Maillots de foot

Un joueur des Corinthians joue son premier match avec le numéro 123

Publié le 09/09/2021

Arrivé aux Corinthians en provenance du club chinois Shandong Taishan FC, Roger Guedes a surpris tout le monde en choisissant comme nouveau numéro le 123.

La montre de Ramon Abatti Abel affiche la 84e minute lorsqu’il arrête le jeu du match de Serie A brésilienne entre la Juventude et les Corinthians (19e journée). Dans sa tenue jaune, l’arbitre de la rencontre donne un coup-franc au club de Sao Paulo. Menés à 1 à 0, les Corinthians profitent de cette offrande pour égaliser sur ce coup de pied arrêté, botté directement par Roger Guedes, le premier et nouveau numéro 123 du club. Oui, 123.

Pourquoi le numéro 123 ?

Le Brésilien a choisi ce nombre pour une simple raison. À son arrivée aux Corinthians, son numéro fétiche le 23 est déjà occupé par Fagner. Formé au club et avec plus de 280 apparitions sous le maillot des Timao, Roger Guedes ne se voyait donc pas lui chiper son numéro. « J’ai toujours utilisé le 23, qui est le jour de la naissance de mon fils. Ici, il y a Fagner. Il a une histoire au club », précise d’ailleurs le transfuge brésilien lors de sa présentation le mercredi 1er septembre. Chaque problème a sa solution, c’est pourquoi Roger Guedes a revisité son numéro fétiche en le transformant en 123. Malin.

À lire aussi : pourquoi Lionel Messi porte le numéro 30 au Paris Saint-Germain ?

Les numéros originaux, une norme pas si normale au Brésil

La Confédération brésilienne de football (CBF), qui organise le championnat de foot du Brésil, indique dans son règlement 2021 que les athlètes seront identifiés par une numérotation allant de 1 à 23. Strict ? Non, car si un club souhaite utiliser un autre numéro pour une raison particulière, il peut envoyer un courrier officiel au Conseil des compétitions de la CBF (DCO) pour demander une autorisation. En Série A brésilienne, ils sont d’ailleurs plusieurs à porter des numéros supérieurs au 23. Diego Tardelli de Santos étrenne le 99, Caio Paulista de Fluminense le 70, Kenedy de Flamengo le 33… En revanche, aucun joueur ne floque sa tenue du 24. Un numéro qui pose problème pour des raisons homophobes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Diego Tardelli (@tardelli9)

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok