Maillots de foot

Pourquoi les nouveaux maillots PUMA des sélections divisent autant ?

Publié le 23/04/2021

Seulement quelques heures après la présentation des maillots extérieurs des sélections ne font pas l'unanimité. Mais pourquoi donc ?

En décidant de bouleverser les codes des maillots de ses sélections nationales sous contrat, PUMA ne s’attendait peut-être à une telle avalanche de critiques. Depuis 24h et la présentation des nouveaux maillots « extérieur » de l’Italie, de la République Tchèque, de la Suisse et de l’Autriche, la marque au félin bondissant se retrouve dans l’oeil du cyclone et doit donc essuyer une tempête médiatique. Mais alors, pourquoi cette nouvelle orientation créative initiée par PUMA divise-t-elle autant ?

1. Une déception par rapport aux maillots de 2019

Si l’Euro s’était déroulé selon les dates prévues, les sélections nationales de PUMA auraient joué avec des maillots très différents de ce que l’on va finalement voir dans quelques semaines. En effet, la stratégie initiale de la marque allemande avait démarré en novembre 2019 lors de la sortie de maillots inspirés du thème « Crafted from culture » . Alors présentés comme les maillots extérieurs des sélections qualifiées pour l’Euro, on découvrait des graphismes qui rendaient hommage à la culture de chaque nation.

Si l’époque de la Renaissance était au coeur du maillot blanc de l’Italie, ce sont les monuments de Vienne qui avaient été la source d’inspiration du maillot de l’Autriche tandis que la République Tchèque honorait le tilleul, l’arbre symbolique de la nation. Alors que parfois, les maillots dotés de trop graphismes ne font pas toujours l’unanimité, ces tenues avaient en revanche le mérite d’avoir une véritable histoire et ne sortait pas d’un simple catalogue teamwear.

2. Une impression d’un simple copier-coller

C’est probablement ce qui gène le plus la communauté footballistique qui a réagit en masse sur les réseaux sociaux. En effet, PUMA a semble-t-il dupliqué le même motif sur ses quatre sélections engagées dans l’Euro 2020 et cela ne semble tout simplement pas passer pour les fans de foot. Plus que la simplicité de la conception des maillots avec cette nouvelle direction artistique prise, c’est le fait de retrouver exactement les mêmes maillots entre la République Tchèque, la Suisse et l’Italie qui a provoqué la colère. De son côté, si l’Autriche reprend également le même template, le simple fait que le maillot soit noir change littéralement la donne puisque le blason embossé en ton sur ton apparait de manière plus importante sur cette tenue.

3. Un air de déjà vu avec la Coupe du Monde 2018

Les plus passionnés s’en rappelleront forcément. Alors que PUMA annonce dans son communiqué de presse apporter une nouvelle direction créative avec un positionnement inédit des blasons et le nom du pays intégré au maillot, le design minimaliste et l’utilisation à outrance d’un template n’a en revanche rien de nouveau pour les maillots extérieurs des sélections sous contrat.

Ainsi, quelques mois avant le début de la Coupe du Monde 2018, la marque au félin bondissant avait présenté pas moins de dix maillots de dix pays différents et qui étaient tout simplement identiques hormis le col. De la Côte d’Ivoire à l’Autriche en passant par l’Uruguay, toutes les nations avaient déjà à l’époque le même maillot.

Maillot extérieur Coupe du Monde 2018 PUMA

Mais finalement, ces maillots PUMA sont ils aussi critiquables que cela ?

Simpliste, oui. Basé sur un seul template, oui. Pas très original, c’est sûr. Si beaucoup vont trouver des défauts aux nouveaux maillots des sélections PUMA et que la portée des réseaux sociaux peut souvent ressembler à une zone de défouloir, il est important de noter que certains passionnés de foot valident ces maillots. Après vous avoir énoncé les raisons qui font que ces tenues ont fait parler depuis 24h, il est temps de se faire l’avocat du diable et d’essayer de comprendre pourquoi ces tenues sont finalement intéressantes …

La première raison, c’est la conception même du maillot puisque pour la première fois, il s’agit de tenue en polyester 100% recyclé. Une initiative prise par PUMA qui va dans la continuité de que l’on retrouve chez différentes marques et qui donne forcément une valeur ajoutée à ces tenues. L’autre aspect intéressant se retrouve dans la volonté de la marque allemande de venir briser les codes établis sur les maillots et proposer autre chose. Si le lancement de ces maillots peut s’apparenter à un bad buzz pour PUMA, innover, tester, se tromper et recommencer dans une autre direction est au coeur même du métier des designers des équipementiers.

Parfois, il faut aussi savoir laisser un peu plus de temps aux maillots pour être aimés, il faut par exemple attendre de les voir portés par les joueurs et avec les flocages des numéros pour se faire une véritable idée. En voyant les retours négatifs autour de ces maillots, impossible de ne pas repenser aux mots de l’homme derrière le design du maillot 2019-2020 de la Juventus. « Si vous repensez à certaines des tenues les plus emblématiques de l’histoire du football, ces vieux maillots de Manchester United, le fameux « Bruised Banana » d’Arsenal, des maillots emblématiques dont tout le monde se souvient aujourd’hui … Je pense que si nous avions eu les retour des réseaux sociaux à l’époque, alors la réaction aurait aussi été assez forte. Mais ce sont les maillots que tout le monde aime désormais, ceux dont on se souvient et qui sont précieux pour beaucoup de gens » .

On attendra donc avec impatience la prochaine salve de matchs amicaux qui aura lieu juste avant le début de l’Euro pour se faire une idée définitive de ces maillots extérieurs. D’ici là, ils auront été légèrement oubliés et même remplacés par les premiers maillots 2021-2022 de certains clubs. D’ici à ce que PUMA dévoile un maillot particulièrement réussi pour l’un de ses clubs et cette histoire des maillots extérieurs ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Pour continuer votre lecture

Pour l’Euro, PUMA révolutionne les maillots de ses sélections nationales

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Roma

Publié le 27 avril 2021 à 23 h 54 min

Puma c’est les plus nuls des équipementiers

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok