Chaussures

Chris Smalling explique pourquoi il n’aime pas porter de chaussures en cuir

Publié le 16/04/2019

Le défenseur anglais de Manchester United, Chris Smalling, vegan depuis peu et affirmant que cela améliore sa condition physique ainsi que son temps de récupération explique comment ce choix pourrait le pousser à ne plus porter de chaussures en cuir.

Phénomène régulièrement débattu, le veganisme convertit de plus en plus de personnes, y compris les sportifs. C’est le cas de Chris Smalling, international anglais de Manchester United. En 2017, alors qu’il souffre d’une tendinite au genou, il change drastiquement son régime alimentaire pour devenir vegan. Il ne mange alors plus de viande, de poisson, d’oeufs, ni rien qui soit d’origine animale. Il expliquera plus tard que ce nouveau mode de vie aida à la guérison rapide de sa blessure et diminua son son temps de récupération.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chris Smalling (@smalling) le

Bien qu’il respecte strictement son engagement, le double champion d’Angleterre admet qu’il y a certains éléments du monde professionnel qui sont contre ses principes mais qu’il n’a pas le choix d’accepter. S’il a par exemple cessé d’acheter du cuir, il doit continuer de jouer avec des ballons de foot et  des chaussures de foot composés de cette matière. En effet, Smalling est sponsorisée par Nike et porte les Tiempo Legend 7, historiquement conçues en cuir.

nike-tiempo-legend-7-euphoria-pack

Ce qui est difficile à comprendre, c’est pourquoi l’anglais ne change tout simplement pas de silo chez Nike. Les deux Phantom et les deux Mercurial sont composées de Flyknit, une technologie qui ne comportant pas de matière animale et qui correspondrait à ses valeurs.

LE PHÉNOMÈNE VEGAN DANS LE SPORT

Dans le même entretien accordé au médias anglais ‘Mirror’, Smalling confiait que la popularité du veganisme ne cessait de croître du côté de Carrington, le centre d’entraînement des Red Devils. Et le joueur anglais est loin d’être un cas isolé. Allant contre les doutes émis par beaucoup de personnes, notamment au niveau des bienfaits nutritif d’un régime vegan, nombreux sont les sportifs qui ont prouvé qu’il était possible d’allier ce mode de vie à la pratique du sport de haut niveau. Le meilleur exemple n’est autre que Kyrie Irving, meneur des Celtics de Boston, qui se veut le porte parole du veganisme en NBA.

kyrie-irving-vegan-footpack-avril-2019

Lors du début de saison 2017, et alors qu’il s’était convertit au veganisme pendant l’été, ayant perdu 5kg au passage, Irving atteint son meilleur niveau et un seul joueur est plus décisif que lui, Damian Lillard, lui aussi vegan. À l’époque il déclara « je voulais manger plus sain. C’était aussi une volonté d’être plus léger cette année pour soulager mes articulations et mes pieds. Je vieillis, vous voyez ce que je veux dire ? ».

Si la pratique est pour le moment moins dans la lumière dans le monde du foot, il se pourrait qu’elle s’y retrouve plus rapidement qu’on pourrait le penser.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok