Maillots de foot

FC Nantes : l’histoire du club à travers les maillots

Publié le 16/04/2022

Ce week-end face à Angers, le FC Nantes jouera le 2000e match de son histoire en Ligue 1. L'occasion de retracer l'histoire du club à travers ses maillots.

Historique. Face à Angers ce week-end, le FC Nantes jouera le 2000e match de son histoire en Ligue 1. Des maillots Europe 1 d’adidas aux tenues Eurest de Diadora, footpack revient sur tous les maillots portés par les Canaris depuis 1965.

 

1965-1966 : la patte José Arribas et les premiers titres

Fondé en 1943, le FC Nantes accède à la Division 1 en 1963. Deux ans plus tard, le FCN remporte son premier titre de champion, qui sera suivi par un deuxième la saison suivante. En place dès 1960 en tant qu’entraineur, José Arribas impose sa patte et développe les prémices de ce qu’on va appeler le jeu à la Nantaise. Emmenés par Bernard Blanchet, qui reste aujourd’hui le meilleur buteur de l’histoire du FCN, les Canaris évoluent alors avec une tenue rayée des couleurs du club, le jaune et le vert.

1974-1977 : duels épiques entre Nantes et Saint-Étienne

Après avoir glané son troisième titre de champion de France lors de la saison 1972-1973, le FC Nantes se lance alors dans une rude bataille avec l’AS Saint-Etienne lors des trois saisons suivantes qui sera ponctuée par le 4ème titre du club lors de la saison 1976-1977. Avec les Bertrand-Demanes, Amisse, Pécout, Bossis autour du capitaine Henri Michel, les Jaunes et Verts sont alors au commencement de la plus belle et prolifique période du club, qui verra également le départ du maître José Arribas et l’arrivée de Jean Vincent, bientôt épaulé par un certain Jean-Claude Suaudeau.

A travers ses maillots, redécouvrez la grande histoire du Football Club de Nantes (FC Nantes)

Équipé par adidas qui venait de succéder à Le Coq Sportif, le maillot jaune des Canaris en 1975 et 1976 est alors associé à un short noir et des chaussettes jaunes. Comme lors des saisons précédentes, le logo du club n’apparaît pas sur le maillot au contraire d’un énorme marquage « Café de Côte d’Ivoire ». Il faudra attendre 1978 pour voir le blason du FCN sur la tenue jaune et verte.

1979-1980 : Bob Marley et Europe 1

Devancé en 1978 par le RC Strasbourg puis par l’AS Monaco en 1979, le Football Club de Nantes devient pourtant le maillon fort du football français. Vainqueurs de la première coupe de France du club en 1979, Henri Michel et ses coéquipiers remportent de nouveau la Division 1 en 1980, ce qui sera même le dernier titre de l’international français qui quittera le club ligérien deux ans plus tard avec pas moins de 532 rencontres disputées en championnat sous le maillot des Canaris, record à battre ! Autre record établi pendant cette période faste pour le football nantais, la série de 92 matchs sans défaite dans les travées du stade Marcel Saupin entre 1976 et 1981.

A travers ses maillots, redécouvrez la grande histoire du Football Club de Nantes (FC Nantes)

Parfaite sur le plan national, la saison 1979-1980 offrira également de belles promesses sur la scène européenne puisque le FCN, qui dispute alors la Coupe des coupes (anciennement C2), se hissera jusqu’en 1/2 finale battu par le FC Valence.

Mais si on devait parler de la période fin 70, début 80 on pourrait la résumer par une tenue devenue légende. Supporters ou non du FC Nantes, tout le monde connait le maillot jaune marqué d’un énorme « Europe 1  » auquel on rajoute le short vert et les bas jaune. Toujours équipé par l’équipementier allemand adidas, le FCN arbore également une tenue d’un sublime blanc et vert lors de certains matchs tandis que lors des matchs européens, le sponsor disparaît pour laisser une tenue des plus épurée.

Et si ce maillot « Europe 1  » est devenu légende c’est aussi grâce … à Bob Marley ! De passage dans la cité des Ducs de Bretagne en juillet 80, le chanteur Jamaïcain et ses musiciens, les Wailers, qui adorent taper la balle font alors un tour du côté de la Jonelière (le centre d’entraînement du FCN) et se lancent dans un cinq contre cinq face à Henri Michel, Gilles Rampillon, Loïc Amisse, Bruno Baronchelli et Jean-Paul Bertrand-Demanes. Le temps d’une photo avec Henri Michel, le maillot devient un peu plus légendaire !

A travers ses maillots, redécouvrez la grande histoire du Football Club de Nantes (FC Nantes)

1982-1983 : Coco Suaudeau prend le pouvoir

Directeur du centre de formation depuis 1973, Jean-Claude Suaudeau prend le relais de Jean Vincent à la tête de l’équipe première et le résultat est immédiat. Emmené par l’efficacité de la triplette offensive Amisse-Halilhodzic-Baronchelli, la technique du « Brésilien  » José Touré et la solidité du nouveau capitaine Maxime Bossis, le FC Nantes est sacré champion de France après avoir dominé outrageusement la Division 1 et sera même finaliste de la coupe de France.

le FC Nantes est sacré champion de France après avoir dominé outrageusement la Division 1

Après 5 années de maillot « Europe 1 « , c’est une tenue sans col et avec de fines rayures verte qui fait son apparition pour l’avant dernière saison passée au stade Marcel Saupin.

1994-1996 : tarif maison et jeu à la nantaise

12 ans. C’est le temps qu’il faudra attendre pour que le FCN remporte son 7ème titre de champion de France. Composée en majeure partie de joueurs 100% made in Nantes, l’équipe va alors survoler le championnat, réalisant même une incroyable série de 32 matchs d’affilée sans défaite pour faire de cette saison l’une des plus abouties de toute l’histoire du championnat de France.

le FC Nantes est sacré champion de France après avoir dominé outrageusement la Division 1

Le quatuor Loko-Pedros-Ouedec-N’Doram fait alors des étincelles à chacune des sorties du FCN (devenu FCNA depuis 1992 et jusqu’en 2007) et encore plus à domicile où les Canaris termineront avec un bilan de 14 victoires et 5 matchs nuls. Derrière l’armada offensive, Makélélé et Karembeu assurent le travail défensif, l’équilibre est parfait et le jeu à la nantaise atteint son paroxysme lorsque Patrice Loko inscrit un but anthologique face au Paris Saint-Germain.

Équipé par Diadora depuis 1992, le FCN va alors utiliser un maillot, lui aussi devenu emblématique. A l’instar du maillot Europe 1 qui a marqué le début des années 80, le maillot rayé verticalement de jaune et de vert floqué Eurest va marquer le milieu des années 90. Non sans rappeler le maillot du 1er titre de 1965, cette tenue restera jusqu’à la fin des années 2000 et ce, malgré le retour d’adidas en tant qu’équipementier. Le short vert, lui, à disparu depuis la saison 1987 au profit d’un short jaune. Enfin, pour les matchs à l’extérieur, Diadora poursuit sobrement avec le maillot blanc. C’est en revanche moins sobre du côté du maillot de gardien …

Si la saison suivante verra donc le retour de la marque aux trois bandes, elle sera en revanche plus compliquée sportivement pour les jaunes et verts sur le plan national tout du moins, puisque même amputé de Karembeu et de Loko transférés, le FCN réussira la prouesse de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des Champions où ils seront finalement éliminés par le futur vainqueur de l’épreuve, la Juventus Turin.

1999 – 2002 : Génération dorée

Suaudeau parti en 1997, c’est Raynald Denoueix qui prend le relais. Déjà successeur de Coco Suaudeau à la tête du centre de formation depuis 1982, Denoueix suit les traces de son aîné en reprenant les reines de l’équipe fanion. Digne héritier des Arribas, Vincent et Suaudeau, Denoueix fait confiance aux jeunes pousses nantaises et va glaner trois trophées entre 1999 et 2001.

A travers ses maillots, redécouvrez la grande histoire du Football Club de Nantes (FC Nantes)

C’est alors l’époque d’Eric Carrière, Nestor Fabbri, Frédéric Da Rocha, Olivier Monterrubio et du Bertrand-Demanes des années 2000, Mickaël Landreau. Et comme en 1995, la recette va être un succès. Victorieux de la coupe de France en 1999 face à Sedan puis en 2000 face à Calais, les jeunes Canaris vont même réussir l’exploit d’aller conquérir le titre de champion de France 2001, le 8ème du club, au nez et à la barbe de l’Olympique Lyonnais qui allait ensuite enchaîner 7 titres de champion.

En plus du titre, la saison 2001 verra aussi l’arrivée d’un nouvel équipementier sur les bords de la Loire puisque Le Coq Sportif prend le relais d’adidas et abandonne d’entrée la tenue rayée pour un maillot presque entièrement jaune hormis la partie haute du maillot qui est verte. Lors de la saison 2001-2002, le maillot extérieur sera même noir et jaune tandis que le maillot « Europe » de la saison suivante reprend les couleurs inverse du maillot principal. Car comme après le titre de 1995, la saison suivante sera dès plus compliquée en Division 1 pour les Canaris qui finiront à la 10ème place mais enthousiasmante en Champion’s League avec notamment les victoires face au PSV Eindhoven et face à la Lazio lors du 1er tour et le match nul face à Manchester United lors du second tour.

2004-2005 : Touché mais pas (encore) coulé

28 mai 2005, la pelouse de la Beaujoire est envahie, les supporters chantent, les joueurs font la fête comme aux plus belles heures du club. Pourtant, le FC Nantes ne célèbre pas son 9ème titre de champion de France, mais bien son maintien in extremis en Ligue 1 grâce à un but de Mamadou Diallo lors de la dernière journée face à Metz.

Progressivement passé à une tenue entièrement jaune, notamment en 2003 et 2004, Le Coq Sportif avait alors imaginé un maillot avec une unique bande verte pour le maillot principal et jaune et jaune/verte pour le maillot extérieur qui était toujours noir. Un maillot qui restera comme le dernier maillot nantais signé Le Coq puisque la saison 2005-2006 verra l’arrivée d’Airness en tant qu’équipementier. Limogé au lendemain du dernier titre du club, Denoueix, lui, s’éclate avec la Real Sociedad pendant que le FCN amorce son déclin. Déclin qui se concluera par une descente en Ligue 2 à l’été 2007…

2009-2010 : Le début du renouveau

Airness out, Kappa est arrivé du côté de la Jonelière depuis la saison 2008-2009. Après un court passage en Ligue 1 lors de cette saison, le FCN est de retour en Ligue 2 et va même avoir des difficultés à sauver sa peau tout comme la saison suivante. Mais à l’instar de Saint-Etienne, son ancien rival des années 70 qui a longtemps galéré dans l’antichambre de la première division au début des années 2000 avant de revenir aujourd’hui dans les hauteurs du classement de Ligue 1, le FC Nantes va renaître de ses cendres à partir de ces saisons pour finalement revenir en Ligue 1 lors de la saison 2013-2014. Clin d’oeil à l’histoire du club aux 8 titres de champion de France, les saisons 2009-2010 et 2010-2011 ont vu le retour du maillot à bandes jaune et verte.

2019 : Une nouvelle identité pour un nouveau souffle ?

En mai 2019, outre le fait de présenter ses nouveaux maillots de la saison 2019-2020, c’est un nouveau logo qui a été dévoilé par le FC Nantes. Bien loin des blasons traditionnels sur lesquels on retrouve la goélette ou les étoiles de champion de France, c’est un format épuré qui a été présenté par le club, un format taillé pour une utilisation moderne et sur de nombreux supports. Mal accueilli par les supporters Nantais, cette nouvelle identité se voulait le point de départ d’une nouvelle stratégie marketing pour le club ligérien.

Un an plus tard, et après avoir connu Umbro et New Balance au cours des dernières années, c’est avec l’équipementier italien Macron que le FC Nantes s’est engagé.

2021 : Se souvenir, 20 ans après

Alors que les saisons s’enchainent et que les résultats sportifs ne sont pas à la hauteur des espérances, le FC Nantes continue de se souvenir et dévoile en 2021 un maillot réédition de celui utilisé lors de la saison 2000-2001. Fabriqué par l’équipementier Macron, ce maillot reprend les grandes lignes de l’époque et se démarque par un flocage qui reprend les noms des différents champions de France de l’époque.

Pourquoi le FC Nantes joue en jaune et vert ?

Bien loin des terrains de football, c’est vers un hippodrome qu’il faut se tourner pour trouver l’origine des couleurs jaune et verte du FC Nantes. Membre fondateur du club aux côtés de Marcel Saupin, Jean Le Guillou possédait sa propre écurie de chevaux et l’un d’eux, baptisé Ali Pacha était monté par un jockey à la casaque jaune et verte.

Connu pour être redoutable durant les courses, Ali Pacha et son jockey ont donc donné l’inspiration à Le Guillou qui a souhaité conserver ces couleurs porte bonheur pour son nouveau club de foot. Depuis, le jaune et le vert sont encore et toujours les couleurs du FC Nantes.
.

Le maillot extérieur du FC Nantes 2022

Pourquoi le surnom « Les Canaris » pour le FC Nantes ?

Outre le fait de porter des couleurs peu habituelles dans le football, le club de la Cité des Ducs possède également un surnom pas comme les autres : Les Canaris. Mais d’où vient le surnom du FC Nantes ? Derrière cela, plusieurs possibilités. Pour certains, ce surnom vient de Norwich City qui possède les mêmes couleurs de maillots et qui a pour logo, un canari.

Pour d’autres, c’est la simple ressemblance aux couleurs de ce petit oiseau qui a donné ce surnom. Enfin, on se rappellera que durant la fin des années 70-début 80, le club avait eu pour ambition de changer ce surnom jugé trop gentil. Le choix s’était alors porté vers « Les Corsaires » mais le changement n’a jamais eu lieu. Depuis, c’est le club de hockey de la ville qui a pris ce surnom de Corsaires de Nantes.

Pour découvrir plus de maillots et découvrir un peu plus l’histoire du FC Nantes, nous vous conseillons de faire un petit tour sur www.maillots-nantais.com de Didier Hémion.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok