Chaussures de foot

adidas adiPure : son histoire et son évolution depuis 2008

Publié le 02/12/2014 Mis à jour le 03/12/2021

Découvrez l'évolution et les différentes versions des adidas adiPure. Une chaussure mythique chez adidas présente sur les terrains depuis l'Euro 2008.

Quand on pense aux années 2000 chez adidas, on évoque souvent la gamme Predator ou la f50 mais on oublierait parfois la adiPure. Dévoilée en 2008, cette paire au look venu du passé s’était fait une place de choix durant plusieurs années en s’appuyant sur des éléments forts : le confort et le toucher. Si Toni Kroos est connu pour être encore aujourd’hui le seul joueur pro qui porte une adiPure 11 Pro, on revient sur l’histoire et l’évolution à travers les années de cette paire qui est iconique.

adidas adiPure : 2008, le lancement

L’histoire commence en 2008 lors de l’Euro. Une chaussure encore inconnue des footballeurs se pare de l’un des cuirs les plus souples qui existe : le cuir Kangourou. En effet, il permet au pied d’être moulé tout en restant dans un chausson sec. Le toucher de balle devient l’un des meilleurs du moment.

En complément, la semelle extérieure de la première génération de la adiPure se veut être une révolution. Les crampons « Traxion » sont en effet disposés sous des formes de lamelles épaisses sur le modèle Firm Ground (moulés) comme Soft Ground (vissés). La semelle intérieure comporte quand à elle de l’adiPrèn, une mousse visco-élastique qui permet d’assurer un amorti et un confort dans les changements de trajectoire. De plus, sur la gamme SG, cette dernière permet d’inhiber la pression importante sur chacun des huit crampons du modèle.

adidas-adiPure-2008

2009 : adidas adiPure II

En 2009, la deuxième génération de l’adiPure arrive sur les terrains. Selon adidas, le modèle détient alors les meilleurs matériaux du moment. On remarque très vite que le design est remanié. Le laçage asymétrique laisse place au cuir, pour un meilleur toucher de balle. Des grands joueurs comme Benzema, Van Persie, Kàkà portent le modèle en 2009. $

Son style élégant, authentique et intemporel plaît à de nombreux footballeurs. Au niveau des technologies, le seul changement se situe au niveau du talon avec un patch en EVA pour encore plus d’amorti.

adidas-adipure-II-2009-2

Fin Décembre 2009 : adidas adiPure III

Le 20 décembre 2009, adidas sort l’évolution du modèle précédent : la 3ème génération de l’adiPure. A la différence de la gamme Predator, le cuir de Kangourou réussit mieux au modèle adiPure que le cuir de veau. Alors que sur l’adiPure II, la languette était intégrée à l’empeigne, la nouvelle génération détient une languette mobile.

Le laçage asymétrique est un atout selon les joueurs. adidas décide donc de garder cette technologie. Le travail essentiel sur ce nouveau modèle se situe au niveau de l’amorti. Il est encore plus impressionnant que la génération précédente. La plus-value du modèle se fait connaitre : durabilité, économie, qualité du toucher de balle.

adidas-adipure-III

2011 : adidas adiPure IV

En 2011, adidas modifie le modèle qui avait pourtant tant de succès. Le laçage est de retour au centre de la tige, ce qui donne un coté plus rétro au modèle. De plus, on peut remarquer sur l’avant du modèle des coutures surprenantes mais innovantes, permettant une déformation optimale du cuir. La languette n’est plus libre, elle est fixée à l’intérieur, mais elle est libre sur la partie extérieure.

Un choix qui permet de maintenir la languette stable et protectrice. Pour garder son coté classique, l’adidas adiPure reste dans les mêmes mariages de couleurs.

adidas-adipure-IV

2012 : lancement de l’adiPure 11Pro

adidas adiPure 11Pro ! C’est le nouveau nom du modèle sorti en 2012. En effet, il y a tellement de nouveautés modernisant le modèle qu’adidas renomme sa gamme. L’empeigne extérieure se munit désormais d’un cuir de Thaurus puisqu’il est plus hydrophobe que le précédent.

La semelle extérieure s’allège quand à elle avec l’arrivé de la technologie SprintFrame. Celle-ci augmente la traction tout en perdant quelques grammes. La nouvelle coupe et le nouveau design s’adapte très bien au pied. Les sensations des générations précédentes sont améliorées avec légèreté.

adidas-adipure-11Pro-I

2013 : adidas adiPure 11Pro II

2013 est l’année différente pour l’adiPure 11Pro II. Le design n’est plus du tout le même, il choque certains footballeurs, tant positivement que négativement. Les coutures redeviennent plus classiques et plus utiles pour le pli du cuir, ce qui ravit les conservateurs de la classique adiPure. Cependant, à l’arrivé de la Coupe du Monde, cette génération commence à prendre les couleurs du Brésil au détriment du coté classique de l’adiPure 11Pro.

chaussure-adidas-11-pro

2014 : adiPure 11Pro III

En 2014, la troisième génération de la adiPure 11 Pro débarque. Bien loin de la deuxième version, celle-ci revient à ses grands classiques. Un nouveau squelette débarque ainsi au niveau du talon et à l’avant de la chaussure afin de permettre un ajustement parfait et une stabilité accrue. La semelle de confort dispose également d’un cadre qui répartit la pression sur la chaussure, tandis que de nouveaux (petits) crampons améliorent la pénétration avec les pelouses. À noter aussi la disparition des coutures sur l’avant du pied de la 11Pro !

adidas-11pro-noir-blanc-orange-bleu

2015 : Fin du silo adiPure d’adidas

En 2015, adidas met un grand coup de balai au sein de sa gamme de crampons. En effet, en dévoilant sa gamme X et sa gamme ACE, la marque aux trois bandes retire par la même occasion et dans le même temps ses silos f50, Predator Instinct, Nitrocharge et 11Pro ! Une triste fin pour ces différents silos et notamment pour la gamme adiPure qui restera à tout jamais associé aux notions d’élégance, de confort et de toucher de balle.

2021 : De retour au sein d’un pack « Legends »

Six ans après sa dernière version, la adiPure a finalement fait un retour remarqué au sein d’un pack baptisé « Legends ». Aux côtés de la f50 adizero et de la Predator Pulse, la adidas adiPure a ainsi retrouvé les lignes de sa toute première génération de 2008 grâce à un remarquable mélange de noir et de doré. Et si ce silo mythique retrouvait de sa superbe dans les prochains mois ou les prochaines années ? On ne peut que le souhaiter.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok