Maillots de foot

Quand l’architecture se transforme en logo de foot

Publié le 12/10/2022

La Tour Eiffel, l'Église San Anton de Bilbao, la cathédrale de Cologne... Zoom sur les logos des clubs qui s'inspirent de l'architecture des villes.

Véritable vitrine d’un club, le logo est souvent vu comme la première image que l’on associe à une équipe de foot. Sur les maillots, aux abords des stades, sur les affiches dans les transports en commun, sur les podiums de la Fashion Week… Il est partout.

Si certains blasons deviennent de plus en plus minimalistes à l’image du FC Nantes et de la Juventus, d’autres présentent de nombreux détails parfois méconnus, notamment en ce qui concerne l’architecture. De la Basilique Saint-Sernin du Téfécé à l’église de San Antón de Bilbao… Zoom sur ses logos qui s’inspirent des monuments des villes.

La Tour Eiffel et Paris, basique

En mai dernier, Google a dévoilé la liste des monuments qui étaient les plus visités sur Google Street View. Aux trois premières places, on y retrouve la Tour Eiffel (2e), le Burj Khalifa de Dubaï (1e) et le Taj Mahal (3e). Une analyse qui reflète l’importance de la dame de fer pour la capitale française.

Dans le foot, le Paris Saint-Germain n’est pas le seul club à lui rendre hommage. Le Paris FC et le Paris 13 Atlético l’ont également sur le leur logo. Dans le football amateur, les petits clubs parisiens l’ont aussi adopté, comme l’Union Sportive des Bretons de Paris. Si même les Bretons s’y mettent…

2018 : le retour à l’architecture pour le Toulouse FC

Il y bientôt cinq ans, le Toulouse FC a changé de logo. Les lettres « TFC » ont été remplacées par le blason de la ville rose. Ce dernier est composé du Château Narbonnais (à gauche) et de la Basilique Saint-Sernin (à droite), deux monuments incontournables de l’architecture toulousaine.

D’ailleurs, l’édifice religieux a inspiré la tenue extérieure du Téfécé pour la saison 2022-2023.

Les célèbres arènes de Nîmes

À Nîmes, les arènes c’est sacré. Réalisé en 2018, cet écusson du Nîmes Olympique présente au centre du logo une représentation minimaliste des arènes de Nîmes. Un amphithéâtre antique construit à la fin du 1er siècle et considéré comme l’un des mieux conservés au monde. Il représente donc parfaitement l’histoire et l’identité de la ville gardoise.

La Prince Rupert’s Tower d’Everton

L’édifice du Royal Liver, le phare de New Brighton, la Cathédrale… À Liverpool, les monuments mythiques sont nombreux. Pourtant, Everton a décidé de s’inspirer d’un des moins connus de la ville pour imaginer son logo. Construite en 1787 pour emprisonner les délinquants, la Prince Rupert’s Tower est présente sur le blason des Toffees depuis 1938.

À jamais dans l’histoire du club, ce bâtiment inspire même les maillots de la formation anglaise. Domicile, extérieur, third… Les références à la Prince Rupert’s Tower sont partout.

San Antón à l’honneur sur le logo de Bilbao

Du côté de Bilbao, l’architecture de la ville est présente sur l’écusson du club depuis 1917. Et oui, depuis plus d’un siècle ! Il s’agit là, du pont de San Antón, le plus vieux pont de la ville construit avant 1318 et de l’église de San Antón située juste à côté du pont. Ces deux monuments figurent par ailleurs sur les armoiries de la ville basque.

La Space Needle des Sounders

À Seattle, l’un des bâtiments les plus connus de la ville est la Space Needle, qu’on peut traduire par aiguille de l’espace. Cette tour, construite pour l’exposition universelle de 1962, possède une plateforme en forme de soucoupe volante.

Aujourd’hui, elle est présente sur le logo des Seattle Sounders, une franchise de MLS.

Hommage à la cathédrale à Cologne

Outre le bouc, symbole emblématique du FC Cologne, la cathédrale de Cologne est elle également présente et prend une place importante dans l’écusson du club de l’ouest de l’Allemagne. Elle est la deuxième plus grande cathédrale d’Allemagne, derrière celle d’Ulm avec une hauteur de 157 mètres de haut. Rien que ça. De quoi l’afficher fièrement au cœur de l’écusson.

Crystal Palace et son bâtiment brûlé

La saison dernière, PUMA a réalisé un maillot third spécial pour Crystal Palace. Ce dernier s’inspire du bâtiment qui a donné le nom du club… Le Crystal Palace. Détruit en 1936 dans un incendie, sa façade est toujours visible sur le logo du club.

Cet édifice, qui a notamment accueilli l’exposition universelle de 1851, a été démonté et reconstruit dans le Sud de Londres, zone dans laquelle se trouve Crystal Palace, avant de disparaître.

L’architecture fictive de Sankt-Pauli

Le FC St. Pauli possède un château sur son logo. Ce dernier renvoie aux armoiries de Hambourg, ville dans laquelle se trouve le club de deuxième division allemande.

L’édifice ne s’inspire pas d’un bâtiment de la ville mais de l’histoire et la mentalité des Hambourgeois. Dotée d’une croix, la tour centrale rappellent que Hambourg était autrefois un archevêché. Les autres tours et les murs symbolisent la détermination de la ville à se défendre.

Pachuca et l’hommage à l’indépendance du Mexique

Dans la ville de Pachuca se trouve une tour baptisée El Rejo Monumental, l’horloge monumentale. « Précision, cet édifice a été construit en 1910 pour célébrer le centenaire de l’indépendance du Mexique », explique Futbol Mexicano Fr, un compte spécialisé dans l’actualité foot du Mexique.

pachuca logo football

Articles similaires

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Maitre_Guigz

Publié le 13 octobre 2022 à 10 h 24 min

Strasbourg a aussi sa cathédrale sur son blason 😉

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok