Maillots de foot

Pourquoi Gianluigi Donnarumma ne devrait pas avoir le numéro 99 au PSG ?

Publié le 08/06/2021

Annoncé du côté du PSG, le portier Gianluigi Donnarumma souhaiterait arriver avec son numéro 99. Une demande classique en Italie mais qui ne devrait pas aboutir en France.

D’ici quelques heures ou quelques jours, Gianluigi Donnarumma devrait poser ses valises à Paris et devenir un joueur du Paris Saint-Germain. Doublure de Keylor Navas ou futur titulaire à la place du gardien actuel, l’italien aurait un souhait en arrivant au PSG : porter son numéro 99, celui qu’il porte depuis ses débuts à l’AC Milan. Si cela est possible en Italie et même fréquent, en France la donne est totalement différente à tel point que l’international italien va devoir trouver un autre numéro …

Donnarumma avec le 99 au PSG ? possible ou impossible ?

Derrière les numéros des joueurs, il y a souvent des histoires. À l’image du numéro 19 de Benzema en équipe de France qui a fait couler beaucoup d’encre mais qui est finalement en lien avec l’un de ses numéros utilisé à l’Olympique Lyonnais, les numéros de maillots fascinent et interpellent. Mais derrière ce simple flocage dans le dos des joueurs se cachent des règlements différents selon les championnats. En France, c’est un article complet du règlement général qui concerne cela. Article 576, du règlement de la LFP : Les joueurs susceptibles de jouer en équipe première se voient attribuer un numéro à l’année. Cette liste ne peut excéder 30 noms, le numéro 30 est donc le dernier de la liste qui peut être complétée et mise à jour à chaque mouvement dans le club. Si un club justifie employer plus de 30 joueurs sous contrat professionnel, la Commission des Compétitions peut accorder une dérogation à l’alinéa précédent. Les numérotations fantaisistes sont interdites (exemple : 45 – 82). Les numéros 1, 16 et 30 sont exclusivement et obligatoirement réservés aux gardiens de but. En dernier ressort, le numéro 40 peut être attribué.
.

Le 99 de Donnarumma sur le maillot du PSG ?

Bruno Guimaraes, le contre exemple

Très clair, ce point du règlement a ainsi déjà changé les habitudes de certains joueurs provenant d’Italie ou d’Angleterre et souhaitant continuer à utiliser ces numéros jugés comme « fantaisiste » du côté de la LFP. Milik qui portait le 99 au Napoli ou encore Balotelli avec son 45 à Liverpool sont les derniers exemples en date.  Mais si le marseillais et l’ancien niçois ont vu leurs demandes recalées, le lyonnais Bruno Guimaraes a quand à lui obtenu gain de cause lors de son arrivée à l’Olympique Lyonnais. Fidèle à son numéro 39 qu’il porte dans son coeur, le brésilien a en effet obtenu une dérogation de la part de la LFP qui va dans le sens de l’une des parties du point de règlement stipulé juste au dessus « Si un club justifie employer plus de 30 joueurs sous contrat professionnel, la Commission des Compétitions peut accorder une dérogation à l’alinéa précédent ». Pour que Donnarumma puisse avoir une chance de porter le numéro 99, il faudra donc que le PSG fasse une demande officielle mais rien ne dit à ce jour que la LFP lui accordera cela.

Si la LFP venait à aller dans son sens, le 99 débarquerait alors pour la première fois en Ligue 1. Si en revanche, une dérogation n’était pas accordée, le futur portier du PSG devrait se diriger vers le 16 d’un Sergio Rico probablement sur le départ ou du 21 qu’il porte avec la sélection italienne. Pour ce numéro, il faudrait malgré tout que Ander Herrera accepte de changer lui aussi de numéro …

Crédit photo à la Une : Twitter @iF2is

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok