Accessoires de foot

Comment bien s’habiller pour le foot quand il fait froid ?

Publié le 14/11/2021 Mis à jour le 12/11/2021

Avec le froid et l'hiver qui arrivent, une question revient : Comment bien s'habiller pour jouer au foot et sans avoir froid ? On vous explique tout.

Quiconque a pratiqué un sport extérieur dans sa vie sait qu’il est particulièrement difficile de se motiver d’aller aux entrainements quand il fait froid. Si on connait tous une personne pour qui le froid n’est pas un problème puisqu’il jouera toute l’année en short et sans gants, beaucoup de sportifs et notamment de footballeurs appréhendent cette période hivernale.

Pourtant, même sans emmener une bouillotte pendant votre prochaine séance d’entrainement, il est très facile de passer l’hiver. En seulement deux minutes, on vous donne des conseils très simples et qui ont largement fait leurs preuves.

Comment ne plus avoir froid ?

En voulant lutter contre le froid, on a tendance à faire des erreurs. La première (et la plus courante) est de multiplier les couches de protections. Pourtant, il faut savoir que cette technique est tout sauf efficace ! D’une part elle vous donnera l’impression d’être devenu un bonhomme Michelin et en plus, elle ne vous protègera du froid qu’avec parcimonie et sera donc largement plus gênante que performante. En effet, en plein effort vous allez transpirer et vos 12 tee-shirts vont absorber cette transpiration et vos vêtements vont devenir humides et donc inévitablement froid. Vous aurez alors tout l’inverse de ce que vous cherchiez au départ.

Pour être dans de bonnes conditions d’entrainements et sans avoir froid, une technique est utilisée dans la plupart des sports et se veut être la plus efficace, la technique des trois couches.

1. La couche respirante (baselayer)
2. La couche thermique (polaire, laine, duvet)
3. La couche protectrice (imperméable)

La technique des trois couches, toujours efficace

Trois couches. Voilà comment nous vous conseillons de vous équiper pour lutter contre le froid. Mais attention, ces couches ne sont pas des tee-shirt en coton que vous pourriez prendre dans des conditions normales ou ce bon vieux maillot de foot que vous aimez tant utiliser pendant vos séances. Non ces trois couches ne seront efficaces que si elles sont associées.
.

1ère couche : respirante

Baselayer, sous-couche. Appelez-la comme vous voulez mais cette pièce technique est le premier maillon de la chaine. Proche de la peau, sa principale action est d’évacuer la transpiration provoquée par l’effort. Ainsi, l’effet de refroidissement de la température corporelle sera diminué.
.

2ème couche : thermique

Comme son nom l’indique, la seconde couche a pour seule ambition de vous garder au chaud et d’isoler votre corps du froid extérieur. Souvent en laine, en polaire ou en duvet, cette seconde couche doit être utilisée de manière à être proche du corps mais sans pour autant être trop serrée afin de ne pas perdre son effet isolant.
.

3ème couche : protectrice

Quand on pense au froid, on associe souvent le vent. Et c’est justement pour répondre à cette combinaison froid-vent que la troisième couche est intéressante. En effet, cette dernière a pour ambition d’être imperméable et coupe-vent afin d’empêcher l’humidité de rentrer. Cependant, attention à ne pas utiliser votre bon vieux K-Way que vous gardez précieusement depuis votre enfance. En effet, il faut privilégier des technologies qui sont imperméables ET respirantes. Le Gore-Tex est probablement la plus connue dans ce domaine et possède les qualités pour être votre troisième couche.
.

Si ce système des trois couches a donc largement fait ses preuves par le passé, il est important de comprendre qu’il peut être modifié pour répondre aux différents besoins. Par exemple, s’il fait du vent mais pas très froid, la couche thermique ne sera pas obligatoire. En revanche, s’il fait froid mais beau et sans vent, vous pouvez largement laisser la couche protectrice au vestiaire.

Gant, bonnet, cache-cou, les indispensables

Une fois votre corps protégé contre le froid, il est également important de ne pas oublier les extrémités. On a tous déjà entendu notre grand-mère nous dire qu’on attrape un rhume par les pieds. Et puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, l’utilisation des gants, d’un bonnet et d’un cache-cou est bien évidemment très efficace. Outre la volonté d’être au chaud, il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir les mains gelées. Sur le haut du corps, beaucoup de marques ont récemment développé des produits pour venir spécifiquement couvrir le coup et le bas du visage. C’est le cas notamment de Nike avec son cache-cou Strike.

Bonus : Hydratez-vous !

Une fois l’équipement anti-froid validé, un autre conseil est important à prendre en compte, celui de s’hydrater. En effet, comme expliqué chez nos confrères de runpack, le seul fait de respirer de l’air frais accélère la déshydratation. Il est donc fortement conseillé de boire avant d’avoir soif et par petites gorgées.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok