Maillots de foot

Comment PUMA a conçu le maillot de foot le plus léger du Monde ?

Publié le 09/10/2021

Dans le cadre de la phase finale de la Ligue des Nations, PUMA a lancé sa nouvelle technologie maillot PUMA ULTRAWEAVE, réduisant le poids d'un maillot de 45%. Nous aussi on se demande ce qu'apporte vraiment cette technologie, alors on en a parlé directement avec ses créateurs.

Lors de l’événement de lancement de la nouvelle technologie ULTRAWEAVE de PUMA à Milan, nous avons eu la chance de nous entretenir avec deux de ses créateurs.

Stefano Favaro est Creative Director TeamSport et Motorsport chez PUMA. Il travaille pour la marque allemande depuis 2011 et évolue dans les catégories de vêtements et de chaussures pour les sports d’équipe et les sports mécaniques. Jacob Bennett est Designer Teamsport apparel. Il est le designer de tous les vêtements de match PUMA, donc des maillots et se consacre à ses bases, de la conception des cols aux choix des manches, mais pas des graphiques.

PUMA ULTRAWEAVE, c’est quoi ? 

De nos jours, les lancements de nouvelles technologies en lien avec les équipements de foot sont toujours accompagnés d’un discours commercial ultra rodé, voire trop bien préparé, qui nous ferait parfois douter de leur efficacité. Alors dans l’optique de percer les secrets de la conception et d’en savoir toujours plus, le meilleur moyen est d’en discuter directement avec ceux qui ont imaginé cette nouvelle technologie. Ces derniers nous ont expliqué toutes les idées et les processus de réflexion derrière cette nouvelle technologie ULTRAWEAVE.

Traditionnellement, les technologies des maillots sont introduites lors du lancement mondial des maillots des nations ou des clubs. Alors pourquoi maintenant pour la technologie ULTRAWEAVE ? 

Jacob – Je pense que c’est une initiative de la marque. C’est vrai qu’en général nous lançons les nouvelles technologies dans le cadre d’un lancement global. Mais plutôt que d’introduire la nouvelle technologie avec un nouveau maillot, nous avons souhaité la mettre technologie au centre du lancement  pour avoir plus d’impact, pour faire un peu plus d’éclats sur le marché et vraiment montrer que c’est quelque chose dont nous voulons parler à l’avenir.

« Chaque club rattaché à PUMA Global bénéficiera de la technologie ULTRAWEAVE »

La victoire de l’Italie à l’Euro a-t-elle modifié le lancement de la technologie ? 

Jacob – Je ne peux pas le dire pour moi personnellement, parce que je ne suis pas en charge du lancement, mais je dirais que nous avons beaucoup de gros assets chez PUMA. Nous avons d’autres équipes sur lesquelles vous pouvez faire le lancement, mais nous avons choisi l’Italie parce qu’elle est une grande puissance footballistique.

Stefano – Je dirais également que le projet de lancement a été organisé avant que l’Italie remporte l’Euro. Je pense que la décision avait été prise avant parce que l’Italie était le meilleur « support » pour ce lancement et qu’avec la Ligue des Nations c’était l’occasion parfaite.

L’année prochaine, lorsque la technologie sera lancée mondialement, quels clubs en bénéficieront ?

Jacob – Tous les clubs, chaque club rattaché à PUMA Global bénéficiera de la technologie ULTRAWEAVE.  C’est quelque chose que nous allons distribuer à toutes nos équipes, du Stade Rennais à Marseille, elles le porteront toutes.

Même les clubs de Ligue 2 par exemple ? 

Jacob – Pour ces clubs là c’est différent. Je pense que même le RC Lens par exemple ne l’aura pas la saison prochaine mais ils l’auront la saison d’après car ils prennent de plus en plus d’importance chez PUMA et ils seront intégrés dans le groupe des clubs ULTRAWEAVE. Nous avons fait des erreurs dans le passé, nous avons ouvert nos technologies à trop de clubs ce qui a parfois conduit à des problèmes de production etc. Mais toutes nos équipes « globales » porteront un maillot ULTRAWEAVE sur leur maillot Home, Away, Third et les maillots de gardien la saison prochaine.

Pouvez-vous présenter la nouvelle technologie ULTRAWEAVE et nous dire quels changements elle apporte par rapport à la technologie précédente ?

Stefano – Les maillots précédents utilisaient des machines différentes pour la production. Ils avaient une structure est un peu différente, une structure tricotée, disons un peu plus tridimensionnelle. Et pour obtenir cette élasticité qu’il avait, vous devez introduire plus de fibres. Vous n’avez donc pas seulement un polyester, mais aussi de l’élasthanne pour augmenter l’élasticité. Cette nouvelle machine est différente, elle fonctionne à plat, verticalement et horizontalement, et il n’y a que deux directions.

Vous pouvez donc obtenir une structure beaucoup plus fine mais toujours solide car les fils se croisent. En plus de cela, parce qu’ils sont très proches, vous pouvez toujours avoir un peu d’élasticité, ce qui est de l’électricité mécanique. Le maillot est moins élastique que l’ancien, mais il est étirable dans plus de directions, ce qui le rend plus solide.

Aujourd’hui, la légèreté est l’un des arguments majeurs des marques. Il suffit de regarder les derniers lancements de PUMA avec l’ULTRA et cette nouvelle technologie ULTRAWEAVE pour s’en rendre compte. Et pourtant, ce ne sont que quelques grammes de moins à chaque fois. Pourquoi la légèreté est-elle si importante ?

Stefano – C’est important pour nous. C’est une direction que nous avons en tant que marque et que nous voulons atteindre. Il y a une petite différence entre les chaussures et les vêtements parce que dans les chaussures, nous essayons d’obtenir le poids parfait, vous ne pouvez pas descendre en dessous d’un certain poids. Sinon, la sensation quand vous jouez n’est pas très bonne. Dans l’habillement, nous avons constaté que cette restriction est un peu moins importante.

À partir de ce constat,  nous avons essayé de faire quelque chose parce que personne n’avait vraiment essayé jusqu’ici. Mais une initiative forte dans le domaine de l’habillement et de la technologie de l’habillement est également très difficile à réaliser. On a essayé dans le passé, on a échoué, vous avez mentionné la Suisse par exemple. Je pense que nous avons échoué parce que nous avons trop essayé, mais c’était un processus d’apprentissage pour nous et c’était très bien d’apprendre de cela, parce que si vous ne faites pas d’erreurs, vous n’avancez pas.

Et c’était une bonne chose de faire une erreur devant tout le monde comme avec la Suisse. Mais cette-fois ci, je pense que cette technologie est la bonne.

UNE NOUVELLE TECHNIQUE DE FLOCAGE

Toujours dans une recherche de légèreté, et en plus d’une nouvelle conception, PUMA introduit sur son nouveau maillot ULTRAWEAVE une nouvelle technique de flocage plus légère et plus respirante pour permettre une personnalisation maximale sans ajouter trop de poids supplémentaire.

Vous n’allez rien ressentir de fou mais plutôt plein de petites choses qui vont vous aider à vous sentir mieux sur le terrain.

Nous avons l’habitude de tester les nouvelles technologies des marques, mais nous avons plus de mal à ressentir le bénéfice d’une technologie de maillot que celui d’une technologie de chaussure. Que suis-je censé ressentir avec ce maillot ? Quel est l’apport concret pour un joueur ?  

Jacob – Dès que je joue au foot maintenant, je joue avec un maillot ULTRAWEAVE. Il y a beaucoup de choses qui sont différentes dans ce maillot. Évidemment, la légèreté est quelque chose que vous ressentez directement, mais aussi l’évacuation de l’humidité grâce à la structure, le tissu et la légèreté du maillot. En fait, ça sèche beaucoup plus vite. Donc quand vous jouez, si vous commencez à transpirer beaucoup, vous verrez que le vêtement sèchera super super vite et que vous resterez au sec plus longtemps. Donc ce sont ces petites choses que vous allez sentir avec ULTRAWEAVE. Vous n’allez rien ressentir de fou mais plutôt plein de petites choses qui vont vous aider à vous sentir mieux sur le terrain.

De notre côté, après avoir eu le maillot entre les mains et après l’avoir porté lors de l’événement de lancement, il est vrai qu’il y a certains éléments que l’on ressent très vite avec ce nouveau maillot. Comme promis, c’est la légèreté qui saute aux yeux une fois le maillot enfilé. Mais avant cette étape, on remarque tout d’abord la matière du maillot qui n’a rien à voir avec les autres maillots du marché. Oubliez les maillots classiques, le ressenti est assez difficile à expliquer mais sa finesse est remarquable et la sensation sur la peau est totalement différente. Le maillot est tellement fin qu’on pourrait croire qu’il est fragile, mais en tirant dessus, on se rend compte de sa solidité.

Cette nouvelle technologie aura-t-elle une incidence sur le prix des maillots PUMA ?

Jacob – Non. Le prix ne changera pas. L’idée est d’offrir au consommateur un produit  avec un meilleur rapport qualité/prix. Et aujourd’hui je pense que le consommateur, dès qu’il portera il le sentira, il sentira que ce maillot est différent de tous les maillots de foot qu’il a pu porter jusqu’ici. Et c’est aussi comme ça que l’on justifie le prix de ce maillot.

« Le Replica est très importante parce qu’il s’agit du maillot de tous les jours que portent les fans. Tout doit bien allé sur ce maillot et les fans doivent le sentir, ils doivent sentir ce travail dans le maillot »

À ce sujet, je me souviens avoir acheté moi-même mon premier maillot à 70€ en 2009-2010. Aujourd’hui, le prix moyen d’un maillot est de 85-90€, comment expliquez-vous l’augmentation du prix des maillots de football au cours des 10-15 dernières années ?

Jacob – Je dirais que c’est plus une question de business, de marché et d’usines. Tout augmente toujours. La vraie réponse est que c’est aussi que la façon dont nous travaillons avec les gens dans nos usines au niveau mondial a aussi changé, les choses changent toujours, la relation avec les employés, les coûts de la matière première etc. L’augmentation des prix des maillots ne découle pas d’une volonté de faire plus d’argent, il s’agit plutôt de payer les gens de manière plus juste, par exemple, de faire des choses comme ça. Et aussi, la volonté de développer des maillots toujours plus qualitatifs et performants, ce qui  nécessite beaucoup de travail, de développement, et peut entraîner une augmentation du prix.

Stefano – Je dois dire aussi que c’est une augmentation globale des prix. Par exemple, il y a dix ans, si vous sortiez et mangez une pizza, elle vous coûtait 10€. Si vous y allez aujourd’hui, ça coutera 15 euros avec zéro effort pour l’améliorer entre temps… surtout si vous vivez en Allemagne, les prix ont augmenté et la nourriture est toujours horrible. (rires) Concernant les maillots, 10 ou 20€ de plus en dix ans, croyez-moi, pour l’effort fourni, pas seulement par nous mais aussi par tous les gens impliqués dans ce processus, c’est incroyable. Vous avez beaucoup plus de qualité qu’il y a 10 ans.

Une chose que j’aime dans les chaussures PUMA, c’est la qualité des déclinaisons des paires et notamment la version à 80€. Accordez-vous la même importance au maillot Replica que les chefs de produit des chaussures accordent aux déclinaisons de gamme de crampons ?

Jacob – Toujours, toujours. Le Replica est très importante parce qu’il s’agit du maillot de tous les jours que portent les fans. Tout doit bien allé sur ce maillot et les fans doivent le sentir, ils doivent sentir ce travail dans le maillot. Et puis moi-même, en tant que designer, je ne veux pas faire quelque chose de cheap, je ne veux pas triché avec les supporters, je ne veux pas les délaisser. On n’essaye pas seulement de faire un maillot « pas cher » on veut que le rapport qualité/prix de ce maillot soit aussi bon que possible.

On retrouvera donc aussi des évolutions sur les maillots Replica la saison prochaine ? 

Jacob – Il n’y aura pas de réplique d’ULTRAWEAVE parce qu’ULTRAWEAVE est une technologie unique. C’est notre technologie phare et c’est pour ça que les joueurs la porter, parce que nous voulons leur donner le meilleur. Alors les supporters peuvent acheter ce maillot ULTRAWEAVE bien sûr, mais aujourd’hui, l’objectif est de mettre les joueurs dans les meilleurs conditions, et ensuite, nous voulons que les fans se sentent aussi à l’aise que possible et aussi satisfaits que possible avec le produit qui leur est proposé.

Aujourd’hui, ce maillot représente le summum de l’innovation chez PUMA. Est-il possible d’aller encore plus loin ? Comment voyez-vous l’avenir du maillot de football ?

Jacob – Oh, il est toujours possible d’aller plus loin. Le monde est toujours en train de changer, non ? Nous avons certains projets. Vous savez, peut-être dans le passé, nous avons été criminels de prendre une idée et de la laisser tomber un peu trop vite. Et je pense qu’avec celui-ci, nous le verrions plus comme un développement et une sorte d’évolution de ce que nous allons faire avec ça. Nous allons avoir ce que ça donne, prendre les retours des joueurs  et voir comment nous pouvons faire évoluer la technologie.

Stefano – Une des choses que j’ai répondu à votre collègue avant est que, comme disent les joueurs de foot, nous allons profiter de ce moment maintenant que nous avons atteint ce que nous avons atteint. Donc le matériau ne changera pas pendant quelques saisons. L’évolution de la coupe, peut-être différents types de personnalisation des couleurs pour différentes équipes. C’est ce qui va se passer, des évolutions plus que des révolutions.

Désormais indissociable des maillots de foot PUMA, la technologie ULTRAWEAVE va avoir le temps de se roder sur les maillots de l’Italie durant les mois à venir, avant de débarquer de manière importante sur les maillots 2022-2023. Une nouvelle ère s’ouvre donc pour la marque au félin bondissant qui semble vouloir toujours repousser les limites de la légèreté.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok