Quelles sont les différences entre des chaussures de foot et des chaussures de rugby ?

Publié le 20/09/2019 Mis à jour le 21/09/2019

Alors que la Coupe du Monde de rugby 2019 vient de débuter, on s'intéresse à une question qui peut paraitre anodine mais que vous nous demandez souvent : Quelles sont les différences entre des chaussures de foot et de rugby ?

Si vous avez regardé le premier match de la Coupe du Monde de rugby 2019, vous avez notamment du apercevoir des Mercurial Superfly 7, des Mizuno Morelia 2 Néo ou même des Under Armour Magnetico dans les pieds de l’arbitre. Des modèles de chaussures qui sont bien évidemment ceux déjà utilisés par les joueurs de football et qui se payent donc une seconde visibilité dans les pieds des rugbymen chaque week-end. Pourtant, depuis quelques années déjà, le marché des chaussures de rugby est en plein essor. Alors que 10 ou 15 ans en arrière, les joueurs de rugby devaient se résoudre à flaner dans les rayons football pour dénicher une paire, les chaussures de rugby ont désormais des gammes spécifiques et des marques comme adidas, Gilbert ou Canterbury (cette marque à également été l’équipementier officiel du LOSC en 2008…) jouent le jeu en lançant des modèles spéciaux. Mais alors, quelles sont les différences entre les chaussures de football et les chaussures de rugby ? Est-ce que je peux jouer au foot avec une chaussure de rugby et inversement ?

Pour comprendre les différences entre les chaussures de football et les chaussures de rugby, il faut tout d’abord regarder du côté des spécificités de chacun de ces sports. En effet, dans ces deux disciplines les besoins peuvent être complètement différents. Si dans le foot le besoin d’accroche est très important, dans le rugby il est tout simplement vital, c’est notamment pour cela que la plupart des chaussures de rugby proposées par les marques sont présentées avec des crampons en alu sur des semelles SG. Alors que dans le football, nous sommes habitués à voir des plaques SG avec 6 crampons (4 à l’avant, 2 à l’arrière) et même si adidas fait désormais le pari de ne lancer que des semelles hybrides avec des crampons plus petits en supplément des 6 crampons historiques, dans le rugby, les semelles sont souvent conçues avec 8 crampons (6 à l’avant, 2 à l’arrière) afin de garantir une excellente accroche notamment pour les avants. Si la hauteur tolérées des crampons est également spécifique à chaque sport (jusqu’à 21mm dans le rugby), la construction même des chaussures peut également être différente dans certains cas. Une fois encore, c’est du côté des avants qu’il faut se tourner pour noter ces changements puisque les marques proposent bien souvent des tiges renforcées ou coquées afin de protéger les orteils.

test-nike-mercurial-vapor-13-footpack-8

Sur les autres postes, le besoin de protection sera bien évidemment moins présent mais l’accroche restera l’un des éléments essentiels d’un choix de modèles. C’est pourquoi, de nombreuses marques ont créés des modèles directement inspirés des chaussures de football mais possédant une semelle extérieure comprenant les fameux huit crampons. Sur ces paires, on retrouves des matériaux plus légers à l’image des produits habituellement présents dans le foot et qui offre un mélange de traction et de souplesse. Mais s’il fallait trouver un élément de comparaison entre les chaussures de football et les chaussures de rugby, ce serait du côté des chaussures pour les arrières qu’il faudrait se tourner. En effet, présentant des besoins communs avec les footballeurs en terme de souplesse et de réactivité, les arrières au rugby évolueront pour la plupart avec des chaussures imaginées pour le football que ce soit avec des semelles SG à 6 crampons, des semelles FG pour les terrains un peu plus sec ou les semelles hybrides mélangeant crampons vissés et crampons moulés.

Pour aller plus loin dans les différences, vous remarquerez que sur les terrains on ne retrouvera que très peu de modèle football de la part d’adidas. Vous ne verrez donc presque pas de Predator, de X, de Copa ou encore de Nemeziz alors que du côté de Nike, les joueurs arboreront facilement des Mercurial, des Phantom Vision, des Venom et des Tiempo. Cela s’explique simplement par le fait que la marque allemande a développé des modèles spécifiques au rugby alors que dans le même sens, la marque américaine ne dispose d’aucun modèle dédié au rugby. Vous le voyez, malgré la présence de chaussures à crampons dans ces deux sports, les besoins sont malgré tout différent et il n’est donc pas étonnant de voir les marques développer des produits spécifiques au rugby…

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok