Chaussures de foot

Erling Haaland toujours sans le moindre contrat d’équipementier

Publié le 25/01/2023

Sous le feu des projecteurs à Manchester City, Erling Haaland n'affole pas que les défenses anglaises. Il fascine également sur le plan marketing.

«Nous allons annoncer le nouveau sponsor de Haaland très bientôt et il s’agit du plus gros contrat de sponsoring de l’histoire du football.» Lâchée en plein milieu de la Coupe du Monde 2022, cette phrase prononcée par Rafaela Pimienta, avocate et représentante de Haaland, a fait beaucoup parler.

Pourtant, trois mois après, le norvégien est toujours libre de tout contrat. Une situation qui dure même depuis le 1er janvier 2022 et alors que Nike, adidas et PUMA semblent prêt à tout pour récupérer l’un des visages forts du football mondial pour les années à venir.

Qui signera Erling Haaland ?

Depuis qu’il est libre de tout contrat, Erling Haaland s’affiche en match avec la Mercurial Vapor 14 jaune fluo de Nike. Un modèle qui date de aout 2021 et qui ne le quitte plus durant les compétitions. En revanche, la donne est différente pendant les entrainements. Ces derniers mois, il s’est par exemple affiché avec la X Speedflow pendant un entrainement du BVB. Puis lors de sa signature à City, c’est avec une paire de X Speedflow verte fluo qu’il avait été photographié.

D’ailleurs, au moment de l’annonce de ce contrat pharaonique, plusieurs sources annonçait déjà que le norvégien avait signé avec adidas. Qu’il s’était rendu au siège mondial de la marque et que c’était désormais une question d’heures.

Si ces éléments pourraient donc donner une belle avance à adidas, PUMA semblait également dans la course grâce à un élément fort : le fait d’être le sponsor de Manchester City. À l’instar d’un Jack Grealish qui a été furtivement aperçu avec une paire de Future aux pieds, la proximité des équipes PUMA pourrait donner des idées de rapprochement aux deux partis. On se rappelle également que PUMA avait réussi à faire porter des crampons aux joueurs lors de la séance photo de son arrivée à City.

Enfin, et c’est une piste naturellement importante, Nike est là encore l’un des grands favoris à la (re)signature de son poulain. C’est d’ailleurs avec la marque américaine qu’il a disputé l’intégralité des matchs pros de sa carrière et c’est encore et toujours avec elle qu’il évolue alors même que plus rien ne l’oblige de manière contractuelle. Preuve d’un amour presque inconditionnel pour les Mercurial de Nike ?


Ce qui est en revanche certain, c’est que le joueur et son environnement savent se faire désire pour la signature de ce nouveau contrat de partenariat qui promet d’être historique. S’il signait chez adidas, il deviendrait le pendant d’un Jude Bellingham pour le silo vitesse qu’est la X. Chez Nike, il serait certes dans l’ombre de Mbappé sur le silo Mercurial mais serait malgré tout complémentaire car fidèle à la tige basse de la Vapor. Enfin, chez PUMA, il pourrait devenir l’alter égo de Neymar sur le silo Ultra.

Ce qui est en revanche certain, c’est que le chèque qui sera signé sera d’un montant proche de 15 millions d’Euros. Il y a quelques mois, Goal annonçait même 17 millions d’Euros proposés par Nike pour le prolonger. Le prix à payer pour s’assurer les services de celui qui apparait comme LE joueur à signer pour les dix prochaines années.


Difficile donc de se projeter mais s’il fallait se lancer, on tablerait probablement sur du 50% Nike, 45% adidas, 5% PUMA. Et selon vous ?

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok