Accessoires de foot

7 joueurs sur 10 ne portent pas de protège-tibias aux entrainements !

Publié le 24/06/2020

Accessoire obligatoire de la panoplie de n'importe quel joueur de football, le protège-tibia est pourtant utilisé de façon totalement différente en fonction des joueurs. Grâce à l'étude Football Metrics, on en sait un peu plus sur ces utilisations.

76%. 76% c’est le chiffre qui a retenu notre attention au moment d’analyser les chiffres de notre étude sur le footballeur amateur menée aux côtés de SportEasy et qui a rassemblé près de 12 000 réponses de la part de joueurs de tout l’Hexagone. Si ce pourcentage à retenu notre attention, c’est parce qu’il correspond au nombre de pratiquants de football traditionnel (entre 20 et 30 ans) qui évoluent sans protège-tibias lors de chaque entrainement. Un chiffre assez incroyable qui prouve que les acteurs de ce marché assez spécial disposent d’une très grande marge de manoeuvre pour que cet accessoire censé venir apporter de la sécurité et diminuer le risque de blessure potentielle ne devienne un objet indispensable.

Quelle marque domine dans le foot amateur ?

Alors qu’adidas a été le grand gagnant de notre infographie Football Metrics au niveau des chaussures, c’est Nike qui est la marque la plus portée sur les tibias des joueurs amateurs. Avec 54% des joueurs, la marque américaine écrase la concurrence puisque adidas est deuxième avec seulement 25% tandis que Kipsta, la marque foot du groupe Decathlon, arrive à la troisième place avec 8% des joueurs amateurs. Certes peu utilisée dans le monde pro, Kipsta prouve une nouvelle fois qu’elle est une marque adoptée par les joueurs amateurs puisqu’on le rappelle, elle était déjà présente aux pieds de 2,50% des joueurs amateurs. Derrière ce trio, Puma (3,79%), G-Form (3,06%) et uhlsport (2,00%) complètent le tableau tout comme le reste des autres marques (TibTop, Virtus, MC Protech, etc…) qui font un score cumulé de 3,24% des 12 000 réponses reçues.

Maintenu par du strap, par des TibTop, par un manchon, par une deuxième paire de chaussette ou sans aucun maintien, les pratiques autour du port du protège-tibias sont diverses et chaque utilisateur le porte de la façon qui fera oublier cet accessoire qui est certes indispensable mais trop souvent contraignant. Alors que les manchons se sont imposés comme la référence ultime depuis quelques années (30% des joueurs selon notre étude), la chevillère intégrée reste malgré tout une option encore largement plébiscitée par les footballeurs amateurs français puisqu’ils sont plus de 19% à utiliser cette pratique contre 21% pour les légendaires maintien de protège-tibias de chez TibTop par exemple. Si le strap n’est pas très utilisé chez les amateurs (6%), ils sont en revanche 11% à ne pas utiliser le moindre maintien et à simplement le glisser dans la chaussette !

Quel avenir pour le protège-tibias ?

Si Nike est donc la marque numéro 1 en ce qui concerne ses protège-tibias, les raisons de ce succès ne sont clairement pas liées à des prouesses technologiques mais plutôt à une image de la marque Nike et aux modèles proposés. En effet, fort de sa gamme Mercurial en ce qui concerne les chaussures de foot, la marque américaine en profite pour sortir de nombreux protège-tibias dans la continuité de ses crampons. C’est dans ce cadre qu’on retrouve par exemple des produits aux couleurs de la Safari de CR7, de la Jogo Prismatico de Neymar ou de la Mercurial Dream Speed. Mais pour aller plus loin, Nike s’appuie également sur son partenariat avec la Premier League ou avec le PSG en proposant des protège-tibias avec le logo du club et de Jordan. Des best-sellers !

Mais outre ces produits « marketing » qui sont donc présents sur l’ensemble des terrains chaque week-end, de nombreuses marques considèrent le protège-tibias comme une source de développement et un territoire pas assez exploré. Des marques qui estiment que en plus du simplet fait de protéger, cet accessoire peut devenir confortable et même source de données. Dans ce secteur, G-Form est devenu un acteur incontournable grâce à une technologie qui offre à la fois de la souplesse quand il est porté mais aussi une réelle protection en cas de choc. Déjà présente dans le vélo, le skateboard, le snowboard ou le hand, cette marque s’est faite un nom dans l’univers du foot amateur mais aussi professionnel. Dans un style proche mais avec des qualités différentes, Virtus a lancé il y a quelques temps un protège-tibias personnalisable. Là encore, c’est grâce à des technologies de pointe que la société à imaginé un produit que l’on peut personnaliser en seulement 15 minutes grâce à de l’eau chaude. Enfin, très connu grâce à ses maintiens de protège-tibias, la société TibTop s’est donnée un nouveau challenge en imaginant le premier protège-tibias connecté. Capable de compiler des informations autour de la distance, de l’allure, de la vitesse, des touches de balles, de la force de frappe ou encore du positionnement sur un terrain, ce produit se veut un véritable compagnon du joueur en plus d’être sécurisant et adapté à la pratique du football. Et si c’était vraiment ça l’avenir du protège-tibias?

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok