Maillots de foot

Maroc – Nigéria : destins croisés à la Coupe du Monde !

Publié le 08/06/2018

A 6 jours de la Coupe du Monde 2018, les 32 maillots de la Coupe du Monde ont bien été dévoilés & on a hâte de vous proposer nos (nombreux) contenus. Avant cela, petite analyse sur 2 cas totalement opposés : le Maroc & le Nigeria. 

Chez Footpack, on ne pouvait pas passer à côté de cette Coupe du Monde 2018 & on s’est mis en quête d’avoir un maximum de maillots pour créer du contenu durant toute la compétition. Mais 2 maillots vont cruellement nous manquer au début de la compétition : le Maroc & le Nigeria ! Et pour deux raisons bien différentes.

Nigeria : un buzz très bien orchestré par Nike

Si vous êtes passionnés de football, impossible de louper le maillot du Nigéria pour la Coupe du Monde. Il est au top des  classements des plus beaux maillots de la Coupe du Monde, les grandes chaînes en parle, les sites de modes également, … Dévoilé très tôt à Londres au moment de la sortie de la nouvelle Mercurial, Nike a joué la carte de la « rareté » en attendant le 1er Juin pour une sortie grand public. Un lancement retail bien orchestré avec une annonce de 3 Millions de pré-commandes quelques jours plus tôt (un chiffre très élevé comparé aux ventes des plus grandes nations européennes).

nouveau-maillot-football-nigeria-coupe-du-monde-2018-2

Au final, Nike a réussi son coup avec des ruptures de stock sur son site, dans les magasins. Le maillot vendu à 85€ (il est disponible uniquement en version Authentic comme la Corée du Sud par exemple) a même provoqué des queues énormes en Angleterre juste avant le coup (marketing) parfait qui était le match entre l’Angleterre et le Nigéria.

Maroc : le maillot de la discorde

A l’inverse, adidas a créé le buzz mais pour les mauvaises raisons avec le maillot du Maroc. Très attendu, ce maillot n’a pas été dévoilé par adidas au moment des sorties groupées de la marque allemande. Selon le journal Al Maasae, la Fédération marocaine de football se serait mise d’accord avec adidas pour retarder au maximum le lancement des nouveaux maillots afin de lutter contre la contrefaçon, dont le marché est très important au Maroc. Une idée plutôt interessante si elle est accompagnée par un audacieux lancement … ce qui n’a pas été le cas.

Le maillot du Maroc (tout comme celui de l’Iran) est tout simplement un template teamwear (Template Tabela 2018). Un design qui a attiré les foudres des supporters marocains qui ont même lancé plusieurs pétitions en ligne.

maillot-football-adidas-Maroc-2018-img1

Au final, on constate deux trajectoires différentes pour l’activation d’un « petit » pays. Nike a joué la carte du vintage avec son maillot inspiré du design de 1994 pour créer le buzz & faire parler (tout en allant dans le sens de la communication du moment autour de la Jersey Culture). Alors que la marque allemande n’a pas exploité un pays avec un potentiel énorme en lui mettant un maillot teamwear …

Que pensez-vous de cette analyse ?

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dede

Publié le 9 juin 2018 à 0 h 16 min

Je me rappelle d’un match de 2009 ou 2010 ou le Maroc avait également joué avec des maillots contrefaits avec Puma. La solution ne serait-elle donc pas de rejoindre l’équipementier Nike ?
Sérieusement les couleurs du maillot du Portugal « font plus » Maroc que le maillot du Maroc lui même.
En plus Nike ne s’est sont foutu de la tronche d’aucune sélection pour le mondial, même les maillot les plus simples sont élégants.

Laïd

Publié le 10 juin 2018 à 16 h 41 min

Adidas, ou comment foirer complètement sa communication/design pour une équipe qui revient au Mondial après 20 années d’absence. Vraiment déçu de la marque aux 3 bandes. Mais vu qu’on supporte notre équipe du Maroc, on ira quand même l’acheter une fois disponible : ce n’est pas le maillot qui fait les performances 🇲🇦✊🏼

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok