle Predator Freak 21.

Il y a seulement un an, adidas avait littéralement briser les codes en dévoilant une Predator Mutator au look agressif, innovant et perturbant. Douze mois plus tard, la marque aux trois bandes est de retour avec une évolution de cette Predator et présente la Predator Freak, la dernière génération de l’héritière de la Accelerator de Zizou, de la Precision de Beckham ou encore de la Powerswerve de Steven Gerrard. Au menu, une technologie Demonskin revisitée, un col toujours plus haut et une semelle ControlFrame améliorée. De quoi donner l’eau à la bouche.

Predator Freak : Encore plus de Demonskin !

Quand on voit la Predator dernière génération, on pense forcément à ces écailles visibles de manière prédominante sur la tige. Baptisée Demonskin, elles sont la face visible de la technologie majeure de la Predator et la nouvelle génération lancée ce jour ne va pas déroger à la règle, loin de là. Déjà largement mis en avant sur la Predator 20, le Demonskin prend encore plus de place aujourd’hui et se retrouve désormais présent à 360°. Toujours imaginée sous la forme d’écailles en caoutchouc calibrées à l’aide d’un algorithme informatique et disposées à des points clés de contact avec le ballon, cette innovation à été développée grâce aux retours de certains joueurs ambassadeurs de la gamme.

Si elles paraissent moins nombreuses à première vue, ces écailles sont plus grandes et visibles sur une plus grande partie de la tige. Remontant désormais jusque sur le coup de pied et de manière plus approfondie sur les flancs, le Demonskin conserve malgré tout les mêmes propriétés et se voudra être le garant d’un contrôle de balle accru. « Quand j’ai enfilé ces chaussures pour la première fois, j’ai tout de suite compris que la technologie Demonskin d’adidas était révolutionnaire. J’en ai eu la confirmation dès que j’ai touché le ballon et que j’ai constaté la manière dont il réagissait à mon pied. Je suis heureux d’avoir pu, par mes retours, contribuer au nouveau design de la Predator » explique par exemple Paul Pogba, l’ambassadeur numéro 1 de la gamme Predator.

Predator Freak : Un col toujours plus haut pour une silhouette unique

L’autre aspect important et visible de la nouvelle Predator Freak, c’est bien sûr ce col. Désormais ancré comme une caractéristique majeure de la gamme Predator, le col se démarque de celui de l’ancienne génération par une forme innovante puisque désormais séparée en deux parties. Alors que la partie arrière reste bien évidemment très haute, il est intéressant de noter que le confort de cette dernière à été améliorée. Si l’on pouvait regretter une version un peu rigide sur l’ancienne génération, le col de la Predator Freak gagne en souplesse et donc en confort. À l’avant, alors qu’il s’agissait d’une forme type « chaussette » sur la Predator Mutator, c’est une partie différente et donc simplement cousue à la partie arrière qui se dévoile. L’occasion de profiter d’un meilleur confort et d’un meilleur chaussage mais aussi d’une plus grande amplitude de mouvements.

Bien évidemment disponible dans une version laceless qui sera la paire haut de gamme visible aux pieds de Paul Pogba, Delle Alli, Miralem Pjanic, David Alaba et Marc-André Ter Stegen, la Predator Freak+  sera forcément ornée de la technologie Primeknit sur la tige mais également d’une semelle ControlFrame. Totalement réinventée avec l’arrivée d’une plaque séparée en deux parties, la semelle extérieure de la Predator Freak a été encore une fois modifiée par rapport à la précédente génération et bénéficie d’un poids encore allégé.

Predator Freak : un style qui rappelle ses glorieuses ainées

Lancée dans un coloris bleu, jaune et blanc, la Predator Freak dispose également d’une nouveau style. Bien évidemment très proche de ce que l’on pouvait retrouver depuis près d’un an aux pieds des joueurs, la paire se démarque des autres par une esthétique inspirée de la Predator Acclerator de 1998 et de la Predator Precision de 2000. Considérées (à juste titre) comme les deux modèles les plus iconiques de l’histoire du silo Predator, ces paires retrouvent ainsi un bout de leurs ADN sur la Predator 2021. Alors que les trois bandes n’étaient visibles que sur l’extérieur du pied, c’est désormais sur les flancs intérieur et extérieur que le symbole d’adidas se retrouve et grâce à une forme enroulée qui rappelle les grandes heures de cette gamme. Au talon, le marquage Predator disparait et se retrouve désormais sur la tige pour une meilleure visibilité.

Toujours vendue à 280€ dans sa version haut de gamme, la Predator nouvelle génération conserve également l’ensemble des déclinaisons que nous avions découvert en janvier 2020. Imaginée pour apporter des possibilités différentes à l’ensemble des pratiquants, la profondeur de la gamme Predator sera identique à celle mise en place en 2020 et se retrouve disponible à la vente à partir de ce mardi 19 janvier 2021.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok