Maillots de foot

Coupe du Monde : Quand la France jouait avec un maillot d’un club de pêcheur

Publié le 17/12/2022 Mis à jour le 16/12/2022

Retour sur la folle histoire du maillot venant d'un club de pêcheur porté par les Bleus lors d'un match au Mondial 1978.

Et oui l’équipe de France a bel et bien joué avec un maillot vert durant un match de Coupe du Monde ! Loin des tenues bleues, blanches ou rouges que les joueurs tricolores ont pu arborer dans leur histoire, le vert a fait une apparition éphémère le temps d’un match de poules du Mondial 1978.

C’est aussi ça la Coupe du Monde. Des anecdotes insolites, qu’on aime ressortir des années plus tard et qui nous paraissent aujourd’hui improbables.

L’histoire de ce maillot vert

Pour évoquer cette histoire, il faut se plonger en juin 1978 lors de la Coupe du Monde en Argentine. À cette époque, l’Équipe de France figure parmi les 16 qualifiées de la phase finale de la compétition. Loin d’être favoris à la victoire finale, les Bleus emmenés par Michel Hidalgo font face à un groupe très compliqué composé de l’Italie, de l’Argentine et de la Hongrie.

Sûrs de ne pas être qualifiés à l’issue de ses deux premiers matchs de poules, les Bleus avaient à cœur de terminer leur campagne de la meilleure des manières par un match face à la Hongrie, elle aussi éliminée. C’est quelques heures avant le début de la rencontre au moment où les deux équipes vont s’échauffer que les joueurs se rendent compte d’un problème de taille. Les deux nations portent toutes les deux un maillot blanc. Une solution doit donc être trouvée au plus vite. Pour ne pas arranger les choses, le jeu de maillot domicile est déjà dans les valises qui doivent rentrer au pays.
.

Le maillot vert de l’Équipe de France au Mondial 1978

Pris de court par cette situation complètement lunaire, les acteurs de la rencontre sollicitent un groupe de motards et leur donne pour mission de trouver des maillots colorés. Quelques minutes plus tard, les motards sont de retour avec des maillots verts et blancs. Des tuniques qui ont été prêtées par une équipe locale : le Club Atlético Kimberley. Un club créé par des pêcheurs argentins de la région.

C’est donc avec plus d’une demi-heure de retard que les joueurs français pénètrent sur la pelouse avec ces fameux maillots verts. Cette tenue aura même permis aux Bleus (ou aux verts) de s’imposer sur le score de 3-1 face aux Hongrois. Une histoire dingue.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok