Chaussures de foot

Cristiano Ronaldo et Ada Hegerberg, les visages de la nouvelle Nike Mercurial

Publié le 23/01/2021

Quelques jours après le lancement de la nouvelle Mercurial, Cristiano Ronaldo et Ada Hegerberg se distinguent comme les visages du silo.

Depuis le 19 janvier, Nike possède une nouvelle génération de Mercurial dans ses rangs. Une paire qui conserve les grandes lignes de l’ADN vitesse de ce silo historique mais qui se démarque aussi par de nombreuses innovations au niveau de la construction de la tige et de l’esthétique. Qui dit nouveau modèle dit forcément communication XXL de la part des équipes de la marque et pour cela, Nike s’est appuyé sur deux visages, deux Ballons d’Or. D’un côté, l’incontournable Cristiano Ronaldo qui incarne véritablement le silo et Ada Hegerberg, la joueuse de l’Olympique Lyonnais, première lauréate du Ballon d’Or et nouvelle égérie de cette gamme.

Nike part à la conquête de la femme depuis 2015

Cela pourrait paraitre anodin, mais la présence d’Ada Hegerberg dans le dispositif global de communication de la nouvelle Mercurial est le fruit d’une stratégie mise en place en 2015 par Nike. Imaginée dans le but de conquérir un marché qui s’ouvre depuis quelques temps, cette stratégie devait permettre à Nike de passer de 5 à 11 milliards de dollars de ventes de produits pour femmes en cinq ans. Un enjeu important donc.

Pour mener ce projet à bien, la marque américaine a bien évidemment repensé l’ensemble de ses collections en apportant de nouvelles pièces et de nouvelles idées à destination des femmes, mais s’est également attachée à créer une véritable communauté autour de son image. Avec plus de 7,4 millions d’abonnés sur Instagram, le compte Nike Women va notamment dans cette direction puisque grâce à cette page, ce sont des contenus spécialement dédiés aux femmes qui sont imaginés. Pour doper la visibilité de cette offre de plus en plus importante au fil des ans, l’équipementier au swoosh utilise un argument dont il est l’un des spécialistes : les athlètes sous contrat. Depuis bien longtemps, Nike sait utiliser l’aura de ses sportifs et depuis 2015, de nombreux visages féminins apparaissent dans les campagnes publicitaires.

Pour en revenir au football, il y a déjà quelques années que les sorties de nouveaux produits sont activées conjointement par des athlètes masculins et féminins. Alex Morgan avait par exemple été mise en avant au lancement de la Phantom Venom et des joueuses comme Lieke Martens, Megan Rapinoe ou encore Amandine Henry ont régulièrement été activées par la marque. Nouvelle ambassadrice de Nike depuis le mois de juin 2020, Ada Hegerberg est quand à elle le visage de la dernière Mercurial, au même titre que CR7. Pour matérialiser cela, la marque américaine a réservé un modèle unique pour les deux athlètes, la Mercurial Dragonfly. Alors que CR7 va porter la version Superfly 8 durant les prochains jours, la joueuse de l’Olympique Lyonnais va arborer la Mercurial Vapor 8 « Dragonfly » jusqu’à la sortie du prochain coloris qui se retrouvera aux pieds des autres joueurs du silo. Un choix fort de la part de l’équipementier à la virgule qui continue donc dans la même stratégie.

Un lancement en demi teinte pour la nouvelle Mercurial ?

Mais si les deux athlètes vont bien évidemment apporter de la visibilité à ce coloris Dragonfly qui permet de visualiser l’ensemble des innovations de cette nouvelle génération, la sortie de la Mercurial Vapor 14 et Superfly 8 apparait comme étrange par rapport aux derniers lancements de la marque. Bien évidemment, l’effet COVID-19 et le fait de ne pas pouvoir organiser d’évènements a modifié la donne pour l’ensemble des acteurs mais la sortie de la Mercurial apparait tout de même comme assez étrange en comparaison des deux autres moments forts de ce début d’année, la présentation de la Puma Future Z et de la adidas Predator Freak.

Dans un climat actuellement compliqué pour Nike qui perd régulièrement des ambassadeurs, la sortie de cette nouvelle version de son silo historique aurait pu être l’occasion de reprendre les reines de la planète football. Au contraire, c’est au sein d’un climat pour le moins étrange que se passe ce lancement. Difficile de comprendre par exemple pourquoi Cristiano Ronaldo n’a pas porté la nouvelle Mercurial Superfly 8 « Dragonfly » à l’occasion du match de Supercoupe d’Italie face à Naples ! On suivra avec attention les prochaines prises de parole de la marque américaine pour savoir comment sera géré la mise en avant de cette Mercurial qui ne demande qu’à suivre la trajectoire de ses ancêtres.

Crédits photos : Hegerberg (DamienLGPhoto) / CR7 (Instagram @ronaldo)

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok