Chaussures de foot

Les crampons Nike des différentes Coupes du Monde

Publié le 16/05/2018 Mis à jour le 07/11/2022

La Coupe du monde de football est l'événement idéal pour mettre en avant de nouveaux crampons ou coloris. La preuve, depuis 1994, Nike est hyperactif pendant le Mondial.

Alors que PUMA et adidas étaient les équipementiers phares des premières Coupes du monde de football, un jeune acteur à commencer à émerger à partir de la Coupe du monde 1994 qui se déroulait aux États-Unis. Cet acteur, c’est évidemment l’équipementier Nike qui a profité du Mondial sur son sol pour faire basculer la hiérarchie.

Coupe du Monde 1994 : la Nike Tiempo Premier

Au moment de la Coupe du Monde 1994, le cuir de kangourou domine la planète foot. C’est le matériau le plus fiable du marché. Il apporte aux joueurs un contrôle du ballon avec un très grand confort. C’est pourquoi Nike lance la Tiempo Premier. Une chaussure polyvalente avec sa fameuse languette repliée pour protéger le pied et masquer les lacets pour des conduites et des frappes de balle plus fluides.

Nike-Tiempo-Premier

Sans fioriture avec son coloris noir/blanc (les chaussures colorées étant très rares à l’époque), la Tiempo Premier se distinguait aussi par ses crampons hybrides avec quatre crampons en lamelle à l’arrière et 8 crampons coniques pour 2 lamelles à l’avant.

La paire fait fureur et demeure présente aux pieds de 10 des 22 joueurs disputant la finale du Mondial 1994 dont Romario, Bebeto et Paolo Maldini. Un véritable succès pour Nike qui lui donnera des idées puisque la Coupe du monde suivante sera l’occasion de lancer dans le grand bain l’une des chaussures les plus iconique de l’histoire.

Coupe du Monde 1998 : la Nike Mercurial   

En 1998, la star du football mondial s’appelle Ronaldo et ‘attaquant brésilien est l’égérie numéro 1 de Nike. Ses qualités techniques et athlétiques phénoménales font de lui un véritable extra-terrestre sur les terrains si bien que Nike se voit presque dans l’obligation de lancer une chaussure spécialement pour lui.

En mars 1998, Nike lance donc la Mercurial qui est directement inspirée de la vitesse de Ronaldo, qui fait penser à des bolides dans le feu de l’action. Cette chaussure est aussi la première à utiliser une tige synthétique, le KNG-100, qui révolutionnera les idées sur l’élaboration d’une chaussure de football.

La Mercurial de Ronaldo en 1998

chaussure-football-nike-mercurial-1998-R9

Pour la Coupe du monde en France, Nike décide même de lancer un coloris spécial « Mondial » aux couleurs du Brésil avec un fond gris chromé. Ce coloris restera dans la légende et sera réédité à de nombreuses reprises.

Pour l’anecdote, avant d’être baptisée Mercurial, ce modèle devait s’appeler Ultravelox. Difficile de regretter le changement de nom …

Coupe du Monde 2002 

1. Mercurial Vapor I

Après le succès de la première Mercurial en 1998, Nike lance la première Mercurial Vapor en 2002. Conçue pour tenir un « sprint de 90 minutes » tout en fournissant de belles sensations en termes de contact des pieds avec le sol, la Mercurial Vapor se distingue des précédents modèles par son extrême finesse et son poids réduit au maximum (196g, soit la première chaussure de foot sous les 200g) grâce à l’apparition d’une nouvelle semelle et d’un cuir synthétique, le Nike Skin.
.

La Mercurial Vapor 1

nike-mercurial-vapor-2002

Ronaldo, qui revient d’une terrible blessure au genou, demeure une nouvelle fois la tête de gondole de l’équipementier américain qui lui concocte une nouvelle fois un coloris spécial « chromé » pour la compétition. Ce pari est encore payant puisque le Brésilien survole la compétition avec 8 buts dans le tournoi dont 2 en finale.
.

La Mercurial Vapor 1 de Ronaldo en 2002

Nike-Mercurial-Vapor-02-M

2. Air Zoom Total 90

Au début des années 2000, l’autre paire crampons phare de Nike demeure la Air Zoom Total 90. Une chaussure qui est devenue iconique au fil des années et qui se positionnait alors entre la Mercurial et la Tiempo. A l’époque, Nike n’avait pas imaginé pas de coloris spécialement dédié à la Coupe du Monde, si bien que les représentants de la paire évoluaient avec différents coloris.

Les Air Zoom Total 90 de la Coupe du Monde 2002

chaussures-Nike-Air-Zoom-Total-90-coupe-du-monde-2002

Coupe du Monde 2006

En 2006, Nike n’a pas encore l’idée de lancer des packs spéciaux pour la Coupe du monde. En revanche, la marque met désormais en avant trois différents silos qui équipent les superstars de la compétition. La Mercurial Vapor III qui se retrouve aux pieds des deux Ronaldo, le brésilien et le portugais, la Tiempo II portée par Ronaldinho mais aussi André Pirlo ou encore la Air Zoom Total 90 incarnée par l’anglais Wayne Rooney.

1. Mercurial Vapor III

Dès 2005, la Mercurial Vapor III fait son apparition et apporte des évolutions importantes au niveau des technologies. Sur la partie supérieure, la microfibre « Teijin » fait ses grands débuts et s’adapte parfaitement à la forme du pied. Le talon a également évolué avec l’intégration de la fibre de carbone.

Durant la compétition qui se joue en Allemagne, les joueurs qui incarnent la Mercurial évoluent avec des coloris différents et même si le coloris jaune/vert demeure le plus populaire. C’est d’ailleurs avec ce coloris chaussure que le Brésilien Ronaldo battra le record du nombre de buts inscrits dans la compétition avec 15 buts (avant de se faire battre par Miroslav Klose en 2014).

La Mercurial Vapor III du brésilien Ronaldo en 2006

chaussures-Nike-Mercurial-Vapor-III-jaune-vert-coupe-du-monde-2006

2. Tiempo Air Legend II

De nouveau sur le devant de la scène grâce à Ronaldinho, la Tiempo II est aussi une chaussure incontournable de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. Mais le coloris qui aura le plus de succès est le « Touch of Gold » de Ronaldinho avec une version blanc/or et or tout simplement magnifique.

La Tiempo Air Legend II de Ronaldinho en 2006

chaussures-football-Nike-Tiempo-Touch-of-Gold-Ronaldinho-2006

3. Air Zoom Total 90

Toujours présente en 2006, la Air Zoom Total 90 est malgré tout moins visible que la Mercurial Vapor et la Tiempo. La paire compte tout de même un ambassadeur clé en la personne de Wayne Rooney, qui évoluera avec un coloris blanc/rouge durant la compétition.
.

La Air Zoom Total 90 de Wayne Rooney en 2006

chaussures-Nike-T90-blanc-rouge-coupe-du-monde-2006

Malheureusement, l’attaquant polyvalent anglais et sa paire se distingueront surtout pour un carton rouge reçu en quart de finale de la compétition contre le Portugal pour un « nettoyage de crampons » mémorable.

Coupe du Monde 2010 : le pack Elite

C’est à l’occasion de la Coupe du Monde 2010 qui se déroule en Afrique du Sud que Nike décidé de lancer un pack uniquement dédié à la compétition internationale et dans le but d’apporter une visibilité globale à sa gamme de crampons.

Les quatre silos phares de l’époque (la Mercurial Vapor Superfly II, la CTR360 Maestri, la Total 90 Laser III et la Tiempo Legend III) arborent en effet un seul et même coloris. Ce dernier propose une combinaison inédite de violet chromé et d’orange, censée aider les performances visuels des joueurs.

De son côté, Andrés Iniesta fera la meilleure publicité possible pour la CTR360 Maestri en inscrivant le but décisif en finale de la Coupe du Monde 2010 contre les Pays-Bas.
.

Les crampons Nike de la Coupe du Monde 2010

2010-nike-football-history-elite-pack_original (1280x960)

Coupe du Monde 2014 : World Cup pack

En 2014, Nike lance deux crampons de foot révolutionnaires quelques mois avant la Coupe du Monde : la Magista Obra et la Mercurial Superfly IV.

Ces deux chaussures sont les premières à arborer une chaussette montante intégrée au reste de la tige. Pour accompagner ces deux chaussures stars, on retrouve l’Hypervenom Phantom de Neymar et la Tiempo Legend V portée par de nombreux joueurs dont Jerome Boateng, vainqueur de la Coupe du Monde.

Les coloris de ce World Cup Pack marquent les esprits avec ce mélange de rouge et jaune. Un rouge dominant pour l’Hypervenom et la Mercurial Superfly et un jaune dominant pour la Magista et la Tiempo. La grande star de ce pack restera à tout jamais la Magista puisque c’est avec cette chaussure que Mario Götze inscrira l’unique but de la finale de la Coupe du Monde 2014.

Les crampons Nike de la Coupe du Monde 2014

chaussures-Nike-pack-coupe-du-monde-2014

Coupe du monde 2018 : le pack Just Do It

Lancé quelques semaines avant le début du Mondial en Russie, le pack Just Do It devient le pack dédié à la Coupe du monde 2018. Contrairement aux éditions de 2010 et 2014, l’équipementier à la virgule a décidé de miser sur la simplicité avec des coloris majoritairement blanc et complétés par des nuances de couleurs fluo différentes selon les silos. On retrouve ainsi un mélange de blanc/orange fluo pour la Mercurial, blanc/vert fluo pour l’Hypervenom, blanc/rouge fluo pour la Magista et blanc/bleu fluo pour la Tiempo.

Dans le but d’apporter une touche supplémentaire à ce pack qui peut apparaitre comme simpliste, Nike laissera une  grande place à la personnalisation puisque chaque joueur pourra placer le drapeau de sa nation au talon de ses chaussures.

Les crampons Nike de la Coupe du Monde 2018

chaussures-Nike-football-just-do-it-world-cup-pack

Coupe du Monde 2022 : le pack Generation

Pour la Coupe du Monde 2022, Nike a dévoilé un nouveau coloris : le pack Generation. À l’image du blanc qui était dominant en 2018, c’est une autre couleur (le cuivre) qui sera le fil rouge du pack Generation du Mondial 2022. De la Mercurial à la Tiempo en passant par la Phantom GT, le cuivre est partout. Très présent sur la Mercurial jusqu’à ressembler à l’ancienne Mercurial Match, en binôme avec le noir sur la Phantom GT et secondaire sur la Tiempo Legend puisque c’est le rose qui est le plus utilisé sur ce modèle, en parallèle avec le cuivre. Un pack de crampons assez incroyable.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Matthis

Publié le 17 mai 2018 à 17 h 11 min

Ca serait pas mal si tous les joueurs français sélectionnés ce soir, qui sont sponsorisés par Nike, portent leurs silos respectifs avec le logo france derrière le talon 😀

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok